RAFFERMIR LA CONFIANCE ET AFFRONTER ENSEMBLE LES ÉPREUVES POUR BÂTIR UN MONDE MEILLEUR

0

Monsieur le Président,

L’année 2021 est une année tout à fait exceptionnelle pour le peuple chinois. Elle marque le centenaire de la fondation du Parti communiste chinois. Elle marque également le cinquantenaire du rétablissement de la République populaire de Chine dans son siège légitime aux Nations Unies, un événement historique qui sera solennellement commémoré en Chine. Nous continuerons de travailler activement pour porter notre coopération avec l’ONU à un niveau plus élevé et apporter une contribution toujours plus grande à la noble cause des Nations Unies.

Monsieur le Président,

Il y a un an, lors des réunions de haut niveau consacrées au 75e anniversaire des Nations Unies, les dirigeants des différents pays du monde ont publié une déclaration, s’engageant à lutter dans la solidarité contre la COVID-19, à relever ensemble les défis, à défendre le multilatéralisme, à renforcer le rôle de l’ONU et à bâtir un avenir commun pour les générations actuelles et futures.

Depuis un an, le monde a fait face à des changements et à une pandémie jamais connus depuis un siècle. Dans tous les pays du monde, les peuples aspirent plus que jamais à la paix et au développement, avec un appel plus fort à l’équité et à la justice et une détermination plus ferme à poursuivre la coopération gagnant-gagnant.

Actuellement, la COVID-19 continue de sévir dans le monde et la société humaine a profondément changé. Notre monde est entré dans une période de turbulences et de transformations nouvelles. Tout homme politique responsable doit répondre aux questions de notre époque et faire un choix historique avec confiance, courage et sens de l’engagement.

Premièrement, nous devons vaincre la COVID-19 et gagner ce grand combat, crucial pour l’avenir de l’humanité. L’histoire de la civilisation humaine est aussi une histoire de lutte contre les pandémies. C’était toujours en surmontant les défis que l’humanité a réalisé un développement et des progrès plus grands. Malgré la férocité de la COVID-19, nous finirons par en triompher.

Nous devons placer le peuple et la vie humaine au-dessus de tout et protéger la vie, la valeur et la dignité de chacun. Nous devons travailler dans le respect de la science, adopter une attitude scientifique et suivre les lois scientifiques. Nous devons à la fois bien appliquer les mesures sanitaires régulières et assurer la gestion des urgences, et faire progresser en même temps la lutte sanitaire et le développement économique et social. Il est nécessaire de renforcer la réponse coordonnée au niveau international pour réduire autant que possible les risques de transmission transfrontalière.

Les vaccins sont une arme puissante contre le virus. J’ai souligné à plusieurs occasions la nécessité de faire des vaccins un bien public mondial et d’en assurer l’accessibilité et l’abordabilité pour les pays en développement. L’urgence, c’est d’assurer une distribution juste et équitable des vaccins à l’échelle mondiale. Cette année, la Chine s’efforcera de fournir au total deux milliards de doses au monde. En plus du don de 100 millions de dollars américains fait à la Facilité COVAX, elle fera don de 100 millions de doses supplémentaires aux autres pays en développement cette année. La Chine continuera d’apporter son soutien et de participer au travail d’identification scientifique des origines du virus dans le monde, et elle s’oppose fermement à toute forme de manipulation politique de cette question.

Deuxièmement, nous devons relancer l’économie et promouvoir un développement mondial plus fort, plus vert et plus sain. Le développement est crucial pour le bonheur du peuple. Face aux graves impacts de la COVID-19, nous devons œuvrer ensemble à orienter le développement mondial vers une nouvelle phase de croissance équilibrée, coordonnée et inclusive. À cette occasion, je voudrais proposer une Initiative pour le Développement Mondial.

– Il faut accorder la priorité au développement. Nous devons accorder une place prioritaire au développement dans le cadre macropolitique mondial et renforcer la coordination des politiques entre les principales économies du monde, pour assurer la continuité, la stabilité et la soutenabilité des politiques. Nous devons bâtir des partenariats mondiaux pour le développement marqué par plus d’égalité et d’équilibre, promouvoir la synergie entre les différents processus de coopération multilatérale pour le développement, et accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies.

– Il faut placer le peuple au cœur de nos préoccupations. Nous devons garantir et améliorer le bien-être de la population et protéger et promouvoir les droits de l’homme à travers le développement, et œuvrer à un développement pour le peuple, par le peuple et au profit du peuple, de manière à renforcer son sentiment de bonheur, de satisfaction et de sécurité et à réaliser le plein épanouissement de l’homme.

– Il faut œuvrer au bénéfice pour tous. Nous devons porter une grande attention aux besoins particuliers des pays en développement, soutenir les pays en développement, notamment ceux qui sont fragiles et en grandes difficultés, par la suspension de la dette, l’aide au développement et d’autres moyens, et veiller à régler le problème du développement déséquilibré et insuffisant dans les différents pays et entre eux.

– Il faut promouvoir le développement par l’innovation. Nous devons saisir les opportunités historiques offertes par la nouvelle révolution scientifique et industrielle pour accélérer la conversion des acquis scientifiques et technologiques en forces productives réelles, créer un environnement ouvert, impartial, équitable et non discriminatoire pour le développement des sciences et technologies, explorer de nouveaux moteurs de croissance économique pour l’après-COVID-19, et réaliser main dans la main un développement rapide et vigoureux.

– Il faut veiller à la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature. Nous devons améliorer la gouvernance environnementale mondiale, lutter activement contre le changement climatique, et construire un avenir partagé pour l’homme et la nature. Il faut accélérer la transition verte et réaliser une reprise et un développement verts. La Chine s’efforcera d’atteindre le pic des émissions de CO2 avant 2030 et de réaliser la neutralité carbone avant 2060. Ces objectifs nécessitent des efforts ardus, et la Chine y consacrera toutes ses forces. La Chine soutiendra vigoureusement le développement des énergies vertes et bas carbone des pays en développement. Elle ne construira plus de nouveaux projets de centrales à charbon à l’étranger.

– Il faut adopter des actions concrètes. Nous devons accroître les investissements dans le développement, promouvoir en priorité la coopération sur la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire, la riposte sanitaire et les vaccins, le financement du développement, le changement climatique et le développement vert, l’industrialisation, l’économie numérique, l’interconnexion et dans d’autres domaines. Il faut accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et construire une communauté d’avenir partagé pour le développement mondial. La Chine a annoncé l’octroi dans les trois ans à venir des aides supplémentaires de 3 milliards de dollars américains pour épauler les autres pays en développement dans la lutte contre la COVID-19 et la reprise du développement économique et social.

Troisièmement, nous devons renforcer la solidarité et mettre en pratique le concept des relations internationales marquées par le respect mutuel et la coopération gagnant-gagnant. Un monde de paix et de développement, c’est un monde où coexistent des civilisations aux formes variées et des voies différentes vers la modernisation. La démocratie n’est pas la propriété exclusive d’un pays quelconque, mais un droit de tous les peuples. L’évolution récente de la situation internationale prouve une fois de plus que l’intervention militaire extérieure et la prétendue transformation démocratique ne conduisent qu’à des conséquences désastreuses. Nous devons travailler énergiquement pour faire rayonner les valeurs communes de l’humanité que sont la paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté, et rejeter les mentalités des blocs exclusifs et du jeu à somme nulle.

Les différences et les problèmes, difficiles à éviter, doivent être traitées par voie de dialogue et de coopération sur la base de l’égalité et du respect mutuel. Le succès d’un pays ne signifie pas forcément l’échec d’un autre, et notre monde est suffisamment grand pour permettre à tous les pays de se développer et réaliser la prospérité. Nous devons préconiser le dialogue et l’inclusion, et rejeter la confrontation et l’exclusion, construire un nouveau type de relations internationales caractérisées par le respect mutuel, l’équité, la justice et la coopération gagnant-gagnant, élargir les convergences d’intérêts, et trouver le terrain d’entente le plus grand possible.

La nation chinoise transmet et poursuit les concepts de paix, de bonne entente et d’harmonie. Jamais la Chine n’a envahi ou opprimé les autres nations ni n’a prétendu à l’hégémonie, et elle ne le fera jamais. Elle est depuis toujours un bâtisseur de la paix mondiale, un contributeur au développement dans le monde, un défenseur de l’ordre international et un fournisseur de biens publics. Elle continuera d’offrir de nouvelles opportunités au monde par son développement.

Quatrièmement, nous devons améliorer la gouvernance mondiale et pratiquer le véritable multilatéralisme. Il n’y a qu’un seul système international, celui centré sur les Nations Unies, qu’un seul ordre international, celui fondé sur le droit international, et qu’un ensemble de règles, les règles fondamentales régissant les relations internationales basées sur les buts et principes de la Charte des Nations Unies.

L’ONU doit porter haut l’étendard du véritable multilatéralisme et servir de plateforme essentielle où tous les pays travaillent ensemble à préserver la sécurité universelle, à partager les fruits du développement et à orienter l’avenir du monde. L’ONU est invitée à assurer un ordre international stable, à augmenter la représentation et le droit à la parole des nombreux pays en développement dans les affaires internationales et à jouer un rôle leader dans la promotion de la démocratie et de l’état de droit dans les relations internationales. Elle doit faire avancer de manière équilibrée le travail dans les trois champs majeurs que sont la sécurité, le développement et les droits de l’homme, élaborer un agenda commun, se concentrer sur les questions aiguës et redoubler d’actions pour faire honorer effectivement les engagements pris par les différentes parties au sujet du multilatéralisme.

Monsieur le Président,

Le monde se trouve une fois de plus à la croisée des chemins de l’Histoire. Je suis convaincu que le courant de la paix, du développement et du progrès de l’humanité est irrésistible. Travaillons main dans la main dans une confiance raffermie pour affronter les menaces et les défis planétaires et construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité et un monde meilleur.

SOURCE: https://www.fmprc.gov.cn/

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here