Réseau des Points Focaux Police de proximité en Afrique de l’Ouest : Rapprocher la police des populations pour mener une lutte productive

0

Harmoniser la compréhension et les points de vue autour du développement durable, de la mise en œuvre du concept de police de proximité/ police Communautaire/ police citoyenne dans les pays partenaires ; consolider la démarche de prise en compte de la dimension police de proximité / police Communautaire/ police citoyenne dans la stratégie d’intervention de l’Autorité de Développement Intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG) et esquisser une feuille de route du réseau des points focaux du programme sous-régional de promotion de la police de proximité sont entre autres les objectifs de la rencontre des points focaux de la police de proximité en Afrique de l’Ouest qui a ouvert ses portes, le jeudi 24 juin 2021 à l’hôtel Salam et s’achèvera le vendredi 25 Juin 2021.

À l’ouverture des travaux, le chef de cabinet du ministère de la sécurité et de la protection civile du Mali, Cheick El Kebir Bouh, a indiqué que l’insuffisance des ressources humaines et financières au niveau de nos Etats pour relever les immenses défis sécuritaires que sont entre autres les conflits intra et intercommunautaires ; les conflits religieux ; le banditisme urbain et périurbain ; l’insécurité alimentaire ; le chômage endémique ; la pauvreté ; les épidémies ; les tracasseries transfrontalières et les pandémies, nécessite la mise en œuvre d’une nouvelle approche de production de sécurité plus efficace, plus durable et plus inclusive. « Cela, en associant les premiers bénéficiaires que sont les populations qui en constituent la porte d’entrée et le moteur du développement, tributaire de la sécurité », ajoute-t-il. Selon lui, la meilleure sécurité est celle qui est coproduite par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et les populations. C’est au sein des populations, précise-t-il, que s’organisent les actes d’insécurité, et en les associant, voire en les responsabilisant dans la lutte contre les actes d’insécurité, elles peuvent sans nul doute, contribuer à les détecter, les prévenir et participer ainsi à leur réduction pour impulser le développement durable. « C’est en cela que l’introduction par les Etats membres, de l’approche transfrontalière de police de proximité/ police Communautaire/ police citoyenne, apparaît pertinente en tant que politique de promotion de la sécurité basée sur la participation Communautaire à la coproduction de la sécurité afin de lutter contre la criminalité transfrontalière, les trafics d’alcool, de cigarette, la présence massive de Groupes armés terroristes, la migration irrégulière, le trafic de drogues, d’armes et d’êtres humains, pour assurer la circulation des biens et des personnes que promeut la CEDEAO », explique le représentant du ministre de la sécurité et de la protection civile du Mali. Klaus Grutjen de la fondation Hanns Seidel a signalé que depuis sa mise en place en 2015, l’institution des rencontres annuelles bénéficie de l’appui technique et financier de la Fondation Hanns Seidel (FHS) et qu’en collaboration avec les polices nationales du Burkina-Faso, du Bénin, du Ghana, du Mali, du Niger et du Togo, ils cherchent à mettre des stratégies permettant à la police et aux populations de travailler en étroite collaboration afin de lutter contre l’insécurité croissante au sein de ces pays.

A ses dire, elle est née d’une volonté commune des décideurs politiques et institutionnels, des élus et des acteurs sociaux de l’Afrique de l’Ouest afin de lutter efficacement contre le terrorisme, l’extrémise violent, la radicalisation et toutes les autres formes de menaces sécuritaires, en impliquant de plus en plus les citoyens dans la production et la mise en œuvre des stratégies et approches en matière de sécurité.

Selon le représentant du secrétaire exécutif de l’Autorité de Développement Intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG) Mahamane Tahirou, cette nouvelle approche de coproduction et gestion de la sécurité est censée apporter des résultats probants dans le cadre de la lutte contre l’insécurité et les atteintes à l’ordre public et qu’au regard des enjeux et des défis sécuritaires actuels, la participation communautaire à la lutte contre l’insécurité et pour la préservation de la sécurité des personnes et des biens constitue un enjeu important pour le développement des pays. « Dans le cadre de la mise en œuvre efficace de ce programme sous-régional, l’Autorité de Développement Intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG) et la Fondation Hanns Seidel ont signé, le 19 juin 2019, un accord de coopération en vertu duquel l’Autorité de Développement Intégré du Liptako-Gourma s’engage à servir d’ancrage institutionnel au travail continu du réseau des points focaux de police de proximité/ police Communautaire/ police citoyenne », explique-t-il. Dietrich Pohl, l’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Mali, a signalé que l’accompagnement de son Etat ne fera pas défaut pour l’atteinte des objectifs. Signalons que la rencontre de Bamako vise, d’une part à partager les informations sur l’évolution des concepts et les expériences récentes avec la mise en œuvre du concept de police citoyenne/communautaire/de proximité en Afrique de l’Ouest, et d’autre part, d’identifier les prochains projets et activités du réseau des points focaux du programme sous-régional pour la promotion de la police de proximité/ police Communautaire/ police citoyenne en Afrique de l’Ouest. De manière spécifique, elle vise à harmoniser la compréhension et les points de vue autour du développement durable ; à mettre en œuvre le concept de police de proximité/ police Communautaire/ police citoyenne dans les pays partenaires ; à consolider la démarche de prise en compte de la dimension police de proximité / police Communautaire/ police citoyenne dans la stratégie d’intervention de l’ALG et à esquisser une feuille de route du réseau des points focaux du programme sous-régional de promotion de la police de proximité / police Communautaire/ police citoyenne en Afrique de l’Ouest.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here