33.2 C
Bamako
mer 17 Juil 2024 - 16:02
Accueil Monde

Sénégal : Ousmane Sonko en vedette dans la presse

7

Les quotidiens sénégalais parvenus vendredi à APA titrent principalement sur la journée mouvementée de l’opposant Ousmane Sonko, poursuivi entre autres pour une affaire de diffamation et extrait de force de son véhicule à son retour du tribunal de Dakar.

Le Quotidien note que l’affaire Mame Mbaye Niang-Ousmane Sonko atterrit « sur un champ de gaz ». Le ministre du Tourisme et le tonitruant opposant, les deux protagonistes de cette affaire de diffamation portant sur la gestion des fonds d’un programme agricole du gouvernement lorsque M. Niang était ministre de la Jeunesse, étaient appelés à la barre du tribunal correctionnel de Dakar jeudi 16 février.

Après l’annonce du renvoi du procès au 16 mars prochain, le leader de Pastef a été « cueilli dans sa voiture » par les forces de l’ordre « et déposé chez lui » alors qu’il avait quitté le tribunal avec son convoi.  Une situation qui a indigné plusieurs de ses partisans et certaines forces vives de la société sénégalaise.

« On s’approche dangereusement de la ligne rouge », a mis en garde Ousmane Sonko dans une déclaration faite la nuit chez lui. Toutefois, le ministre de l’Urbanisme Abdoulaye Sow, également responsable dans la coalition présidentielle, estime que « nous devons être dans des postures de combat ».

Mais Walf Quotidien, faisant le « récit d’une journée mouvementée », déplore des « violences inouïes (exercées) contre Sonko » par les policiers et gendarmes. « Extrait de force de son véhicule dont la vitre a été brisée par la police », le maire de Ziguinchor (sud) a été « gazé devant son domicile l’après-midi » lorsqu’il a voulu se rendre au siège de Pastef pour animer une conférence de presse sur les événements de la journée. Selon son avocat Ciré Clédor Ly, « nous allons tout droit vers des crimes ».

Sud Quotidien revient sur les « mille péripéties » du procès Mame Mbaye Niang-Ousmane Sonko renvoyé au 16 mars après que « le bâtonnier (de l’ordre des avocats) a dicté la conduite au tribunal ». En effet, des avocats venaient de « nouvellement se constituer pour la défense du leader de Pastef ». Mais « sur la route du retour, M. Sonko a été embarqué par des éléments du Groupement d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) et déposé chez lui… comme au cinéma », décrit le journal.

Par la suite, les deux camps (Pastef et Alliance pour la République) ont fait « face aux médias pour vendre leur logique va-t-en-guerre ». Au même moment « des journalistes ont été arrêtés devant le domicile de Sonko pour avoir filmé des images dites +compromettantes », déplore le journal alors que la date de l’élection présidentielle est maintenant fixée « au 25 février 2024 ». Une date qui pose toutefois « des incertitudes » au vu de la tension politique en cours au Sénégal, souligne Walf Quotidien.

Si le président Macky Sall ne s’est pas encore prononcé sur une éventuelle troisième candidature à ce scrutin, Le Soleil revient dans un dossier sur le bilan du chef de l’Etat sénégalais à la tête de l’Union africaine (UA), entre février 2022 et février 2023. Selon le quotidien national, Macky Sall a « mis à profit son mandat pour porter et faire avancer de grands chantiers si chers à l’Afrique ».

ODL/ac/APA

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Je veux juste réponde à Sénégalais. Tu crois sincèrement que le Sénégal est une démocratie ? En tout cas depuis 2012? Tu crois qu’on peut dire ce qu’on veut sans être inquiète? Oui tu as raison, quand on fait parti du camp du pouvoir. On peut même réclamer la tête d’Ousmane Sonko, l’insulter, insulter ses parents, le traiter de tous les noms d’oiseaux y compris par ce ministre qui l’attaque aujourd’hui en justice. Toutes les plaintes contre un membre du pouvoir finissent dans un terroir. Il n’y a qu’au Sénégal où compléter et/ou insulter le chef de l’opposition est récompensé par une promotion du chef de l’état. Il n’y a qu’au Sénégal où on peut voler des milliards sans être inquiéter mais celui qui crie au voleur est poursuivi en justice. Il n’y a qu’au Sénégal où un gynécologue, agent assermenté, fournit un certificat médical affirmant l’absence de rapport sexuel d’au moins 72 h sur une femme portant plainte de viols à l’instant à Ousmane Sonko mais un juge decide tout de même porter l’affaire au tribunal, indexant ce premier de psychopathe ( ce juge est il aussi médecin pouvant diagnostiquer ce troublée?) . Je peux citer encore des milliers de situations qui prouveront qu’aujourd’hui, le Sénégal n’est qu’une sombre dictature. Juste pour rappel, il y a aujourd’hui 137 membres du Pastef ( parti d’Ousmane Sonko) en prison. Attention les amis, quand vous venez au Sénégal, éviter les selfies, vous risquez d’être emprisonnés pour. Un malien qui fait une analyse objective ou donne son opinion n’est pas à répondre de la sortie “Sénégalais”. Entre africains, nous sommes en famille et nous nous devons de nous écouter. J’aime mon pays, j’aime l’Afrique mais soyez honnêtes. Yacoba peut tenir ce genre de discours sans être inquiète au Sénégal mais un sénégalais n’a pas le droit de tenir ce genre de discours dans son propre pays. Ce pays que tu qualifie de democratique muselle des journalistes et coupent des signaux de chaînes de TV privées car montrent les réalités sur le terrain au lieu de crier à la gloire du roi Macky.
    Alors Sénégalais inspire un bon coup détend toi. Le Sénégal, notre Sénégal retrouvera sa démocratie, c’est pour cela que nous devons tous nous battre, c’est cela qu’il y a des résistants, comme dans n’importe quelle guerre, oui nous sommes en guerre contre l’envahisseur qui est parmi nous, ce bounty qui se cache derrière la justice et l’armée, … 🙏🏾

  2. Pauvre Macky SALL qui veut tout mettre en œuvre pour éliminer un candidat de taille depuis plus de quatre maintenant sans succès, nous sommes sûrs qu’il est à la dérive depuis toujours. Nous ne savons pas pourquoi les Présidents africains ont du mal à respecter leur constitution en renonçant au troisième mandat? Nous sommes avec de véritables joueurs de cinémas et de fourberies. Nous sommes convaincus que cette démocratie avec son suffrage universel n’est pas faite pour les africains, qui une fois au pouvoir veulent aspirer à une dictature en transmettant le pouvoir à leur progéniture sans hésiter, quelle comportement éhonté? Quelle indignité? Quelle honte pour la démocratie africaine? Nous sommes face à des personne diaboliques qui ne songent qu’à eux seuls et leur famille, les autres ne méritent rien. A quand le bonheur en Afrique avec cette politique démocratique totalement ratée depuis trente ans maintenant, devrons nous retourner dans la dictature des années 1960? Il faut quoi pour cette Afrique?
    Acar TOURE disait ceci« Allah, en ce vendredi saint, nous te demandons paix, sagesse et santé. Nous te prions de nous délivrer de nos ennemis et de leurs desseins. Allah donne nous la force d’être patient, compréhensif doux humble et la vertu qui assure l’amitié et le fondement de nos liaisons Que seules les pensées qui bénissent demeurent en notre esprit. Que la grâce d’Allah accompagne nos familles et le pays. Meilleure santé aux malades et repos éternel à nos défunts.”
    Ce Président écrivain et poète disait ceci« Je dis qu’il n’est pas de paix armée, de paix sous l’oppression. De fraternité sans égalité. J’ai voulu tous les hommes frère.” LEOPOLD SEDAR SENGHOR

    • Le même texte, tu peux le publier au Sénégal à visage découvert sans être inquiété. Je ne crois pas que tu puisses tenir les mêmes propos envers Goïta. Quoi qu’on puisse dire, le Sénégal est une grande démocratie.

  3. LES ESCLAVAGISTES UNIQUALISTES “MONOTHEISTES” CCINGLÉS ONTRE LE MONDE DES HUMANISTES.

    SANS LA RUSSIE LES BÂTEAUX NÉGRIERS SIFFLERONT À NOUVEAU DANS TOUTES LES DIRECTIONS PARTANT DE L AFRIQUE COMME D HABITUDES.

    LA FRANCE EST ELLE MEME UNE COLONIE DES MÊMES MALADES MENTAUX,
    ÉCOUTEZ LE PROPHÈTE ATALI, L UN DES PROPHÈTES DE L HYPOCRISIE
    https://m.youtube.com/watch?v=ALkF7ejTEP8
    ANALYSEZ, TRANSMETTEZ, TRADUISEZ!
    CEUX QUI SE PRENNENT POUR DIEU PUISQU ILS ON INVENTÉ LA RELIGION DU MENSONGE ET DE L ESCLAVAGE PAR RACISME.

    LE SÉNÉGAL EST PLONGÉ DEPUIS TOUJOURS DANS CE JEU DE GOSSES, ARBITRÉ PAR PA FRANCE QUI A L ÉCONOMIE SÉNÉGALAISE ENTRE SES MOLAIRES, HEHE E

    • C’est vrai. Sauf que les dirigeants ne représentent pas forcément le peuple qui les élisent. Le peuple sénégalais a toujours souffert et souffre encore de ses complexés qui courbent l’échine devant le maître imperialiste. Depuis quelques années et surtout en ce moment, le peuple sénégalais, à l’instar d’autres peuples africains comme le Mali s’impose de plus en plus. Il n”est pour autant pas question de briser une domination par une autre. Nous ne voulons pas être sous la coupe ni de la France, ni de la Turquie, la Chine, la Russie, etc . Nous sommes éduqués, nous avons les compétences, nous la richesse mais surtout nous sommes patriotes. Toute collaboration doit être équitable. Soutenons nous mutuellement au lieu de rire des malheureux de l’autre. Vivre le Sénégal souverain. Vive l’Afrique souveraine !

    • C’est qui Zelensky, est-ce qu’sait ou se trouve l’Afrique? Un comédien Ukrainien qui continue a jouer de la comédie avec la vie des Ukrainiens!

Comments are closed.