“Singes” et “nègres”: Sarkozy réagit aux accusations de racisme après son passage dans Quotidien

2
Au coeur de la polémique après avoir associé les mots “singes” et “nègres” lors de l’émission “Quotidien” de Yann Barthès sur TMC jeudi dernier, Nicolas Sarkozy n’a pas souhaité commenter la séquence qui a tourné en boucle sur les réseaux sociaux. 
“Parce que la commenter, ce serait lui donner du crédit”, a-t-il rétorqué laconiquement. Alors qu’il dédicaçait son dernier livre “Le temps des tempêtes” paru en juillet 2020 aux éditions de l’Observatoire, l’ancien président français a été interrogé par un journaliste local sur ses propos dans l’émission Quotidien. “Je n’ai pas l’intention de commenter une polémique indigne”, a répondu de manière cinglante l’ancien président français.
 “Parce que la commenter, ce serait lui donner du crédit. Il n’y a pas de crédit à l’indignité. Notre rôle à tous, c’est d’élever le débat. C’est la raison pour laquelle je n’ai aucun commentaire à faire”, a-t-il asséné, égratignant auparavant le journaliste qui l’avait nommé “Monsieur Sarkozy” au lieu de “Monsieur le président”.
Par: 7sur7.be

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Pourtant Nicolas SARKOZY l’ex-président français à totalement raison quand il fait des déclarations du genre, car les élites africains se comportent comme des moins que rien face à l’histoire de leur pays et se mettent tous à la disposition de leurs homologues blancs en dévalorisant tous ce qui a de bon en Afrique, d’ailleurs ils se sous-estiment face aux blancs qu’ils soient français ou autres blancs, c’est honteux et indignes de la part de nos élites négroïdes. Il est temps que les plus jeunes corrigent rapidement cet état des choses afin de donner à l’Afrique toute sa place tant méritée dans le concert des nations civilisées de ce monde ici-bas.
    Pauvres négros, prenez rapidement conscience de votre situation et soyez le meilleur quoi que vous soyez selon Martin Luther King, ce grand penseur des USA, mort en 1968 par assassinant.
    Ne vous mettez pas au service d’un régime qui vous pousse à mentir, à tricher et à voler même s’il vous donne des payements que vous ne méritez pas. Devenons tous comme Martin Luther King, Nelson Mandela et Barack Obama.

    • Non mais vous n’avez pas conscience de ces blancs qui n’arrêtent pas de multiplier racismes et insultes tou ça au nom de la liberté d’expression?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here