Terrorisme : les Américains prêts à retirer le Soudan de leur liste noire

1

Le président américain, Donald Trump, a annoncé, lundi, sur Twitter, que le Soudan allait être retiré de la liste des pays parrains du terrorisme, une fois que le gouvernement aurait versé la somme de 335 millions de dollars pour indemniser les victimes des attentats commis en 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya.

“Grande nouvelle ! “, a annoncé Donald Trump sur Twitter, lundi 19 octobre. “Le nouveau gouvernement soudanais, qui accomplit de grands progrès, a accepté de payer 335 MILLIONS de dollars aux victimes américaines du terrorisme et à leurs familles”. Le versement est destiné à indemniser les victimes des attentats commis en 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya.

“Une fois (cette somme) déposée (sur un compte séquestre), je retirerai le Soudan de la liste des États parrains du terrorisme”, a ajouté le président américain.

Le Soudan est l’un des quatre pays désignés par Washington comme un État parrain du “terrorisme”, avec l’Iran, la Corée du Nord et la Syrie. Ce qui freine grandement son développement économique, peu d’investisseurs voulant se risquer à contrevenir aux lois américaines.

Le Soudan, sur la liste des pays parrains du terrorisme depuis 1993

Le Soudan avait été placé sur cette liste en 1993 sous le régime du dictateur Omar el-Béchir, qui avait accueilli le fondateur d’Al-Qaïda, Oussama ben Laden, dans les années 1990 au moment où il imposait un code islamique dans son pays.

La chute de Bachir a rendu ce classement obsolète, et permis l’ouverture de discussions entre Washington et Khartoum. Cette décision constitue un encouragement majeur pour le gouvernement soudanais soutenu par les civils après des décennies en tant que paria international.

Un tel accord pourrait aussi inciter le Soudan, pays d’Afrique de l’Est, à progresser vers l’instauration de relations diplomatiques avec Israël, a dit l’un de ces responsables à Reuters.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell s’est félicité, lundi, de cette annonce. “L’intention affichée par les États-Unis de retirer le Soudan de la liste des États soutenant le terrorisme est capitale”, a-t-il twitté.

Avec AFP et Reuters

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Over 30 years ago I warned Negroid African nations when we were Organization of African Unity(OAU) to stay out of Israeli plus Arab disagreement or/ plus war or/ plus terrorist activity. Many did but many foolishly did not plus in not doing so receive reward from Arabs lasting for moment. However since that moment Arab nations led by Saudi Arabia begin to secretly but openly in America deal with Israel as friend to receive preferential treatment from America while having Saudis African Negroid muslim nation led friends hold to anti- Israel position. That resulted to those African nations being deprived of many of technological advancements Saudis flaunted that they had obtain due to friendship with Israel. If we must be stupid to be Saudis friend then Saudis are not our friend. Much same trickery exist in Detroit between Arabs plus Negroids. Stupid will be stupid.
    Work smart Mali.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here