Un enfant orpailleur tué dans le camp de Tindouf par l’armée algérienne

0

L’armée algérienne a tiré sur un groupe de sahraouis civils (orpailleurs) , dans la nuit du 25 au 26 novembre 2021, causant la morts d’un enfant orpailleur Abidati Ouled Ballal ainsi que la blessure par balle du nommé Falli Oueld Berka, issu des camps de Tindouf dans une carrière à l’Est du campement dit « Dakhla », suscitant ainsi une vague de colère auprès des habitants de ces camps et les instances internationales chargées du respect des droits de l’Homme.

Ce n’est pas la première fois qu’un incident de ce genre secoue les camps de Tindouf. La semaine dernière, une personne est morte et une autre a été blessée sous les balles des soldats algériens. Les deux sahraouis, Lakbir Ould Mohamed Ould Sid Ahmed Ould el Markhi et Ould Mohamed Fadel Ould Lamam Ould Chghaybin, qui appartiennent tous deux à la tribu Rguibat Sallam se trouvaient à cinq kilomètres à l’ouest des camps de Tindouf à bord d’un véhicule tout-terrain qu’ils utilisaient dans leur trafic de carburants. Une avalanche de balles tirées par les éléments de l’armée algérienne avait surpris les deux hommes dont l’un est tombé mort sur le coup.

L’an dernier, un autre groupe de jeunes orpailleurs qui se trouvaient dans la zone de Al Majhar, à quelques kilomètres à l’est de Rabouni, ont été pris pour cibles par une autre unité des forces algériennes. La fusillade a fait deux morts et un blessé. D’autres attaques de l’armée algérienne ont été signalées dans des zones distinctes à l’intérieur et autour des camps.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here