Aminata Boré autour de l’appel à manuscrits “l’été des plumes” lancé par l’association “lire pour exister” : “L’été des plumes est une belle et inédite opportunité pour les jeunes écrivains maliens”

0

L’association littéraire “Lire pour exister” a lancé depuis le 11 janvier dernier un appel à manuscrits dénommé “L’été des plumes”. Une activité qui s’inscrit dans son projet “Festival des enfants du livre” et qui sera sanctionnée par une remise de prix aux auteurs des meilleurs manuscrits. Pour en savoir plus sur “L’été des plumes”, nous nous sommes entretenus avec la présidente de l’association et auteure du recueil de poèmes “Tremper la plume dans les plaies”, Aminata Boré qui a bien voulu répondre à nos questions. L’association “Lire pour exister”, ses ambitions, “L’été des plumes”, ses objectifs sont, entre autres, des sujets abordés dans cet entretien.

Aujourd’hui-Mali : Pouvez-vous nous présenter votre association “Lire pour exister” ?

Aminata Boré : “Lire pour exister” est une association à but non lucratif, apolitique qui veut promouvoir le livre et une culture de la lecture chez les élèves et étudiants maliens. Elle existe officieusement depuis 2013, mais officiellement et formellement depuis 2017. Elle existe en deux sections ; à savoir : la section centre de lecture “A la découverte des mots” pour les enfants et les adolescents et la section “Café de lecture” pour les jeunes. Des séances hebdomadaires de lecture sont tenues chaque samedi soir à partir de 15 h au lycée Massa Makan Diabaté avec le centre de lecture. Quant au Café de lecture, elle existe entièrement sur le virtuel, en forum de discussion sur les plateformes Viber et WhatsApp. Des séances quotidiennes de lecture de romans et de discussions autour des thématiques y sont tenues. La plateforme virtuelle enregistre de nos plus de 200 000 membres.

Vous venez de lancer une activité “L’été des plumes”, pouvez-vous nous en parler ?

“L’été des plumes” est un appel à manuscrits pour les jeunes écrivains maliens ayant la volonté d’écrire et de devenir auteurs. Il s’inscrit dans le cadre du projet de “Festival des enfants du livre” de Bamako. Une initiative de l’association “Lire pour exister”. Tous les genres littéraires sont concernés. “L’été des plumes” est en partenariat avec trois (3) grandes maisons d’édition à savoir Innov Editions, qui est d’ailleurs le partenaire officiel de “L’été des plumes”, l’Harmattan, qui également est une très grande et ancienne maison d’édition et la Sahélienne au même titre que l’Harmattan est une grande maison d’édition.

“L’été des plumes” est une belle et inédite opportunité pour les jeunes écrivains maliens âgés de 18 à 30 ans de devenir auteurs et ce gratuitement.

Comment participer à “L’été des plumes” ?

Pour participer à “L’été des plumes”, c’est simple. Les intéressés peuvent envoyer leur manuscrit à [email protected] avant le 10 mars 2019 à 23h59. Les manuscrits sélectionnés seront édités  gratuitement avec l’appui de nos partenaires et seront publiés à la soirée de clôture du festival. Quatre prix spéciaux feront objet de récompenses entre les jeunes plumes sélectionnées à savoir le prix “Wangrin” Amadou Hampaté Ba, le prix “Devoir de violence” de Yambo Ouologuem, le prix “Kani” de Seydou Badjan Kouyaté et le prix de la meilleure plume féminine.

D’où vous est venue l’idée cette initiative et quels sont ses objectifs ?

L’initiative “L’été des plumes” est inspirée par l’envie incessante de “Lire pour exister” pour amener les jeunes vers le livre et la lecture ! Les inciter à écrire et donc une manière de les inciter à lire d’une manière ou d’une autre. Notre objectif principal est essentiellement d’attirer l’attention du jeune Malien vers le livre et l’écriture qui s’écrivent fortement dans le cadre de son éducation et de sa formation.

Il s’agit d’amener cette jeunesse à développer son savoir-faire et son savoir penser à travers le moyen le plus sophistiqué de tous les temps qui est le livre. Pour son épanouissement et le développement harmonieux de son environnement. Beaucoup de jeunes ont des idées d’écriture ou ont déjà des manuscrits, mais faute de moyens financiers et où d’autres natures, ne partagent pas leurs écrits avec les autres. Cela est absolument dommage et nous avons décidé d’offrir à ces jeunes cette opportunité inédite de réaliser gratuitement leur rêve.

Hormis les maisons d’édition, avez d’autres partenaires ?

Non ! Innov Editions, l’Harmattan et la Sahélienne sont pour le moment les seuls partenaires de “L’été des plumes” mais bien évidemment nous restons ouverts à tout autre partenariat pour soutenir l’initiative.

Au-delà de “L’été des plumes”,  “Lire pour exister” a-t-elle d’autres projets littéraires ?

Oui ! “Lire pour exister” à d’autres projets qui s’inscrivent dans son plan d’action annuel, notamment le projet “Une école, une couleur” qui est également un grand projet humanitaire de livres et qui a pour but d’implanter dans les écoles publiques défavorisées des bibliothèques toutes équipées. Et d’ailleurs “Une école, une couleur” se fédère avec le “Festival des enfants du livre” de Bamako pour son lancement.

Quelles sont les ambitions de “Lire pour exister” ?

“Lire pour exister” est très ambitieuse, mais sa plus grande ambition est de voir sur 10 ans 80 % des jeunes Maliens avec une très grande culture du livre et de la lecture.

             Réalisé par Youssouf Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here