Nord Mali : L’agenda caché de l’Algérie ?

6

En catastrophe, le ministre des affaires étrangères et de la communauté nationale d’Algerie, Ramtane Lamamra, arrive à Bamako, le 5 octobre 2021 comme éjecté par un ressort, quelques jours après la brouille entre Alger et Paris. Cerise sur le gâteau, effet Wagner, le bras armé de Kremlin dans le monde.

La vitesse par laquelle le ministre algérien des affaires étrangères est arrivé à Bamako va au-delà de la solidarité, de l’amitié, et de la fraternité, entretenue entre le Mali et l’Algérie depuis des lustres.  « Le destin de l’Algérie et celui du Mali sont étroitement liés », déclare Ramtane Lamamra après sa rencontre avec les autorités maliennes.

Pour les plus avertis, l’arrivée de Lamamra en cette période dans la capitale malienne n’est pas un fait du hasard. Elle est intervenue au moment où l’Algérie est en bouille avec les autorités françaises, autant que le Mali. Et aussi, à un moment où Bamako est en passe de concrétiser son lien avec la société privée russe wagner, des mercenaires,  pour l’aider à lutter contre le terrorisme sur son territoire.

L’arrivée des russes au Mali en contrepartie des gisements miniers et même pétroliers semble secouer l’Algérie, pays frontalier du Mali et pétrolier, considéré par ses voisins comme une puissance sous régionale.

Révélé par Mondafrique qui cite le site Algérie Part, l’Algérie financerait l’effort de guerre des mercenaires russes au Mali. « Les autorités algériennes ont secrètement lancé un processus de négociations pour nouer une alliance approfondie avec les militaires maliens. Et pour ce faire, l’Algérie a fait savoir à la junte malienne qu’elle est même disposée à financer une partie de l’accord de sécurité que les militaires maliens veulent conclure avec les militaires russes de la société privée Wagner, le bras armé du Kremlin dans le monde », confirme Algérie Part, cité par Mondafrique.

Le même journal ajoute que ‘’l’Algérie a fait savoir aux militaires maliens qu’elle est prête à financer de 50 % jusqu’à 70 % de cet accord qui permettra aux militaires maliens de déployer sur le territoire des militaires et paramilitaires russes chevronnés et expérimentés capables de former et d’équiper la modeste armée malienne en guerre contre plusieurs groupes islamistes armés qui sévissent dans les vastes régions du nord du pays’’.

Exploitation du pétrole des bassins maliens

L’annonce est forte et ambitieuse. Certains citoyens non avertis jubilent. Pour cet observateur qui a voulu se prononcer, il y a anguille sous roche. Et que l’Algérie voyant la Russie prendre position au Mali est venue proposer ses services, peut-être, d’exploitation du pétrole des bassins maliens.

« Ce financement algérien pour l’effort de guerre des mercenaires russes au Mali n’est pas fortuit. Puissance sous régionale,  l’Algérie entend mettre la main sur le pétrole malien et écarter les puissances occidentales, notamment la France dont la présence est décriée en Afrique. Cela permettra également d’empêcher  une éventuelle influence russe dans le Sahel, puisqu’il s’agit d’une question de géostratégie», commente le journaliste Cyril Adohoun.

L’éditorialiste Makan Koné a critiqué la visite de Ramtane Lamamra à Bamako et s’interroge sur ce qu’a fait l’Algérie pendant toutes ces années de crises dans le Nord du Mali.

En août 2016, le patron de presse Chahana Takiou, dans un article de presse a également dénoncé l’attitude d’Alger dans le dossier malien, qui selon lui, ne fait rien pour aider véritablement le Mali à lutter contre le terrorisme dans le Sahel.

«Alger ne fait rien. Elle a les moyens de pression, mais, malheureusement, elle ne les utilise pas. Apparemment, elle tire son compte de cette situation de ni paix ni guerre », regrettait le dirpub de l’hebdomadaire 22 Septembre.

En somme, le temps du service gratuit est révolu. C’est impératif que les autorités maliennes comprennent cela. Pour la prochaine exploitation des gisements pétroliers maliens, il urge de chercher un bon partenaire. Pour autant, faut-il ignorer qu’Alger a un agenda caché sur le Mali ? Non !

Ousmane Morba

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. On vous divisent pas , on incrustent vos remplacant , les juif en pretendant que les touareg sont juif ,
    premiere etape de desinfo.
    ensuite 3 kub 1 magi , et on vous endort avec les roy de segou .
    elle est pas belle la,vie plus belle.

  2. Les deux journalistes cités sont l’un (makan kone)soutient d’ATT et l’autre (CHAHANA TAKIOU) soutient d’IBK.
    L’ALGÉRIE COMME TOUS LES PAYS AGISSENT EN FONCTION DES POUVOIRS QUI PARTAGENT SES VUES.
    ATT a entretenu les jihadistes ALGÉRIENS venus se cacher au Mali.
    L’administration de BOUTEFLIKA a protesté contre les libérations d’otages contre rançons,même si ATT n’a jamais reconnu qu’il donnait de l’argent aux JIHADISTES pour avoir la libération des otages.
    L’ALGÉRIE S’EST POSITIONNÉE PAR RAPPORT AUX COMPORTEMENTS D’ATT.
    On dit même que JACQUES CHIRAC encourageait ATT contre L’ALGÉRIE
    On a souhaité que les jihadistes se renforcent par les rançons pour ensuite attaquer L’ALGÉRIE.
    Ça s’est retourné contre ATT.
    IBK a clairement fait le choix de la soumission à la France.
    Aujourd’hui,au constat de l’attitude des COLONELS consistant à croiser le fer à la France,l’Algérie se positionne.
    Elle ne fait que défendre ses intérêts.
    Avec ATT et IBK,les intérêts du Mali n’étaient pas défendus.
    Si on défend nos intérêts,on va nécessairement s’accorder avec notre grand voisin.
    L’ALGÉRIE a donné à MODIBO KEITA le chef rebelle qui est allé se réfugier du fait qu’en MODIBO KEITA les intérêts du Mali et de l’Afrique étaient défendus.
    Avec les COLONELS,s’ils décident de continuer à s’opposer à la France,sans doute que les coopérations des premières années de l’indépendance vont se mettre en place.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Nombre d’autorités algériennes, de l’indépendance à ce jour, on leur biens planqués en France. Pourquoi un ministre algérien a-t-il préféré renoncer à son poste plutôt qu’à sa nationalité française ?

  3. LES ALGERIENS LES MALIENS LES RUSSES POUR BOTER LES DERRIERES AUX COLONS FRANCAIS ET LEURS MERCENAIRES SEPARATISTES

    OUSMANE!
    L ALGERIE ET LE MALI NE DOIVENT PAS PERMETTRE LE PARASITE FRANCAIS S INFILTRER ENTRE NOUS CAR L ALGERIE ET LE MALI SE RESPECTENT MUTUELLEMENT POUR UN DESTIN COMMUN …

    : LES ALGERIENS LES MALIENS LES RUSSES POUR BOTER LES DERRIERES AUX COLONS FRANCAIS ET LEURS MERCENAIRES SEPARATISTES 🙂

  4. De Blaise Compaoré du Burkina Faso à l’ ancien Président de la Mauritanie en passant par celui du Niger, à tort ou à raison, nous avons accusé tour à tour pratiquement tous les dirigeants des pays voisins…
    Ma question est de savoir pourquoi tous ces pays sensés être nos alliés agiraient-ils contre le seul Mali?
    Si c’est le cas, il ne pourrait y avoir que deux explications :
    1. Soit l’État Malien est devenu tellement défaillant qu’ il me mérite plus le respect de ses voisins ou
    2. Tout simplement nos choix et approches de politiques étrangères sont contreproductifs.
    Dans les deux cas, c’est à l’État Malien de s’assumer pour mériter le respect des pays voisins.
    L’Algérie est un pays frère qui peut jouer un rôle extrêmement stratégique dans la résolution de notre crise d’insécurité. Et c’est aux autorités de nos deux d’exploiter cette proximité géographique et culturelle pour que nos populations respectives puissent réellement en bénéficier…
    Nos hommes de médias doivent aller chercher des vraies informations, plutôt que de raconter des bobards sans fondement sur des pays voisins…

    • Merci. L’Algérie n’a jamais entrepris aucune action hostile envers le Mali. La seule chose que nous regrettons et ne comprenons pas avec l’Algérie, c’est l’encouragement qu’elle donne à la signature de “l’accord” dit d’Alger qui est un véritable instrument de démantèlement du Mali. L’Algérie le sait et elle a pourtant sponsorisé cette opération. Nous ne comprenons pas cela.

      En revanche, les liens qui existent entre l’Algérie et le Mali sont INDESTRUCTIBLES. L’Algérie est plus qu’un pays frère et le Mali et l’Algérie se tiendront toujours aux cotes l’un de l’autre. Nous ne laisserons jamais personne nous diviser. Les intérêts de l’Algérie sont ceux du Mali et les intérêts du Mali sont ceux de l’Algérie.

      QUE CEUX QUI VEULENT NOUS VOIR NOUS DIVISER SACHENT QU’ILS PERDENT LEUR TEMPS. NOUS AVONS UNE CONFIANCE ET UNE LOYAUTÉ ABSOLUE DANS NOTRE AMITIÉ AVEC L’ALGÉRIE. LE MALI ET L”ALGÉRIE ONT LE MÊME ENNEMI COMMUN QUI S’ACHARNE A LES DÉSTABILISER DEPUIS L’INDÉPENDANCE: LA SOURNOISE, INGRATE ET ARROGANTE PETITE FRANCE QUI TRAVAILLE JOUR ET NUIT CONTRE LES PEUPLES AFRICAINS QU’ELLE VEUT GARDER EN ESCLAVAGE. L’ALGÉRIE ET LE MALI NE LAISSERONT JAMAIS CET ENNEMI ACHARNÉ ET HYPOCRITE S’INTERPOSER ENTRE EUX. QU’ON SE LE DISE.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here