Diaspora malienne : Habib Sylla en manque de légitimité se sert de Baïdy Dramé pour déstabiliser le CSDM

0

Exclu depuis quelques années au bureau du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM), le nommé Baïdy Dramé s’est lancé désormais dans une aventure de déstabilisation de la faitière. Cette forfaiture est  entreprise par lui, avec la bénédiction du Haut conseil des maliens de l’extérieur (HCME). Dés lors, il  multiplie toutes les mauvaises initiatives.

Baìdy Dramé, ex-membre du CSDM,  dans son plan diabolique est aussi en complicité avec un homme politique de la place. Ainsi, plusieurs tentatives ont été déjà entreprises par M. Dramé. Celles-ci se résument entre autres : au procès tenté  en France, contre le président légal du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara ; la tentative de récupération du logo du CSDM et les multiples conférences de presse qu’il a déjà organisées pour proférer des propos injurieux à l’encontre de Mohamed Chérif Haïdara.

Pour preuve, Baïdy Dramé et ses complices ont tenu la semaine dernière, une rencontre avec les professionnels des médias, à la maison de la presse.  Dramé dans son  plan machiavélique avait fait croire à ses soutiens  que la conférence de presse était pour rendre un  hommage  à feu Mohamed Lamine Traoré, le président co-fondateurs du CSDM. Cette conférence  à  laquelle Baïdy Dramé avait  invité la veuve et les parents du défunt Touré s’est tournée au vinaigre. Parce que, les personnes présentes ont fait remarquer à M. Dramé que l’objectif de la rencontre n’était de venir dénigrer Mohamed Chérif Haïdara.  C’est pourquoi, à l’introduction de cette énième rencontre avec les hommes des médias, les gens se sont révoltés contre Baïdy Dramé et ses complices.

Approché après les propos calomnieux tenus lors de la conférence de presse, le président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara a d’abord salué le professionnalisme des journalistes qui ont accepté d’avoir sa version des faits.

Là, il fera comprendre que M. Dramé s’est contredit lui-même  dans sa plainte déposée contre lui et le bureau légal du CSDM. Parce que, lui, Cherif  Haïdara a été élu conformément aux textes en vigueur de la faitière. Et quant à la conférence qu’il compte organiser le 28 mai prochain, elle aura du mal à se tenir. Puisque les autorités compétentes n’ont pas donné leur accord pour ça. Parce qu’elles estiment que Baïdy  Dramé n’a aucune qualité au plan juridique pour agir au nom du CSDM. C’est pourquoi, ces autorités ont demandé de s’adresser au bureau légal du CSDM dirigé par Mohamed Chérif Haïdara.

Ce que nous comprenons par ces actes déraisonnables de M. Dramé et ses complices est qu’il est en train de faire des choses pour plaire au Haut conseil des maliens de l’extérieur (HCME) «  Aujourd’hui, on paie Baïdy pour dénigrer le CSDM. Il y a un an, le mandat de Habib est terminé. Il est un président illégitime » a déclaré le président du CSDM. Avant d’ajouter que le HCME est inquiet  par rapport à la loi qui régit les maliens de l’extérieur. «  Il y a 20 ans, un membre du Haut conseil est membre du Conseil économique,  social et culturel » dira Mohamed Chérif Haïdara pour démontrer combien de fois Habib Sylla et ses collaborateurs sont dans l’illégalités.

Le CSDM de Mohamed Chérif Haïdara, lui-même plébiscité pour un nouveau mandat de 5 ans, à  l’issue d’une conférence nationale,  ne se laissera plus faire. « Nous, bureau légal du CSDM, on est solide. Le CSDM va faire descendre le « san prin » sur la tête d’Habib Sylla  et ses complices » a-t-il laissé entendre.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here