Justice internationale : L’honorable Juge Modibo SACKO est le premier malien élu Vice-Président de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples

0

Lundi 12 juin 2023 à Arusha dans la capitale Tanzanienne, l’honneur a été faite au Mali à travers sa justice car notre compatriote l’honorable Juge Modibo SACKO a été élu Vice-président de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples ainsi il devient le premier malien a occupé ce poste prestigieux pour un mandat de deux ans, c’était au cours de la 69e Session ordinaire de l’Organe judiciaire panafricain.  Quant à la Présidente de la Cour l’honorable Juge Imani Daoud ABOUD, ressortissante de la Tanzanie, elle aussi a été réélue à son poste.

L’honorable Juge Modibo SACKO a été élu Juge à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples en février 2021 pour un mandat de six ans. Il est titulaire d’une Maîtrise en droit, obtenue à la Faculté de droit et des sciences politiques (Mali) et de quatre autres diplômes universitaires en droit, obtenus à l’Université Ahmed Baba (Mali), l’Université Jean Moulin 3 (France) et de l’Université de Nice Sophia Antipolis (France). Il est également titulaire d’un doctorat en droit, obtenu à l’Institut de Pédagogie Universitaire du Mali. L’honorable Juge SACKO a été récemment nommé Juge à la Cour suprême du Mali.

Désormais, il est la deuxième personnalité après la Présidente de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples qui est une cour continentale créée par les États membres de l’Union africaine afin de renforcer la protection des droits de l’Homme et des peuples en Afrique. Elle complète et renforce le mandat de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples.

La Cour a été créée en vertu de l’article premier du Protocole relatif à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples portant création d’une Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, adopté par les États membres de la défunte Organisation de l’Unité Africaine (OUA) le 9 juin 1998 à Ouagadougou (Burkina Faso), Le Protocole est entré en vigueur le 25 janvier 2004. La Cour a officiellement démarré ses activités au mois de juillet 2006 à Addis-Abeba et a  son siège à Arusha (Tanzanie) l’année suivante.

La Cour se compose de 11 juges, ressortissants des États membres de l’Union africaine, élus à titre individuel. La Cour se réunit quatre fois par an en sessions ordinaires et peut tenir des sessions extraordinaires.

Bon vent à notre juge Modibo SACKO dans sa nouvelle mission.

Bokoum Abdoul Momini/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!