Arrivée des vaccins anti-COVID-19 au Mali : La facilité COVAX devient une réalité

4

Le vendredi 5 mars 2021, le Mali a reçu 396.000 doses de vaccin anti-COVID-19. Le Président Bah N’Daw a conduit la délégation officielle pour la réception du lot à l’aéroport international Président Modibo Kéita. 

Ce lot a été expédié via la Facilité COVAX, un partenariat tissé entre le CEPI, GAVI, l’UNICEF et l’OMS. C’est une étape historique vers l’objectif d’assurer une distribution équitable des vaccins anti-COVID-19 à l’échelle mondiale. Cette démarche se révèle être la plus grande opération de l’histoire d’approvisionnement en général et de distribution de vaccins en particulier.

La livraison se poursuivra par vagues d’arrivées dans les mois à venir. Dans le cadre de l’attribution au Mali du vaccin Astra Zeneca AZD1222 produit par le Serum Institute of India (SII) sous la Facilité COVAX, l’UNICEF a confirmé les commandes relatives au Mali sur la période courant jusqu’à fin mai 2021 avec près de 1.4 million doses.

SE Moctar Ouane, Premier ministre ‘’Restons mobilisés… !’’

Le Mali est le premier pays du Sahel central à recevoir ces vaccins contre la COVID-19 en Afrique de l’Ouest dans le cadre de la Facilité COVAX. Cette opération sans précédent vise à fournir au moins 2 milliards de doses de vaccins COVID-19 d’ici la fin de 2021 à travers le monde.

«Je suis très heureux de dire à quel point je suis satisfait d’être ici aujourd’hui pour la réception de cet important lot de 396 000 doses du vaccin COVID-19. Je salue le formidable leadership du ministère de la Santé et du Développement Social, ainsi que l’engagement indéniable de nos partenaires internationaux» a expliqué Moctar Ouane, Premier Ministre et Chef du Gouvernement, Mali.  Le Premier Ministre a également souligné la nécessité de maintenir les protocoles de prévention et de ne pas baisser la garde, afin que la tendance à la baisse des cas que nous avons observée puisse se poursuivre. «Restons mobilisés, respectons les mesures-barrières et suivons les conseils des experts de la santé publique ! C’est en combinant nos efforts que nous y arriverons ! »

Pascal Rigaldiès, Responsable Pays au Secrétariat de Gavi, l’Alliance du Vaccin

« C’est un moment important pour le Mali, le continent africain et COVAX – nous rapprochant tous de notre objectif commun d’un accès équitable aux vaccins COVID-19», a déclaré Pascal Rigaldiès, Responsable Pays au Secrétariat de Gavi, l’Alliance du Vaccin. «Gavi se réjouit de voir l’ambition de la Facilité COVAX se concrétiser avec cette première vague de livraisons qui protégera les plus vulnérables, y compris les travailleurs de la santé en première ligne dans la lutte contre cette pandémie au Mali.»

L’UNICEF a reçu le financement de GAVI entre autres pour augmenter le nombre de sites où les vaccins seront stockés. Pour l’ensemble du pays, 10 chambres froides de 40 m3 chacune ont été acquises et installées au niveau central et toutes ces chambres sont fonctionnelles. 10 autres dépôts régionaux ont été dotés par l’UNICEF de générateurs de secours de 40 KVA chacun.

Sylvie Fouet, Représentante de l’UNICEF au Mali

« Au niveau des dépôts des Centres de Santé Communautaires (CSCom) dans les districts, nous avons fourni et installé 251 réfrigérateurs et 288 autres arriveront bientôt, grâce au concours de nos partenaires techniques et financiers. » a déclaré Sylvie Fouet la Représentante de l’UNICEF au Mali. « Les vaccins nous protègent, mais personne n’est à l’abri tant que nous ne sommes pas tous protégés, » conclut-elle.

Dr Jean Pierre Baptiste, Représentant de l’OMS au Mali

«Ce jour est une date historique pour atteindre notre objectif qui est d’assurer une distribution équitable des vaccins contre la COVID-19 à l’échelle mondiale. Le Mali figure désormais dans le peloton de tête des pays ayant reçu le vaccin anti COVID-19 grâce aux efforts des autorités nationales, soutenues par les partenaires techniques et financiers. Nous allons œuvrer ensemble pour que les cibles identifiées soient vaccinées le plutôt possible pour arrêter la chaine de propagation de la maladie. Je félicite le Gouvernement malien pour l’arrivée de ces premières doses de vaccins Astra Zeneca et souhaiter plein succès au processus de vaccination.»

Bart Ouvry, Ambassadeur de l’UE au Mali

«L’Union européenne et les 15 Etats européens qui assurent une large partie du financement de l’opération COVAX se réjouissent de l’arrivée des premiers vaccins anti COVID au Mali ce vendredi 5 mars. C’est le fruit de la solidarité envers le peuple malien de la «Team Europe» et des autres contributeurs à l’initiative COVAX AMC. Les efforts doivent se poursuivre jusqu’à la disparition de la pandémie et nous nous engageons à continuer nos financements pour plus de vaccins et pour des campagnes de vaccination efficaces. Au Mali, la vaccination ciblera dans un premier temps les catégories de la population les plus vulnérables. Nous espérons que, à terme, toute la population pourra se faire vacciner. La « Team Europe » salue le rôle du Gouvernement, de l’UNICEF, de l’OMS, de CEPI et de GAVI pour l’arrivée de ces premiers vaccins au Mali. Nous rendons hommage à l’action du personnel de santé ; eux sont en première ligne face au virus. Tous solidaires, nous vaincrons la pandémie. »

Barry Lowen, Ambassadeur britannique au Mali

«Le Royaume-Uni est heureux du déploiement au Mali de 396,000 doses du vaccin Astra Zeneca sous COVAX. Le Royaume-Uni a été l’un des premiers pays à soutenir le COVAX avec une contribution de 548 millions de livres et nous avons constamment poussé la communauté internationale à le soutenir. Nous le faisons parce que nous voulons être une force pour le bien dans le monde et parce que nous avons tous besoin d’une solution mondiale à une pandémie mondiale. Nous œuvrons pour que les plus vulnérables aient un accès équitable au vaccin.»

Paul Cunningham, Directeur des Affaires Publiques, USAID Mali

«Les États-Unis sont déterminés à travailler avec des partenaires du monde entier pour mettre fin aux effets dévastateurs sur la santé publique et l’économie de cette pandémie. Dans le cadre de cet engagement, le président Biden a annoncé 4 milliards de dollars pour soutenir la vaccination internationale sous l’initiative COVAX, qui facilite l’accès mondial aux Vaccins contre la COVID19.»

Dr. Dr. Dietrich Pohl, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en République du Mali

«L’Allemagne reste fermement aux côtés du Mali, notamment dans la lutte mondiale contre la pandémie COVID-19. Le premier lot de vaccins destiné au Maliens et Maliennes en témoigne. En plus des contributions allemandes déjà actées, le gouvernement fédéral allemand versera 1,5 milliard d’euros supplémentaires en 2021 à l’Accélérateur d’accès aux outils de lutte contre la COVID 19 (ACT A), la plateforme coordonnée par l’OMS.  Comme aujourd’hui au Mali, ce soutien servira à l’approvisionnement mondial en vaccins par l’intermédiaire du mécanisme COVAX.»

Source : Unicef-Mali

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. SANEE ANI KONTRON, aujourd’hui l’Inde a vaccine 28 million de personnes avec ce vaccin et tout marche tres bien, il faut arreter de mentir a tes freres et soeurs car les KOMO n’aiment pas les menteurs, si nous embrassons la science elle est universelle et l’Afrique a contribue a la science et nous devrons continuer dans le meme sens et avec beaucoup plus de vigeur, la pharmacopee traditionnelle est un exemple clair dans ce sens. La theorie de la conspiration, le nihilisme et le negativisme ne vont pas aider a sortir de la merde. A bon entendeur, salut!

    • Kinguiranke,
      48 HEURES APRES NOTRE ÉCHANGE:

      Trois pays européens, France, Italie et Allemagne, ont annoncé, ce lundi 15 mars 2021, suspendre à leur tour l’utilisation du vaccin AstraZeneca par précaution. Dans le même temps, le groupe pharmaceutique anglo-suédois affirme qu’il n’y a « aucune preuve de risque aggravé » de caillot sanguin entraîné par son vaccin.

      La France a décidé de « suspendre par précaution » l’utilisation du vaccin AstraZeneca, en attendant un avis de l’autorité européenne du médicament, qui sera rendu mardi après-midi, a annoncé Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse à Montauban. Le chef de l’État a dit « espérer reprendre vite » la vaccination avec ce sérum « si l’avis de l’autorité européenne le permet », alors que plusieurs pays européens ont, eux aussi, suspendu ce vaccin, dont l’Allemagne et l’Italie lundi.

      « L’Autorité européenne, l’EMA, rendra demain après-midi un avis sur le recours à ce vaccin. […] La décision qui a été prise en conformité aussi avec notre politique européenne est de suspendre par précaution la vaccination avec AstraZeneca en espérant la reprendre vite si l’avis de l’EMA le permet », a déclaré M. Macron lors d’une conférence de presse avec le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, à l’issue d’un sommet franco-espagnol.

      Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône ont annoncé lundi la suspension de la vaccination de leur personnel contre le Covid-19 avec le vaccin du groupe pharmaceutique anglo-suédois après la survenue d’effets indésirables chez un pompier.

      Lors d’un entretien sur la plate-forme pour fans de jeux vidéo Twitch, le Premier ministre Jean Castex avait estimé dimanche soir qu’il fallait avoir « confiance » dans le vaccin AstraZeneca. « Sinon on aura des retards dans la vaccination, les Françaises et Français seront moins protégés et la crise sanitaire durera longtemps », avait argué le chef du gouvernement.

      Suspendues la semaine dernière en raison du nombre limité de lots disponibles, les commandes de vaccins AstraZeneca avaient été rouvertes lundi pour les médecins libéraux français.

      ► À écouter aussi : Vaccin AstraZeneca: «Quand on aura plus de connaissances, on saura ce qui doit faire peur»

      Suspension dans une douzaine de pays
      Une douzaine de pays ont suspendu par précaution l’utilisation du vaccin AstraZeneca, malgré des campagnes de vaccination poussives, après le signalement d’effets secondaires « possibles » mais sans lien avéré à ce stade. Le groupe pharmaceutique anglo-suédois affirme qu’il n’y a « aucune preuve de risque aggravé » de caillot sanguin entraîné par son vaccin, tandis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il n’y a « pas de raison de ne pas utiliser » ce vaccin.

      Ce lundi, l’Italie a donc aussi suspendu à titre de précaution l’administration du vaccin AstraZeneca sur l’ensemble de son territoire. L’agence du médicament italienne, AIFA, « a décidé à titre de précaution et de manière provisoire, dans l’attente d’une décision de l’EMA », l’Agence européenne des médicaments, d’ « interdire l’utilisation du vaccin AstraZeneca sur tout le territoire national », explique l’AIFA dans un communiqué. « Cette décision a été prise en ligne avec des mesures similaires adoptées par d’autres pays européens », précise-t-elle.

      L’Autriche avait lancé le mouvement le 8 mars en suspendant un lot de vaccins après la mort d’une infirmière qui venait de recevoir une dose d’AstraZeneca. Cette femme de 49 ans est morte à cause d’une mauvaise coagulation sanguine. Ensuite, d’autres pays, y compris l’Italie, avaient dans un premier temps suspendu des lots isolés. Plusieurs pays scandinaves – Danemark, Norvège, Islande – sont allés plus loin en interrompant l’usage de tous les vaccins AstraZeneca, suivis dimanche par les Pays-Bas et donc ce lundi par la France et l’Allemagne.

      Une décision qui tombe mal pour Berlin
      « Une pure mesure de précaution qui n’a pas été facile à prendre ». Le ministre de la Santé a voulu rassurer en annonçant que l’Allemagne suspendait l’utilisation du vaccin Astra Zeneca. Jens Spahn s’appuie sur les recommandations des scientifiques de l’institut Paul Ehrlich qui ces derniers jours n’avaient pas émis de doute sur les risques liés au vaccin anglo-suédois alors que d’autres pays avaient déjà suspendu son utilisation, rapporte notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut. Le gouvernement allemand avait également défendu l’emploi d’AstraZeneca. Jens Spahn a souligné que seulement sept cas de thromboses avaient été recensés en Allemagne où 1,7 million d’injections du vaccin ont été pratiquées.

      Pour Berlin, cette décision tombe au plus mal. La confiance dans le vaccin AstraZeneca était déjà ébranlée après la décision initiale de ne pas l’utiliser pour les plus de 65 ans. Une restriction levée par la suite. Au-delà, la nouvelle annonce devrait alimenter un peu plus les frustrations des Allemands contre la campagne vaccinale qui expliquent également le reflux des conservateurs dans les sondages et dans les deux élections régionales de dimanche.

      https://www.rfi.fr/fr/europe/20210315-france-italie-et-allemagne-suspendent-%C3%A0-leur-tour-l-utilisation-du-vaccin-astrazeneca

      QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

      AMON..! AMON..! AMON..!

      SANÉÉ ANI KONTRON…!!

  2. L’Amérique latine refuse de fournir des cobayes à Big Pharma, se soigne à l’Ivermectine…..

    https://reseauinternational.net/lamerique-latine-refuse-de-fournir-des-cobayes-a-big-pharma-se-soigne-a-livermectine-et-fausse-les-enquetes-randomisees-heureusement-que-dieu-a-cree-les-anglais-pour-les-experience/

    ALORS , LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DE BAH N’DAW, MOCTAR OUANE ET DU MINISTRE DE LA SANTÉ N’ EST PLUS UNE QUESTION SUR CETTE AFFAIRE DE VACCINS NON ÉTUDIÉS Á SUFFISANCE …..

    LES MALIENS NE SONT PAS DES COBAYES….!

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

  3. “La livraison se poursuivra par vagues d’arrivées dans les mois à venir. Dans le cadre de l’attribution au Mali du vaccin Astra Zeneca AZD1222 produit par le Serum Institute of India (SII) sous la Facilité COVAX, l’UNICEF a confirmé les commandes relatives au Mali sur la période courant jusqu’à fin mai 2021 avec près de 1.4 million doses.”

    ++++++++++++++ +++++++++++++ +++++++++++++++++

    CHERS MALIENS,

    L’Italie, la Norvège et le Danemark LA BULGARIE ET BEACOUP D’ AUTRES PAYS suspendent le vaccin AstraZeneca.

    La France ET SES LAQUAIS FASCISTES NOIRS continueNT….

    https://www.francesoir.fr/societe-sante/litalie-la-norvege-et-le-danemark-suspendent-le-vaccin-astrazeneca-suite-lapparition

    ALORS , LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DE BAH N’DAW, MOCTAR OUANE ET DU MINISTRE DE LA SANTÉ N’ EST PLUS UNE QUESTION…..

    LES MALIENS NE SONT PAS DES COBAYES….!

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here