Focus : Arrestation de M. Sess Soukou Mohamed dit Ben Souk à Bamako: la présence de Gbagbo peut obliger ADO à revoir sa politique de protéger les assassins

0

C’est un mandat d’arrêt international en exécution qui arrête et met M. Sess Soukou Mohamed dit Ben Souk à la disposition de la justice ivoirienne, quand bien même marié à une Malienne. Les Maliens, dans leur majorité, n’ont pas apprécié ce geste des plus hautes personnalités  du Mali. Et pour cause ? Un mandat d’arrêt international a été introduit contre Karim Keïta, fils de l’ancien président malien Ibrahim Boubacar Kéita, pour assassinat depuis le mois de mai, jusqu’ici la justice ivoirienne n’a pas donné suite. Où est passée légalité entre les nations ?  Un criminel burkinabé (Blaise Compaoré) se la coule douce en Côte d’Ivoire.

Les Burkinabés ont remué ciel et terre pour son extradition. Impossible  avec ADO puisque, c’est son frère. Le même sort sera réservé à Karim Keïta pour vu que Laurent Gbagbo n’ouvre pas les hostilités. Car IBK a trahi Gbagbo pour lier amitié avec Alassane Dramane Ouattara (ADO).

 Lutte contre la corruption: qu’attend le colonel Assimi Goïta pour agir ?

Qu’attend le colonel Assimi Goïta, président de la transition pour donner  ordre de passer à l’action avec les grands dossiers ? Le Conseil national de la transition (CNT) est un machin créé de toutes pièces pour caser des copains, amis, camarades, officiers. C’est une structure illégitime et illégale parce que ce sont des gens nommés par les militaires de la transition pour un soutien. Le CNT est le support juridique de la transition. Si le colonel Goïta veut avoir la sympathie des Maliens pour son pouvoir, il a tout intérêt à lutter contre la corruption.

À commencer par l’achat de l’équipement militaire. C’est une question de volonté et non d’une création de la Haute Cour de justice. ATT a mis en prison le ministre de la Santé  Oumar Ibrahim Touré (Fonds mondial).  Récemment, IBK a mis en prison le général Yamoussa Camara, ancien ministre de la Défense et des Anciens combattants. Sauf si le colonel Goïta se reprocherait quelque chose en mettant le grappin sur les grands voleurs du pays.

Le Commerce et l’évasion fiscale au Mali

Le commerce est le pivot de l’économie qui importe des biens de consommation et les intrants et leur distribution à l’ensemble des secteurs de production. Dans les faits, la filière Commerce se caractérise par la présence de nombreux opérateurs économiques informels, des opérateurs pas complètement en conformité avec la loi, en marge totale de la loi ou qui se singularisent par leur volonté systématique de demeurer inconnus. À coté, il y a les animateurs de l’économie parallèle, champions dans la dissimulation des volumes d’affaires. Tout un état de fait se traduisant par des incohérences dont l’illustration parfaite est l’évasion fiscale à travers notamment: la contrebande qui porte généralement sur les tissus, le bétail, le sucre, le lait, le thé, la farine, les cigarettes, les piles, les produits pharmaceutiques et depuis peu les hydrocarbures. Une fraude documentaire qui porte sur des déclarations faussées, inexactes et tronquées. La fraude financière en totale  contravention à la règlementation des relations financières avec l’étranger.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here