Hadj 2020 « La décision sera bientôt prise », assurent les autorités saoudiennes

0

Le Hadj 2020 se tiendra en juillet prochain. En Arabie Saoudite encore moins dans d’autres pays, personne n’est à mesure de dire, avec certitude, si le plus grand rassemblement musulman aura lieu. Des hauts responsables saoudiens affirment tout de même que la décision sera très bientôt prise.  Le directeur général de la Maison du Hadj se dit confiant sur la tenue du pèlerinage.

Dans une correspondance adressée au ministre des Maliens de l’Extérieur, le Conseil des Maliens d’Arabie Saoudite, la faîtière dirigée par Papa Amadou Mariko, a tenu à informer les autorités maliennes, que d’énormes doutes planent sur l’organisation du pèlerinage cette année.

Ce qu’il faut surtout retenir, des milliers de musulmans à travers le monde attendent de savoir s’ils pourront l’effectuer cette année. Les autorités religieuses de chaque pays sont toujours dans l’attente de précisions de la part de l’Arabie saoudite.

Une affluence telle que celle de 2019 semble exclue cette année : Riyad a demandé dès fin mars aux pays musulmans, chargés de sélectionner les pèlerins candidats, de reporter leurs préparatifs.

« La décision sera bientôt prise et annoncée », assure de son côté un responsable saoudien. Selon elle, « Pour l’heure, plusieurs scénarios sont actuellement à l’étude ».

Parmi les options envisagées par les autorités saoudiennes figure la baisse du nombre de pèlerins de moitié, a confié le responsable, qui a préféré garder l’anonymat, au Financial Times.

L’Indonésie, pays musulman le plus peuplé, a pris l’« amère et difficile » décision de renoncer au hajj, tout comme la Malaisie et Singapour. Le Sénégal a dit, lui, suspendre « toutes les formalités pour le voyage » des pèlerins. En France, les fidèles ont été appelés par le Conseil français du culte musulman à « différer » leur pèlerinage à 2021.

Certains pays semblent être inquiétés : « Si les Saoudiens disent, à la dernière minute, être prêts pour le Hadj, de nombreux pays ne seront pas en mesure d’y participer », remarque-t-il.

Au Mali, le directeur de la Maison du Hadj se dit confiant quant à la tenue de l’événement.

C’est à cause de la propagation du Coronavirus que l’Arabie Saoudite ne s’est toujours pas décidée pensant à une contamination à grande échelle.

Selon Financial Time, L’OMS a annoncé que des négociations étaient en cours avec les responsables saoudiens sur l’annulation du pèlerinage, mais que l’Arabie Saoudite n’avait pas encore pris de décision à ce sujet.

Hamidou B Touré

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here