Portrait : Molly Melching, la femme qui change le monde

0

Mali, Guinée Conakry, Gambie, Guinée-Bissau, Mauritanie, Sénégal, etc. Dans ces pays, la figure emblématique de la promotion du bien être communautaire s’appelle Molly Melchning. En 45 ans, elle a positivement impacté sur la vie de ses communautés à travers son programme de responsabilisation des communautés les plus marginalisées.

La promotion du bien-être communautaire. C’est le combat que mène Molly Melching depuis 45 ans sur le continent. Une seule volonté : promouvoir l’éducation, partager les bonnes informations avec les populations, promouvoir les droits humains et le travail communautaire.
Elle renforce les capacités des milliers de villageois pour provoquer un changement positif. Son organisation, Tostan, a largement contribué à mettre fin à beaucoup de pratiques néfastes comme la mutilation génitale des filles. Comment Tostan a-t-elle réussi là où d’autres avaient échoué ? Tostan signifie percée en wolof- comme l’éclosion d’un œuf – et picorer par peck est la façon dont Tostan semble fonctionner si bien. Les raisons de la réussite sont : l’ONG accompagne, guide et outille les populations à avoir une vision commune, un avenir meilleur. Le tout avec une méthode participative innovante et holistique, d’où leur pleine adhésion au programme.

 

Un amour fou pour le Sénégal

Molly Melching, septuagénaire, était une étudiante américaine, venue au Sénégal en 1974, qui n’est jamais rentrée définitivement chez elle. Au fil des ans, en apprenant aux illustres intellectuels comme Cheick Anta Diop ou encore en apprenant la langue wolof, elle a compris les besoins du pays et du continent. Elle a alors fondé Tostan pour apporter un changement positif, village par village. Le programme de Tostan, essentiellement axé sur le PRCC, est différent de tous les anciens programmes de développement communautaire jusque-là expérimenté : il enseigne aux villageois comment faire des changements et non ce qu’ils doivent faire. Elle est convaincue que les populations éduquées, autonomisent les femmes, éliminent les traditions néfastes et recherchent eux-mêmes un avantage économique, créant ainsi le type de changement organique qui durerait.

La phase suivante du programme Tostan comprend suffisamment de mathématiques, d’alphabétisation, l’utilisation du téléphone pour le bien de la communauté, les bonnes pratiques parentales, etc.

Melching s’est rendu compte que la connectivité importait aussi pour le changement social. Elle a vu que les grands changements s’éloignent rarement de l’isolement. Un seul village peut faire un petit changement, mais il faut que plusieurs villages agissent ensemble pour faire un grand changement.

Et c’est ce qui s’est passé lorsque les femmes de certains villages du Sénégal ont annoncé l’abandon de l’excision. Le changement a été effectué par quelques villageoises et s’est étendu à beaucoup d’autres. A force de persévérance, Molly a impacté positivement sur la vie de plusieurs enfants de l’Afrique subsaharienne. Grace à son engament, nous avons connu le bien être. Nous savons d’où nous venons et là où nous voulons aller. Grace à elle, nous avons un large horizon, témoigne….porte-parole du chef de village de Same diaye, premier village ayant bénéficié du PRCC.

Comme lui, des leaders religieux, de la société civile, d’ONG et d’hommes influents ; reconnaissent le mérite de Molly. Ils voient en elle, une femme modèle qui s’est battu pour un seul idéal : le bien être pour tous, sans discrimination.

Sory I. Konaté

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here