Groupement de sécurité routière (GSR), ex-CCR : Le professionnalisme du Commissaire Dembélé et de ses hommes bien apprécié

0

La Compagnie de circulation routière (CCR) a vécu. Vive le Groupement de Sécurité routière (GSR), la pièce maîtresse du dispositif de régulation de la voie publique de la Police nationale ! Au-delà du maintien de l’ordre au sein de la circulation routière, le Commandant du GSR, le Commissaire principal de police Panama Dembélé et ses éléments sont bien appréciés pour les opérations coups de poing qu’ils effectuent régulièrement.   

Le Commissaire principal de police Panama Dembélé commande avec professionnalisme le Groupement de Sécurité routière (GSR) qui comprend trois compagnies (compagnie rive gauche, compagnie rive droite et section motorisée).  Dynamique et entreprenant, le Commandant de l’ex-CCR a la réputation d’un homme à cheval sur les principes de transparence. Il attache une attention toute particulière à l’exécution des instructions données par sa hiérarchie.

De façon permanente, le Commandant du GSR et ses éléments mènent à travers la capitale des opérations de coups de poing et des patrouilles nocturnes au cours desquelles des automobiles et des engins à deux roues sont saisis pour différentes infractions : vitres teintées, plaques CH ou plaques d’immatriculation fantaisistes.

Face aux cas de plaques d’immatriculation personnalisées de certains véhicules, le Commissaire principal Dembélé est très attaché au respect de la législation en vigueur et des instructions du Directeur général de la Police nationale. Il se montre surtout intransigeant envers ceux ou celles qui se croient toujours intouchables. Ce n’est pas ce très célèbre homme d’affaires de la place qui dirait le contraire. Il y a quelques mois, il a vu sa jolie bagnole saisie par les éléments de l’ancienne Compagnie de la circulation routière pendant qu’il roulait tranquillement avec une plaque d’immatriculation personnalisée. Les multiples tractations de ce roi de concessions de voitures se sont butées à l’intransigeance du Commissaire principal Panama Dembélé. Pour récupérer son véhicule, l’homme d’affaires s’est finalement résigné à se mettre en règle. Des exemples comme celui-ci sont nombreux.

37 postes pour mettre les agents à l’abri des aléas climatiques

Au Groupement de la Sécurité Routière, le Commandant et ses éléments travaillent quotidiennement à faire respecter la réglementation en vigueur et à mettre fin aux pratiques peu orthodoxes. Ils s’acquittent de ces tâches avec un professionnalisme et une courtoisie qui n’entachent nullement leur fermeté.

Si la régulation de la circulation routière est l’une des missions quotidiennes des éléments du GSR, force est de se rendre à l’évidence qu’ils font de leur mieux pour mener à bien, lors de la célébration des fêtes et autres événements religieux mobilisant du grand monde. A ces occasions, ils n’hésitent pas à sortir la grosse artillerie. Incontestablement, leur professionnalisme a permis de rendre plus fluide la circulation des usagers de la voie publique avec moins d’accidents lors des dernières fêtes, notamment la Tabaski et le Ramadan.

Ces efforts fournis par le Commandant du GSR et ses éléments n’échappent pas aux plus hautes autorités du pays qui travaillent à améliorer les conditions de vie et de travail du personnel des Forces armées de défense et de sécurité. A titre d’illustration, le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a remis, le mercredi 20 juillet 2022, les clés de 37 postes pour la sécurité des éléments du Groupement de sécurité routière (GSR), ancienne Compagnie de circulation routière (CCR). Ces postes construits au niveau de grands carrefours à travers le district de Bamako permettent aux agents de se mettre à l’abri des aléas climatiques.

Doté au moins d’une douche intérieure et de deux climatiseurs, chaque poste offre un cadre agréable de répit aux quelques 800 éléments du GSR qui régulent la circulation routière à travers la capitale. La réalisation de ces postes traduit l’attachement des plus hautes autorités du Mali à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents en charge de la protection des personnes et leurs biens.

Pour ce geste, le commandant du GSR, Commissaire principal Panama Dembélé exprime sa profonde gratitude au ministre de la Sécurité et de la Protection civile ainsi qu’au Directeur général de la Police nationale.

Boubacar Idriss Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here