ME TALL ET CHOQUEL K MAIGA : SONT-ILS DES FABRICATIONS DE IBK ?

0

A la faveur du meeting RPM le samedi dernier au Stade Omnisports de Bamako, IBK s’emporta en s’adressant en particulier à Me Mountaga Tall et Choguel K. Maïga : «Nous les avons faits avec notre argent et notre suffrage»». Comme pour dire qu’auparavant, ces leaders politiques du CNID et du MPR représentaient peu sur la  scène politique nationale. Pareilles affirmations traduisant non seulement un manque criard de modestie chez son auteur, ( et si Alpha Oumar Konaré tenait le même discours à l’adresse de Ibrim !) mais aussi et surtout prêtent à discussion.

ll est vrai, ces chefs politiques cités avaient, en un moment donné de leur parcours, besoin d’un leader charismatique. IBK fut leur homme ! Mais qu’est-il advenu avant, au moment où Ibrim était encore premier Ministre et Président de l’Adéma PASJ ? Ces responsables politiques n’ont-ils pas réussi leurs paris en ces temps-ci? Ils sont parvenus nombre de fois à réussir de grandes mobilisations que se plaisait à déstabiliser le régime en place. Combien de fois, les éléments du GMS, sur ordre express de IBK en personne, ont intervenu à coups de grenades lacrymogènes et de matraques dans les manifestations du Collectif des partis politiques de l’opposition (Coppo). Le premier acte politique qu’IBK posa après quitté l’Adéma, fut de rencontrer ces leaders politiques et de leur presenter des excuses.

Et pour cause: l’homme avait quelque chose sur la conscience. Il dira alors avoir été manipulé. Qu’importe! Ces Leaders ont appris à mobiliser et haranguer bien avant le RPM. IBK doit s’en être aperçu le samedi dernier. Il s’est senti bien seul. L’absence de ces leaders politiques s’est traduit par une tribune totalement vide. Pourtant, à la belle époque de Espoir 2002 au sein duquel militaient encore le MPR et le CNID, ensemble, ils sont parvenus à remplir le Stade du 26 Mars aux lendemains des élections présidentielles de 2002. Auparavant et toujours en rangs serrés ils avaient fait le plein du Stade Omnisports. Certes le RPM demeure un grand parti, plus grand que le MPR et le CNID pris séparément, mais prétendre avoir fait ces deux hommes s’avère très discutable, voire infondé.

 

B.S. Diarra

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER