A Ségou : Le Président IBK rappelle la majorité à l’ordre

48

En marge de la visite qu’il effectue depuis lundi dans la région de Ségou, le Chef de l’Etat a reçu une vingtaine de responsables de partis politiques se reconnaissant dans la majorité. Ici comme d’habitude, le Président Keïta se sentirait presque mal accompagné. Se disant être au courant de tout ce qui se trame maladroitement entre ses alliés, le numéro Un malien est formel : Si leur existence a un sens, c’est de s’atteler faits contre dires, à défendre ses actions bec et ongle, certainement face à une opposition qui réclame en vain le débat.

Ségou – 10/12/2015 Décembre 2015, le Président Ibrahim Boubacar est presqu’à mi-mandat. Durant cette période de louvoiement, ses opposants de Bamako ne lui ont fait aucun cadeau. Ces derniers lui reprochent corruption, népotisme et favoritisme, le tout emballé dans un bilan « catastrophique », si l’on s’en tient au jugement d’un opposant lors de l’anniversaire de ces deux années de Gouvernance IBK.

A ses côtés, un nombre important de partis politiques inscrits dans une coalition autour du pouvoir. Mais, apparemment, c’est une ligue où les composantes ont d’abord du mal à cohabiter pour s’unir autour d’un idéal et défendre les actions de celui qu’ils disent soutenir.

Or ce soir, dans la salle de conférence du Gouvernorat de Ségou, c’est encore IBK, comme en Août dernier à Sikasso, qui rappelle à l’ordre ces formations politiques de la majorité, venues lui exprimer leur adhésion à ses actions et projets comme la création du statut du chef de file de l’opposition; la signature de l’accord d’Alger II, l’adoption de la loi de programmation militaire. Dans la même veine, ils lui ont exprimé leurs attentes se résumant, au chômage des jeunes, l’extension de l’université de Ségou, la construction d’un pont sur le fleuve Niger à Ségou; la viabilisation de la zone industrielle pour permettre l’installation des unités industrielles, et la promotion agricole.

A ces mots, même si le Président s’en réjouit, il se veut percutant pour obtenir une ligue beaucoup plus prolixe et à la fois crédible à ses côtés. Surtout pas d’agenda personnel ou caché auprès de lui, leur a-t-il ironiquement fait entendre. Lui qui, au moment où la communauté internationale soupçonnait le Mali d’intenter à un génocide de « peaux blanches », a dû procéder au dur « travail d’explicitation de la réalité malienne », d’abord, selon sa propre expression. Ce qui lui a, à l’en croire, valu d’être vilipendé, traité de tous les noms d’oiseaux, avant d’être compris.

Toutefois, il reconnait que l’accord d’Alger signé le 15 mai dernier n’est pas parfait, mais offre un dénouement heureux, favorable à l’instauration de la paix dans le pays.

Enfin, à ses amis de la majorité, il exclut l’existence de toute raison les poussant à « raser les murs », avant de leur demander ce qui les empêche de défendre le bilan, « bec et ongle, faits contre dires ».

Tendre ? Non, IBK se veut franc avec ses amis qu’il ne voit que « lorsqu’il est question de poste et de privilèges », atteste un proche du pouvoir.

En tout cas, si l’opposition animée par Soumaïla Cissé, Tiébilé Dramé, Modibo Sidibé et Ahamadou Abdoulaye Diallo a dû être aussi percutante pour semer la panique au sein de la majorité, « ce n’est pas la faute à IBK », jubile un observateur. Ce n’est non plus « une opposition bien organisée et favorable au débat qui manquera au rendez-vous de la construction citoyenne du Mali, quel que soit le prix à payer », a ironisé un cadre de l’URD, venu rencontrer le Chef de l’Etat à Ségou pour lui exprimer sa satisfaction du fait de cette visite de six jours dans la région.

Issiaka M Tamboura(maliweb.net)

PARTAGER

48 COMMENTAIRES

  1. “Durant cette période de louvoiement, ses opposants de Bamako ne lui ont fait aucun cadeau. Ces derniers lui reprochent corruption, népotisme et favoritisme, le tout emballé dans un bilan « catastrophique »”

    Soyons adultes, soyons sérieux! 🙄 🙄

    Il s’agit ici de la GOUVERNANCE DU PAYS, il ne s’agit donc de “faire des cadeaux” ou pas, d’être “gentil” ou pas, d’être “indulgent” ou pas!!!!!!! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Il s’agit juste et uniquement, pour chaque Malien (qu’il soit apolitique, pro-Ibk, ou pro-opposition) de JUGER OBJECTIVEMENT des avancées… ou pas, et des progrés… ou pas!!!

    “Faire des cadeaux”!!! 🙄 🙄 🙄 N’importe quoi! 🙄 🙄 🙄

    Or, le grand problème de Zonkeba, c’est que le diagnostic posé par l’opposition, à savoir:
    – corruption,
    – népotisme et favoritisme,
    – Et bilan catastrophique,
    des millions d Maliens pourtant apolitiques et sans lien aucun avec les partis d’opposition FONT EXACTEMENT LE MEME, dans la mesure où les faits reprochés (corruption, népotisme, et amateurisme politique) ne sont pas de simples CRITIQUES mais hélas des CONSTATS, et que tous les Maliens ont…….SOUS LES YEUX! 8) 8) 8)
    8) 8) 8) 8)

    Pourquoi croyez-vous qu’Ibk en est réduit à lancer une armée de crétins rémunérés sur le net, pour tenter de se “fabriquer” des supporters FICTIFS? 😉 😉 😉 😉

    Pourquoi pensez-vous qu’Ibk fuit comme un lapin tout débat “face à face” avec des membres de l’opposition? 😉 😉 😉

    Encore une fois, quand il s’agit de la politique et de la gestion d’un pays, la notion de “faire des cadeaux” me parait proprement infantile! 8) 8) 8)

  2. Il y a trop de désordre au sein de la majorité présidentielle. Le cas Baffou machin démontrait qu’IBK avait affaire aux zouaves dans son propre camp. Les gens font la politique, sans savoir exactement pour quoi. C’est quand même dommage pour notre pays.
    L’opposition gagne du terrain avec les entourloupes, mais les perdrix perdent du terrain.
    Ils perdent aussi des plumes, figurez-vous lol !!!

  3. Je trouve que les perdrix ne devraient pas se moquer du président IBK. Quand il y a du désordre dans une maison, le responsable N°1 se doit remettre les choses dans l’ordre. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)
    IBK a raison, effectivement, l’opposition gagne du terrain parce que les alliés du président font de la figuration et ce n’est pas bon pour la politique. On n’adhère pas à la majorité pour faire office de pot de fleur. 💡 💡 💡

  4. Vieux (Mugabe) tu n’es pas encore au lit ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ 😯 😯

    Les perdrix ne comprennent toujours pas le fonctionnement d’IBK. Au Lieu d’avoir pitié de la politique de notre République, ces perdrix n’ont de mots que pour dénigrer la politique du locataire de Koulouba. 😯 😯 😯

    En bon commandeur, il se doit de recadrer ses troupes. Ces pseudos membres de la majorité donnent l’occasion aux aux petits messieurs et aux perdrix de vociférer, pourtant cela devraient de moins en moins se faire. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Vieux, vas dormir!!!!!!!!! ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  5. C’est quand même dommage que le président de la République soit obliger de rappeler une catégorie de personne ce qu’ils doivent faire en politique. 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Il l’a fait à Sikasso, voici qu’il soit obligé de le répéter à Ségou. C’est à croire que les politiciens du MALI font la politique du ventre. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥
    Les perdrix voient en cela un signe de faiblesse. Mais ce n’est pas le cas les enfants. Vous devriez comprendre qu’IBK seule ne peut rien faire, si ceux qui sont autour de lui sont mal intentionnés.
    Le népotisme, la corruption et les autre mots qui sont nouveau dans votre vocabulaire n’existent de plus en plus parce que le pouvoir à fermer le robinet. ATT a tellement fait de vous des paresseux que vous êtes devenu l’ombre de vous-même. 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

  6. J’invite l’opposition à participer à la gestion du pays. Le faite de s’adonner aux critiques ne signifie pas faire de la construction du pays. Certes, les critiques mais proposer au régime au pouvoir votre idées, votre point de vue avant toute décision du gouvernement.

  7. Les maux présents qu’évoque l’opposition sont des maux qui existent et persistent depuis plus de 20 ans. IBK est l’homme de la situation, il est élu pour trouver des solutions à tous ces maux. Vue la situation du pays et vue comment IBK a été élu avec 77% de voix. L’opposition doit se rallier au régime en place et l’aider pour que le Mali puise sortie de cette crise sans précédent.

  8. De nos jours l’opposition à faillir à son devoir. L’opposition malienne a perdue toute sa crédibilité car elle ne fait qu’attaquer le régime en place mais ne propose rien de concret. L’opposition ne doit pas que critiquer mais proposer des solutions pour une sortie de crise et bonne gouvernance du pays.

  9. Le président Ibrahim Boubacar Keïta a reçu de ses prédécesseurs une patrie trahie par ses propres fils, un pays affaiblit dans tous les domaines possible. IBK après avoir pris les commandes du pays, il s’est vu obliger de tout rebâtir et cela depuis la base. Le pays était enduit dans une crise existentielle et multidimensionnelle. IBK actuellement dans sa politique de gérance est en train d’accomplir un travail très remarquable.

  10. Le rôle primordial de la majorité présidentielle est d’apporter soutien au régime en place, soutenir les actions gouvernementales, mobiliser et sensibiliser la population à suivre et garder d’avantage de confiance et d’espoir au président. Le RPM doit faire un travail remarquable, il accomplit sa tâche en particulier comprendre et faire comprendre, soutenir et faire soutenir le régime d’IBK.

  11. La gouvernance d’IBK quoi qu’on dise reste la meilleure. Malgré la charge de son programme de la campagne présidentielle de 2013, il est encore confronté à d’autres problèmes plus colossaux que prévus. Le Président de de République est déterminé et attentif pour redresser le pays. Les détracteurs essaient de tromper l’opinion publique, pour en tirer profit, mais le peuple reste indifférent.

  12. La gouvernance d’IBK quoi qu’on dise reste la meilleure. Malgré la charge de son programme de la campagne présidentielle de 2013, il est encore confronté à d’autres problèmes plus colossaux que prévus. Le Président de de République est déterminé et attentif pour redresser le pays. Les détracteurs essaient de tromper l’opinion publique, pour en tirer profit, mais le peuple reste indifférent.

  13. IBK est un bon président, il a amélioré plusieurs secteurs notamment l’augmentation des salaires, le classement des cadres et l’adoption d’un budget pour les armements et équipements des militaires qui étaient déposés à l’assemblée nationale depuis 2002 sans être adopté lors des régimes précédents et aussi le changement des conditions de vie des forces armées maliennes.

    • zole tu es un griot de bas étage to ivrogne d’ibk est et restera le plus nul et le plus corrompu de tous les présidents que le Mali à connu ou connaitra
      il n’a que sa grande gueule quant il parle on a toutes les peines à comprendre ce qu’il raconte avec sa langue de serpent qu’il fait sortir à tout le temps.
      la transition avait fait un travail remarquable mais ton ivrogne de président zon brin a tout foutu par terre par son orgueil démesuré et son incompétence nous lui souhaite de tout cœur l’enfer sur terre et à l’audelà amen!

  14. Tu as raison, le bilan des 2 ans passés est un bilan salutaire et crédible si les régimes passés avait fait comme le Président IBK, le pays ne serait pas aussi affaiblit que cela. La politique de gouvernance reste et est la meilleure.

  15. Je juge que la gouvernance des 2 ans passés résulte à bilan très positif, parce que lentement et surement, commençant par la base étape par étape IBK mène un travail très remarquable. Les détracteurs essayent de tromper la conscience et l’opinion publique en leur faveur dans le seul but de nuire au régime en place.

  16. Le président de la république a accomplis un travail très très remarquable, il a adopté une politique de gouvernance qui commence depuis la souche de tous les maux dont fait face notre pays, ainsi pour mieux cerner l’obstacle. Par sagesse, expertise, professionnalisme et son sens de patriotisme IBK se bat sans relâche avec bravoure, détermination et bonne foi, voilà pourquoi il arrive lentement et surement à redresser le pays.

  17. La majorité est constituée par des partis antagonistes qui sont ne peuvent parlés d’un seul langage.
    IBK ne vous fatigue pas vous aurez jamais la majorité. Les maliens ont compris et ils parlent de “Yabé” ou ‘”An fili la”.
    Un conseil,mieux vaut de diriger avec ton Rpm d’origine qu’une majorité sans vision qu’elle a étalé au grand public lors de sa rencontre avec l’opposition.

  18. Je me pose une question:

    Parmi la foule de courtisans et de conseillers divers qui l’entourent à Koulouba, n’y en a-t-il pas UN SEUL (rien qu’un seul! 🙄 ) pour l’informer qu’avec son déguisement “Chapeau et foulard de Cow Boy / Lunettes de rock star”, il est proprement RIDICULE? 😯 😯 😯 😯 😯

    • Personne ne dit aussi qu’avec ta tête aux allures de perdrix, tu ne fais pas bon comptable. 😯 😯
      Tu fais connasse de Perdrix, vu qu’il t’en reste très peu de plus au cul 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  19. Massamba
    “Bel article de Tamboura qui ne cesse de prouver ses talents de narrateur sans prendre parti dans ses analyses. J’avoue que ce journaliste commence à gagner mon admiration”

    Mon frère, sans parler comme toi d’admiration, en ce qi me concerne, ça fait déjà plusieurs fois que je remarque une réelle qualité journalistique chez ce même Tamboura !

    Et pourtant, j’avais eu au départ un priori plutôt négatif suite à un premier article qui m’avait déplu (je ne sais plus lequel ni pourquoi!), mais effectivement, j’ai depuis complètement révisé mon opinion et comme toi, je lui trouve un certain talent!

    C’est suffisamment atypique (hélas) dans nos médias pour le signaler.

      • Candide

        Salut mon prère! 😆
        Comment tu vas? 😉

        Laisse tomber les fintades, et laisse-les donc folluer le porum, elles se lasseront bien un jour! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
        Elles sont juste…… fathétiques! 😆 😆 😆

        Houbien? 😛

        Au pet 😆 , tu as vu que Dolo, le maire de Sangha, a déclaré qu’il était pour L’INDEFANDANCE DU PAYS DOGON? 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😆 😆 😛

        Un INDEFANDANTISTE DES PALAISES! 😆 😆 😆 On aura tout vu! 😀

        Et toi, es-tu pavorable au Dogonozawad? 😀 😀 😀 😀

  20. Bel article de Tamboura qui ne cesse de prouver ses talents de narrateur sans prendre parti dans ses analyses. J’avoue que ce journaliste commence à gagner mon admiration. Mais qu il sache que seul le travail paye. Vive la patrie Maliba

  21. On peut ne pas aimer Ibrahim Boubacar Keïta. Mais on sait qu’il n’est pas soutenu pas son entourage politique, la majorité présidentielle. La preuve en est que dans les débats regroupant les deux camps, la majorité et l’opposition, aucun militant du camp de la présidence ne dit un seul mot. A plus forte raison partir dans le même sens que le chef de l’Etat. C’est déplorable. 😈 😈 😈 😉 😉 😉

    • Palmas
      “La preuve en est que dans les débats regroupant les deux camps, la majorité et l’opposition, aucun militant du camp de la présidence ne dit un seul mot.”

      Sur ce point, je reconnais que tu as raison; En revanche, il faut aussi se mettre à la place de ses militants (les vrais, pas les pintades!), comme à chaque fois qu’Ibk est interpellé par l’opposition, c’est sur des faits aussi IN-DE-FEN-DA-BLES qu’IN-CON-TES-TA-BLES (Magouilles Boeing, kagnassy, engrais, tracteurs, népotisme famille, etc.), qui serait assez suicidaire pour monter au créneau pour défendre….L’INDEFENDABLE sur des dossiers EFFECTIVEMENT pourris jusqu’à l’os? 😉 😉 😉 😉 😉

  22. Les militants de la majorité présidentielle sont des attentistes parfaits. Chacun se bat pour son intérêt et ne se soucie point de l’intérêt de la majorité. Certains aillent jusqu’à se confronté pour la place. Nos politiciens sont de cette catégorie de politiques de ventre et non de vrais politiques. IBk peut même pleurer la mort de son camp, il s’agit de la majorité. 😳 😳 😳 😳

    • La majorité est composé que la famille de Ibk donc il saura jamais la réalité de la souffrance du peuple maliens

  23. C’est après leur échec au premier tour des élections présidentielles de 2013 que la majeure partie de ces partis politiques, CODEM, MPR, CNID, ADP-Maliba, … ce sont mis au côté du RPM dont tout le monde comme le sortissant victorieux du deuxième tour. Voilà pourquoi aucun politicien de ces partis n’a pas une seule fois défendue la cause de la majorité présidentielle. Ils se disent déjà dans le lot qu’ils voulaient. C’est d’ailleurs ce qui fait que les opposants se permettent de dire de n’importe quoi sur le bilan de la gestion d’IBK. 😈 😈 😈 😈

  24. Les partis CODEM, CNID, MPR, ADP-Maliba, et CDS, et autres n’ont pas rejoint la majorité présidentielle pour autre chose si ce n’est pour profiter du pouvoir. Ce qui me casse la figure dans cette situation, c’est le silence des membres du RPM, le parti du président de la république lui-même. Imaginez une minute, chers compatriotes. Ce sont les députés du RPM, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Kalilou Ouattara, Bocary Treta, j’en passe qui sont soit à la base de révélation du scandale dit des engrais frelatés et de l’avènement de ce scandale. 😛 😛 😛 😛

  25. Une chose est sure. Au Mali on a vu que les partis politique adhèrent à la majorité présidentielle pour des places et non pour faire un pôle pendant tout le mandant du parti au pouvoir au quel ils se sont alliés volontairement. La preuve en est que seule l’opposition alimente les débats politiques avec la présence de la majorité, chose inadmissible en politique. ➡ ➡ ➡ 😛 😛 😛

  26. Les membres d’un camp politique, parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti majoritaire de la présidence. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir son collègue dans toutes les activités à caractères politiques. Mais Ibrahim Boubacar semble ne pas bénéficier de l’aider politique de ses collègues du RPM et de toute la majorité. Je crois que la solution serait que le chef de l’Etat ignore la présence même d’une majorité derrière lui.

  27. Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa visite en troisième région, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction. Ces proches, il s’agit toujours de la majorité, sont tous opportunistes. Ce sont leurs intérêts de places qui les préoccupent et non la logique de faire partie d’un parti politique. C’est dommage qu’il soit obligé de faire les reproches à Ségou encore. 💡

  28. Les politiques maliens sont des opportunistes à la con. Au moment où le président de la république est dans les difficultés et compte sur leur coup de main dans les débats politiques, ils sont bouche-b. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place à l’intérieur même du parti, ils sont tous ambulants dans les débats. C’est vraiment décevant de la part des membres de la majorité présidentielle de ne pas pouvoir tenir de débats en tête en tête avec une majorité aussi faible et inconsciente que celle dirigée par Soumaïla Cissé, Tièbilé Dramé, Modibo Sidibé et Ahamadou Abdoulaye Diallo. 😀 😀 😀 😀

  29. Certaines personnes sont dans la majorité présidentielle pour seulement la place dans le gouvernement et dans les autres Administrations. Sinon les partis d’une majorité présidentielle sont tous prêts à défendre leur numéro 1. Mais chez nous cela n’est pas le cas avec des militants comme les députés Bafotigui, Bakary Koné, Kalilou Ouattara, j’en passe. Même après cette visite cette majorité ne changera pas. Le président se fatigue pour rien. 😛 😛 😀

    • César les deputes ne sont pas pour défendre l’indéfendable Ibk est un incapable

  30. Au Mali, les hommes politiques font de la politique du ventre. Ils partent là où cela leur arrange. Ces exemples vont prouver cela : les cas de Dramane Dembélé, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Bocary Treta parce qu’aucun politique digne de son idéologie ne trahira jamais son parti politique quelle que soit la cause. C’est dommage que le président revienne encore sur ce qu’il avait déjà martelé lors de sa visite dans la 3ème région, Sikasso. 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  31. “Durant cette période de louvoiement, ses opposants de Bamako ne lui ont fait aucun cadeau. Ces derniers lui reprochent corruption, népotisme et favoritisme, le tout emballé dans un bilan « catastrophique »”

    Soyons adultes, soyons sérieux! 🙄 🙄

    Il s’agit ici de la GOUVERNANCE DU PAYS, il ne s’agit donc de “faire des cadeaux” ou pas, d’être “gentil” ou pas, d’être “indulgent” ou pas!!!!!!! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Il s’agit juste et uniquement, pour chaque Malien (qu’il soit apolitique, pro-Ibk, ou pro-opposition) de JUGER OBJECTIVEMENT des avancées… ou pas, et des progrés… ou pas!!!

    “Faire des cadeaux”!!! 🙄 🙄 🙄 N’importe quoi! 🙄 🙄 🙄

    Or, le grand problème de Zonkeba, c’est que le diagnostic posé par l’opposition, à savoir:
    – corruption,
    – népotisme et favoritisme,
    – Et bilan catastrophique,
    des millions d Maliens pourtant apolitiques et sans lien aucun avec les partis d’opposition FONT EXACTEMENT LE MEME, dans la mesure où les faits reprochés (corruption, népotisme, et amateurisme politique) ne sont pas de simples CRITIQUES mais hélas des CONSTATS, et que tous les Maliens ont…….SOUS LES YEUX! 8) 8) 8)
    8) 8) 8) 8)

    Pourquoi croyez-vous qu’Ibk en est réduit à lancer une armée de crétins rémunérés sur le net, pour tenter de se “fabriquer” des supporters FICTIFS? 😉 😉 😉 😉

    Pourquoi pensez-vous qu’Ibk fuit comme un lapin tout débat “face à face” avec des membres de l’opposition? 😉 😉 😉

    Encore une fois, quand il s’agit de la politique et de la gestion d’un pays, la notion de “faire des cadeaux” me parait proprement infantile! 8) 8) 8)

    • Mamy
      “Qu’IBK sache qu’il n’est rien sans cette majorité digne.”

      Qu’Ibk sache même qu’il n’est rien……..tout court! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.