Actualité politique : La CNAS-Faso Hèrè fête ses 10 ans de militantisme au service du Peuple malien.

1

Créé, il y a dix ans à Bamako, le bureau politique  de  la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire a  célébré, hier mardi, cet anniversaire à travers une conférence marquée essentiellement par un discours bilan. 

En présence  de l’ancien premier ministre non moins membre fondateur  de ce parti, Zoumana Sacko, et  de l’ancien Gardes des Sceaux, Malick Coulibaly,  que le bureau politique du CNAS FASO Hèré a fêté cet anniversaire. L’occasion  a été indiquée par ce  parti pour lire un discours bilan de 17 pages. En substance, le CNAS-FASO Héré s’est présenté  comme une formation  politique exclusivement dédié à « la défense des intérêts du Peuple malien, à la lutte pour la restauration complète de la grandeur, de la souveraineté et de la dignité du Mali et de l’Afrique …»

Dix ans après la création de la CNAS-Faso Hèrè, les performances électorales ne sont pas reluisantes.  Le parti a participé à l’élection  présidentielle de 2013 sans enregistré un bon score, les mêmes insuffisances  lors des législatives  et les élections communales de 2016, qui ont été couronnées  par l’élection d’une vingtaine de conseillers et un seul maire.

Malgré  d’autres  contre-performances électorales, notamment lors des législatives de 2020, le Parti  reste  à l’avant –garde  des valeurs de la démocratie.  Il a combattu la  campagne féroce des putschistes de 2012,   l’ingérence  des milieux religieux dans la sphère politique et la trahison du Peuple par de trop nombreux acteurs politiques et sociaux  dont certains,  sans vergogne, ont tourné  le dos aux valeurs et aux idéaux du 22 septembre 1960, du 20 janvier 1961 et du 26 mars 1991. Ce qui a eu pour conséquence, selon la CNAS-FASO Héré, la généralisation de la corruption, de l’injustice sociale, de l’impunité, de la spéculation foncière, du clientélisme politique et des dérives mafieuses aux dépens de la lutte pour le progrès économique …

Le CNAS-FASO-Héré a été au cœur de tous les fronts  pour défense de la République à savoir : la contestation  contre la tentative de la révision de la Constitution en 2017. Une force propositionnelle, le parti a sollicité, déjà en novembre 2018, la tenue d’un Dialogue Politique et Social Inclusif regroupant l’ensemble des Forces patriotiques et le projet de la refondation du Mali.  En outre, le parti réputé d’être  à l’avant-garde militante et révolutionnaire du Peuple a été le premier à alerter sur l’influence pernicieuse de l’argent dans les élections , à l’obligation légale de déclaration des biens à d’autres dépositaires ou représentants de la puissance publique, nommés ou élus. A cela s’ajoute  à la dénonciation du changement d’affiliation politique  pour tous élus avant la fin de son mandat..

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. “…En présence de l’ancien premier ministre non moins membre fondateur de ce parti, Zoumana Sacko, et de l’ancien Gardes des Sceaux, Malick Coulibaly, que le bureau politique du CNAS FASO Hèré a fêté cet anniversaire….”
    VOICI LE DUO QUI PEUT FAIRE SORTIR LE MALI DE L’ORNIERE….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here