Bokari Tréta sur le Plan d’action du gouvernement : « Je suis resté sur ma faim »

3

Depuis Ségou où le parti Rassemblement pour le Mali tenait une conférence régionale et de mobilisation de ses militants pour les prochaines élections, le président du RPM, Dr Bokary Tréta, a livré ses premières impressions sur le Plan d’action du gouvernement de Transition, présenté le vendredi dernier devant les membres du CNT. Ainsi, il dit rester sur sa faim car le document de près d’une trentaine de pages n’est pas précis sur le chronogramme, ni sur l’échéance des activités de l’organisation des élections générales.

A l’analyse de ce Plan d’action du gouvernement, Tréta est sceptique sur le respect du calendrier en positionnant la révision constitutionnelle comme le préalable à l’organisation des élections présidentielles. « Dans un contexte qui est le nôtre, où depuis trois décennies nous cherchons à réviser la Constitution, si cela doit être posé comme préalable à l’organisation des élections présidentielles, nous devons tous nous dire que le temps va manquer », a-t-il soutenu. Ainsi, pour Dr Bokary Tréta, le temps risque d’être le premier ennemi du gouvernement chargé de l’organisation de ces élections.

Par ailleurs, s’ils avaient de fortes attentes par rapport au Plan d’action du Premier ministre M Moctar Ouane, à ce jour, ils sont déçus de son contenu. «Pour le moment, tout au moins, c’est que nous sommes restés sur notre faim. Ce Plan d’action n’a décliné ni chronogramme, n’a indiqué ni échéance, pour des activités importantes qui relèvent de l’organisation de toutes ces élections », a déclaré le président du RPM. En somme, le Plan d’action manque de clarté.

Cependant, il fonde espoir que le débat qui s’ouvre ce matin au Conseil national de Transition sur le document poussera le Premier ministre à apporter des explications sur certains points dudit Plan d’action, à bien préciser ses intentions, à dérouler un chronogramme précis, à indiquer des délais concrets pour la mise en œuvre de la Transition.

S’exprimant à cette occasion, le président Tréta a laissé entendre que le RPM est fier de son parcours. Parlant des évènements du 18 août, il dira que son parti a certes trébuché mais reste debout. «Tout ce qu’il nous arrive dans ce pays vient du fait que nous avons été loyaux. Nous sommes victimes de notre loyauté, de notre probité », a-t-il expliqué sous les applaudissements des militants de la 4e région.  « Dans la vie, il faut se battre pour son honneur et sa dignité. Si on pense que le RPM a beaucoup perdu, mais Dieu merci, le RPM conserve son honneur et sa dignité. Et c’est le plus important », a déclaré le président du RPM.

Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. As you might expect I very much dislike that Dr. Treta appear to have given upcoming election consideration above war effort. His hunger as I believe it crave him having government position that will facilitate his corruption to degree unknown.
    There are areas of disagreement. We would best make use of former Malian terrorists by incorporating them into government development army or military engineering units. To give them weapons pose threat to our loyal military plus citizens of Mali as whole that should not exist. There are many good points that are essential plus overall it is best most reliable offering Malians have had from government in over century but it need serious work done on it. It is too soft on evil.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here