Burkina Faso : le PM malien entame une visite de trois jours à Ouagadougou

14

– Du 23 au 26 février courant

Le Premier ministre malien de la transition Choguel Kokalla Maïga, accompagné d’une délégation, est arrivé jeudi, à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, pour une visite d’amitié et de travail qui s’étendra du 23 au 26 février courant.

Le chef du gouvernement malien a été accueilli par son homologue burkinabè Apollinaire Joachim Kyelem de Tambèla à l’aéroport international de Ouagadougou.

Le Burkina Faso et le Mali, pays voisins du Sahel, dirigés présentement par des régimes militaires suite à des coups d’Etat sont confrontés à une crise sécuritaire marquée par des attaques terroristes et des conflits communautaires.

Réagissant à l’attaque meurtrière de vendredi dernier dans la région du Sahel contre l’armée burkinabè et dont le bilan provisoire était de 51 soldats tués et plus de 160 “terroristes” neutralisés, le Premier ministre malien a appelé les Burkinabè à faire confiance à leur armée.

“Ce qui vous arrive aujourd’hui, c’est pour vous démoraliser. C’est pour que vous doutiez de votre armée. Vous avez fait des choix qui ne sont pas du goût de tout le monde. On vous met la pression pour que vous doutiez de vous-même”, a dit Maïga, à la presse, soulignant que le Mali a vécu les mêmes épreuves dans le passé.

Le Premier ministre malien a ajouté que le terrorisme sera vaincu au Sahel. “Nous allons gagner la guerre avec nos armées. Aucune armée étrangère ne viendra combattre à notre place. Que cela soit clair”, a-t-il lancé.

Les dirigeants du Burkina Faso et du Mali, autrefois des colonies françaises, se sont engagés à revoir les relations de coopération avec la France dans un contexte marqué par la montée d’un sentiment antipolitique française sur le continent africain.

Des observateurs notent que ces deux pays sahéliens, qui ont réussi à bannir les troupes françaises en opérations sur leurs territoires respectifs, ont intensifié leur coopération bilatérale et se sont rapprochés davantage de la Russie.

Le président de la transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré, avait effectué sa première visite officielle le 2 novembre 2022 chez son homologue malien, le colonel Assimi Goïta.

Le 31 janvier dernier, alors qu’il effectuait une visite de travail et d’amitié de deux jours à Bamako au Mali, le chef du gouvernement burkinabé avait émis le souhait de former “une fédération” entre le Burkina Faso et le Mali, expliquant que “pendant longtemps, nous avons passé le temps à regarder ailleurs, alors que les solutions sont juste à côté de nous”.

“Nous pouvons constituer une fédération souple, qui peut aller en se renforçant et en respectant les aspirations des uns et des autres. C’est un chantier que nous devons essayer de tracer pendant la période de transition, parce que si les politiciens reviennent au pouvoir, ce serait difficile”, avait-il dit.

SOURCE: https://www.aa.com.tr/fr/

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. palgaa, ca fait combien d’ années que la Republique du Mali demande a la joile MINUSMA de partir, alors écoutons les autorites Maliennes et ainsi la MINUSMA incapable et inefficace va pas perdre un seul soldat. Adieu la MINUSMA

    • C’est une demande masquée de la Russie mais nos autorités n’ont pas encore donné suite. Notre gouvernement a même fait taire les activistes de Ben le Cerveau qui voulaient manifester contre la présence de la Minusma. Depuis, Ben et son groupe Debout sur les remparts sont moins actifs contre la Minusma. Alors pourquoi mettez-vous en cause les choix de nos autorités ?

      • Tu dis pas la verite, sale negre de service pour Paris, arrêtes de raconter ta vie, la MINUSMA doit partir tu as peur de la verite!

        • Regarde ton pays pauvre crétin. Tu passes ton temps à critiquer la France, mais contrairement à toi les Français se lève le matin pour travailler. Si le Mali est aussi pauvre c’est à cause de gros fainéant comme toi.
          PIB du Mali 17 mds €
          PIB de la France 3013 mds €

          • Des chiffres faux et idiots cuisines par la tres maudite France, fils de cretins, mal eduque et mal eleve, tu les gardes pour toi-meme, finie l’exploitation de l’Afrique et la FrancAfrique.

  2. LE BURKINA DE SANKARA, LA GUINÉE DE SÉKOU TOURÉ ET DE MAMADY DOUMBIYA, AVEC LE MALI DE MODIBO KEITA ET DE ASSIMI GOITA, MONTRERA LE CHEMIN AUX FRÈRES AFRICAINS LES VOIES DE LA LIBÉRATION DES SANGSUES ET PARASITES MONDIAUX.
    CHINE ET RUSSIE TOUT COMME LE MONDE DE JUSTICE ET D HONNEUR RÉUNI AIDERONT ET COLLABORERONT AU CHANGEMENT QUE LES FRANÇAIS-VRAIS, LES PEUPLES OCCIDENTAUX-VRAIS ESCLAVAGISÉS ET DÉBILISÉS, ASPIRENT: LA RETOUR À LA TERRE NOURRICIÈRE , LA PAIX FAMILIALE, L HONNEUR ET LE RESPECT.
    LIBERONS NOUS PENSÉES ET NOS VOIX.

    • “CHINE ET RUSSIE TOUT COMME LE MONDE DE JUSTICE ET D HONNEUR”

      Les nombreux peuples opprimés et occupés par les chinois ne sont pas de votre avis sur la justice et l’honneur.

  3. ….. 3 Maliens, 2 Sri Lankais, 1 Chinois, 1 Libérien, 1 Béninois et 1 Nigérian24.

    1 nigerian 24, ça veut dire quoi justement? Mensonges

  4. Les maliens ne nous disent pas la vérité voici le détail des étrangers morts pour le mali y compris des BURKINABE
    Les armées de plusieurs autres pays, notamment celles engagées au sein de la MISMA, puis de la MINUSMA, déplorent également des pertes :
    Au total, de 2013 à août 2022, 59 soldats français ont été tués ou mortellement blessés au cours des opérations Serval et Barkhane.
    À la mi-avril 2013, les pertes de l’armée tchadiennes sont de 36 morts. Le 13 mai, les pertes de l’armée tchadienne sont officiellement de 38 tués et 84 blessés selon le gouvernement tchadien. En octobre 2014, elles sont de 54 tués et 107 blessés. Au sein de la MINUSMA, les Tchadiens déplorent 54 morts entre avril 2013 et février 2019.
    Allemagne : au moins 2 morts ;
    Bangladesh : au moins 8 morts
    Burkina Faso : au moins 15 morts
    Chine : au moins 1 mort
    Égypte : au moins 3 morts
    États-Unis : 1 mort
    Guinée : au moins 17 morts
    Libéria : au moins 1 mort
    Niger : au moins 14 morts
    Nigeria : 1 mort au moins
    Pays-Bas : au moins 4 morts
    Portugal : au moins 1 mort
    Sénégal : au moins 3 morts
    Sri Lanka : au moins 2 morts
    Togo : au moins 17 morts
    “Nous allons gagner la guerre avec nos armées. Aucune armée étrangère ne viendra combattre à notre place. Que cela soit clair”, a-t-il lancé.
    Pertes des Nations Unies
    À la date du 7 avril 2018, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) déplore la mort de 160 Casques bleus, dont 102 victimes d’actes hostiles
    De 2013 à 2021, 159 casques bleus sont tués dans des attaques djihadistes, dont 60 Tchadiens, 17 Togolais, 16 Guinéens, 15 Nigériens, 13 Burkinabè, 9 Bengalis, 7 Égyptiens, 4 Ivoiriens, 3 Sénégalais, 3 Maliens, 2 Sri Lankais, 1 Chinois, 1 Libérien, 1 Béninois et 1 Nigérian24. Ces bilans n’incluent pas les victimes d’accidents, de maladies ou autres.

  5. Burkinabes fought winning fight but as you know casualties was much too high for results I believe proper when our militaries battle terrorists. Of course there was some ignorant actions taken plus we must put them up front plus devise solutions that may be easily perceived needed plus applied during battle. Solutions could be anything from alignment of troops during movement to support during firefight plus numerous other small but important actions during battle. Is it possible to give Burkinabes more air support if only from drones? Unto area have been competently secured plus terrorists neutralized or on run to places not having FAMA or Burkinabes Defense Force we should find way to provide air support to movement of Burkinabe soldiers even if that air support is only drones acting as chaperones. This is priority condition.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

        • Regarde ton pays pauvre crétin. Tu passes ton temps à critiquer la France, mais contrairement à toi les Français se lève le matin pour travailler. Si le Mali est aussi pauvre c’est à cause de gros fainéant comme toi.
          PIB du Mali 17 mds €
          PIB de la France 3013 mds €

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here