Si j’étais IBK…

1

 Cette rubrique permet de signaler et des dysfonctionnements, des erreurs et omissions au sommet de l’Etat, afin de les corriger à travers des suggestions et propositions.

Si j’étais IBK, j’allais me saisir personnellement du dossier des enseignants qui sont victimes d’une injustice criarde de la part du Premier ministre Boubou Cissé en violation flagrante de tous les textes et en foulant au pied, les principes édictés par la bonne gouvernance. Une situation qui risque de fortement détériorer le climat social en cette période postélectorale et de début de ramadan. Pour cela, j’allais récupérer le fonds de mes multiples voyages à l’extérieur interrompus pour cause de la pandémie du COVID19 pour montrer la bonne foi de l’État face aux légitimes revendications de la Synergie des syndicats d’enseignants. J’allais aussi instruire au PM de me faire la situation réelle des salaires des enseignants qui fait l’objet d’une humiliante contradiction. Le PM donne un chiffre, la Synergie conteste vigoureusement ce chiffre. Par ces actions, j’allais pouvoir me faire pardonner auprès des gens du savoir qui me reprochent mon mutisme synonyme de mon onction à cette maltraitance de mon Premier ministre. J’allais régler toute cette histoire à travers une rencontre directe avec la synergie et le tour sera vite joué.

Mais malheureusement pour moi, je ne suis pas IBK.

Oumar Baba TRAORE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Mais à travers ce que vous dites, prouve à suffisance que vous ignorez les contours du probleme des enseignants . Mais Boubou Cisse agi au nom , sur instructions et pour le compte de IBK. A present vous ne savez pas pourquoi Boubou Cisse, Premier Ministre et Ministre de l’Economie et des finances ? C’est vraiment grave ! Continuez à rever !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here