Affaire des matériels militaires au Mali : Ces combines de Mme Boiré Fily Sissoko qui ont favorisé l’étrange personnage Ousmane Boiré d’empocher 900 millions FCFA

9

Le Procureur du Pôle Économique et Financier peut se targuer d’avoir réveillé les démons à Bamako : en plus de l’avion présidentiel qui selon des documents d’enquête a connu une surfacturation de 9 milliards FCFA, les deniers publics ont servi pour l’achat des équipements militaires.

Selon le rapport  définitif du Vérificateur, l’ex Ministre de l’Économie et des Finances, Mme Bouaré Fily Sissoko,  a fait une interprétation erronée et une application inappropriée de la disposition réglementaire relative à l’exclusion de certaines commandes publiques du champ d’application du CMP. Mieux, elle a irrégulièrement accordé une garantie au titulaire du marché dans le cadre de la fourniture des matériels et équipements destinés aux forces armées. Ainsi, le titulaire du protocole d’accord à l’appui de la garantie autonome a effectué des opérations frauduleuses. Et comble de la fraude, l’ex Ministre malien de l’Économie et des Finances en accommodant le financement des deux acquisitions n’a pas respecté les dispositions relatives à la comptabilité publique et à la Loi des Finances.  

Mme Bouaré prise en flagrant délit

Le rapport définitif des enquêtes glisse littéralement sur un aspect : une personne du nom de Monsieur Ousmane Bouaré s’est fait payer la somme de 900 millions de francs CFA par la Banque Atlantique. Mais qui est ce fameux personnage inconnu ?

En tout cas, son nom est mentionné, noir sur blanc, sur les mystérieux chèques payés à lui (voir les photos d’illustration) par la Banque Atlantique au nom de Guo-Star. C’est bien les déductions faites par les enquêteurs dans leur rapport définitif sur l’achat des équipements militaires.

En effet, le premier chèque portant le n°0270837  d’un montant de 200 millions de francs CFA a été payé à la date du 12/02/2014. Le second, avec le n°0270841 également de 200 millions, a été payé le 13/02/2014 ; et le troisième chèque émis avec le n°0270839 d’un montant de 500 millions de nos francs a été exécuté le 02/03/2014.

Qui est donc le Sieur Ousmane Bouaré ? Surtout que du début à la fin des enquêtes, il ne figure nullement parmi les personnes interrogées par le Vérificateur et n’occupe aucun poste ou rôle dans la procédure d’exécution des marchés. Et pourquoi l’émission d’un chèque en son nom ?

En tout cas, le fameux Ousmane Bouaré, selon le rapport définitif d’enquête a touché le premier chèque de 200 millions de francs CFA à la date du 12 Février 2014 à la Banque Atlantique. Et le billet de change en question a été émis par Guo-Star. Et à la veille de l’opération, c’est-à-dire le 11 Février 2014, la même banque a procédé, sur ordre de Guo-Star, à un virement de 4,2 milliards de francs CFA comme « frais d’approche » sur le compte de GOLDENROD INVESTISMENT. Et c’est ce même vocable qui a permis de faire des versements à des intermédiaires, dont la société SKY Color, Afrijet, Akira Investments etc.

Mais pour ce qui est de l’achat des équipements militaires, une société avait déjà été sélectionnée conformément à un protocole d’accord. Mieux, la lettre de recommandation de l’ancien Directeur de cabinet de la présidence de la République, Mahamadou Camara et non moins ex-ministre de la Communication, a mandaté Guo-Star. Et pourquoi le paiement des frais d’approche ? En tout cas, cette lettre N°0001 de Mahamadou Camara en date du 03 novembre 2013 est claire: «Je soussigné, M. Camara, Directeur de Cabinet du président de la République, certifie que Monsieur  Sidi Mohamed Kagnassy et toutes les sociétés qu’il représente sont mandatés par la présidence de la République du Mali pour traiter avec tout fournisseur ou intermédiaire que ce soit, des affaires d’équipements des Forces de défense et de sécurité malienne. Fait pour valoir ce que de droit».

Pour les besoins du dossier, l’adjudicateur dudit marché (le promoteur de la société Guo-Star) a été nommé Conseiller Spécial à la Présidence de la République, avec rang et prérogatives de ministre… après que l’ancien Directeur de cabinet du président IBK, Mamadou Camara, eusse envoyé  sa fameuse lettre de recommandation à qui de droit.

Plus grave encore, l’ex ministre des Finances, Mme Bouaré Fily Sissoko, a accordé une garantie de 100 milliards de francs CFA à Guo-Star qui a reversé à son tour la somme de 4,2 milliards à la mystérieuse société GOLDENROD INVESTMENT, puis 900 millions à Ousmane Bouaré. D’ailleurs, le rapport d’enquête juge abusive la lettre de garantie de 100 milliards de francs CFA de Mme l’ex ministre de l’Économie et des Finances à Guo-Star. Dans quel pays un État sérieux garanti le marché d’une entreprise privée ? En français facile, cela veut dire que si l’entreprise en question devenait défaillante, c’est le gouvernement de la république du Mali qui allait rembourser cet argent perdu pour la Banque Atlantique.

Mais pourquoi Guo-Star a émis trois chèques d’un montant cumulé de 900 millions de nos francs à Ousmane Bouaré, après la lettre de garantie de 100 milliards de l’ex ministre des Finances, Mme Bouaré Fily Sissoko ? Une question que Mme Bouaré et Guo-Star devraient donner des réponses.

En revanche, des sources attestent que le Sieur Ousmane Bouaré serait le frère du mari de l’ex Ministre des Finances, Mme Bouaré Fily Sissoko. D’où l’émission de chèques en son nom.

Sur la question, l’ex ministre de l’Économie et des Finances s’en défend sans convaincre. Cependant, dans un communiqué laconique qu’elle a rendue public, à la suite des rumeurs, Mme Bouaré précise qu’elle n’a aucun lien de parenté ou d’alliance avec M. Ousmane Bouaré qu’elle présente comme étant l’Assistant comptable du Groupe Kouma et non un agent de Guo-Star. Par la même occasion, la société Guo-Star revient à la charge et présente cette fois-ci M. Bouaré comme le Gérant de la société Guo-Star.  Des  contradictions qui lèvent toute équivoque quant aux rapprochements et accointances entre l’ex ministre de l’Économie et des Finances et la société Guo-Star représentée par Ousmane Bouaré.

Pour d’amples informations, nous avons tenté de joindre M. Bouaré qui a son contact sur le verso des fameux chèques qu’il a encaissé. En vain.

En attendant, seule la Justice nous édifiera davantage sur ce sulfureux dossier.

Jean Pierre James

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. @ Sangare: “Un ministre des finances peut accorder une garantie de 100 milliards à un opérateur économique sans l’instruction du président de la république????” NON même le president de la république ne peut pas le faire dans un état sain…. on est pas dans programme de “bail out” pour aider une société privée. Mais hélas Guo Star & n’auraient pas pu exécuter le marché en question, vu l’ envergure du financement…. donc cette société était normalement automatiquement disqualifiée….mais hélas quand c’est l’état qui est corrompu et les dirigeants cherchent a manger ils vont trouver des voies et moyens ….

  2. Le Groupe Kouma qui se cache au fond n’est-il pas partenaire a Guo Star base en RCI? ….. Le Groupe Kouma serait un habitué des marches de l’État depuis le temps ATT avec de gros milliards …. ce groupe ainsi que la famille Kagnassy sont des spécialistes de surfacturation qui guettaient intelligemment l’arrivé de ce régime (IBK) entouré de jeunes loups affamés et corrompus pour frapper un gros coup…et ils l’ont réussi grandement dès les premières heures avec 103 milliards dans le filet!

    Dire que Me Tapo a défendu le payement a ces sociétés alors même que le dossier était devenu scandaleux pour raison d’ irrégularités et surfacturations! Tapo n’est-il pas un ennemi pour les intérêt du pays? Comment peut-il faire perdre a l’état de centaines des milliards sous argument de respecter les textes du code de marches publics alors qu’il y avait fraude de la part de sociétés attributaires ? …! C’est ainsi que Graphique Industrie de Tomota aussi a gagné 25 milliards contre l’État. Je jure de Dieu la justice malienne doit interpeler Me Tapo…!

    La Banque Atlantic aussi n’y serait pas pour rien …elle aurait fait des démarches… pour graisser les machines de payement….

    Ce pays est agresse par des prédateurs multiples a tous les niveaux!

  3. Un ministre des finances peut accorder une garantie de 100 milliards à un opérateur économique sans l’instruction du président de la république????
    SEULS LES NAÏFS TELS seydou,lamine, vérité, Touré et des milliers de semblables parmi nos compatriotes croient à cette fable.
    DANS CETTE AFFAIRE SE BORNER À ENQUÊTER SUR LA RESPONSABILITÉ DES MINISTRES,C’EST DÉCIDER DE LAISSER FILER LES VRAIS COUPABLES.
    Il est aisé de constater qu’ un homme puissant décide sans laisser de traces,les subordonnés dociles exécutent.
    MME BOUARÉ FILY SISSOKO PEUT ÊTRE ACCUSÉ D’ÊTRE FIDÈLE À IBK JUSQU’ À COMMETTRE L’INCOMPRÉHENSIBLE(garantie de 100 milliards),MAIS PAS DE PIQUER DANS LES CAISSES DE L’ÉTAT PUISQUE LE BÉNÉFICIAIRE DU MARCHÉ EST LE CONSEILLER SPÉCIAL D’IBK.
    Ceux qui ont touché les chèques sont logiquement liés à la présidence qu’ au ministère des finances,même s’il y a un lien de parenté entre BOUARÉ cité et MME BOUARÉ FILY SISSOKO car il se peut qu’il faisait déjà des affaires indépendamment de la parente nommée ministre des finances.
    ON REFUSE DE VOIR CE QUE TOUT ESPRIT RAISONNABLE CONSTATE.
    Pourquoi,pendant la présidence ALPHA OUMAR KONARÉ,le PREMIER MINISTRE IBK et le MINISTRE DES FINANCES SOUMANA CISSÉ se sont toujours querellés obligeant le PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE à les départager toujours en faveur du ministre des finances installant une haine chez IBK qui ne s’est jamais arrêtée jusqu’à la disparition de son cadet des années après???
    SOUMAILA CISSÉ a refusé d’être docile,sur plusieurs dossiers, contrairement à MME BOUARÉ FILY SISSOKO.
    On a même accusé SOUMAILA CISSÉ de bloquer l’argent des personnes qui ont gagné au procès contre l’Etat alors qu’il ne faisait que sauvegarder les DENIERS PUBLICS car l Etat aussi a le droit de faire appel.
    Accuser MME BOUARÉ FILY SISSOKO de refuser de se rebeller contre IBK comme l’a fait SOUMAILA CISSÉ serait juste.
    Mais l’accuser de vol serait injuste.
    Cette affaire ne concerne ni le ministère de la défense,ni le ministère des finances,mais bel et bien la présidence de la république.
    On perd son temps à se concentrer sur SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA et MME BOUARÉ FILY SISSOKO.
    Le vrai coupable est IBK.
    Les deux ministres arrêtés sont plus des témoins que des accusés.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. Kinguiranke, 95% des ministres qui viennent c’est se se faire la poche, de la meme maniere que cette dame.Oumar.I Toure, Zoumana, Mory Coulibaly, Tiema Hubert, Sangare Tiemogo…
    Les combines sont identiques.
    C’est pourquoi les partis politiques font tout pour que l’un des leurs soit au gouvernement.
    Et si tu les touches ils parlent de Allah, leurs parents, leurs enfants, bref une famille correcte depuis l’origine.
    La lettre maudite de cette dame a ces enfants qui doivent etre aux USA, Canada entrain d’etudier avec l’argentt vole.Mais ils ne se sont jamais demande d’ou vient cet argent.Les salaires de Maman?
    Parce ce que l’etat n’avais jamais oser creuser a fonds comme le fait maintenant la transition.
    Seul les gens comme Tiena Coulibaly semble plus ou moins correct.

  5. 🤨 quelle parade!!! Il y a quelque chose qui cloche…elle n’est pas blanche comme neige cette dame. Que la vérité éclate et qu’on bannit à vie ces sociétés qui corrompent également. C’est le gérant de cette société qui doit se retrouver également derrière les barreaux.
    Ils ont volé et se sont partagés le gâteau en catimini. Osez foutre des voleurs de l’état en prison, c’est oser vaincre la corruption. La lutte continue! Merci à la justice!!!
    Bref, je ne vois pas de têtes clean au Mali pour être président parmi tous ceux qui veulent se présenter. Que Assimi reste président et que Choguel dégage! On ne veut plus de vieux politiciens à la direction du pays!

  6. Bien joué Assimi

    Que le nettoyage continue

    Ils faut geler leur avoirs et saisir leur villas à ces detourneurs de fonds

    Si pas assez riche pour rembourser c’est travail intérêt général à vie

    Elle va balayer les rues et nettoyer caniveaux

    • Zanga tu as tout faux, apprends a analyser ce que tu lis, ce n’est pas tout le monde qui est Ministre des Finances et ce n’est pas tout le monde qui a acces a 900 millions de CFA du tresor public Malien, Arretons de generalieser car les voleurs du tresor public Malien sont connus et il faut les arreter et les juger.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here