Discours à la Nation, un an après son coup d’État : Assimi Goîta appelle à « l’unité d’action pour le sursaut national »

0

Une année après son coup de force contre le pouvoir de l’ancien Président Ibrahim Boubacar Kéïta, le Président de la transition au Mali, le colonel Assimi Goïta, s’est adressé à la Nation malienne, ce mardi 17 août 2021. Lors de son discours, le chef de l’État a appelé les Maliens à se « mobiliser pour affronter les défis de l’heure au-delà de tout esprit d’exclusion et de clivage. »

Dans son allocution, le Président de la transition au Mali a déclaré qu’il y a de cela un an, jour pour jour, notre peuple prenait son destin en main, tournait une page de son histoire pour commencer à rédiger un nouveau chapitre. Le Président de la transition au Mali a eu ensuite une pensée pieuse pour les morts. « Je m’incline également pour ces autres qui, héroïquement, tombent au front, acceptant le sacrifice ultime pour la défense de la Patrie. Nous ne saurions les oublier », a laissé entendre le chef de l’Etat.

Pour Assimi Goïta ce qui s’est produit le 18 août est un aboutissement. En lieu et place, ajoute-t-il, ce fut une gestion dont l’une des conséquences majeures fut la déliquescence de la gouvernance. « Des hommes et des femmes se sont retrouvés, pour exprimer leur volonté de rupture et de changement. L’Armée nationale ne pouvait rester dans l’attentisme : elle a donc pris ses responsabilités pour intervenir et permettre la concrétisation du vœu populaire, le changement», a-t-il dit.

Selon le tombeur du pouvoir de l’ancien Président Ibrahim Boubacar Kéîta, le 18 août est également un nouveau départ, un chantier gigantesque qui interpelle tous les Maliens. « Comme l’a dit le poète, tout est à refaire, y compris l’homme car, il s’agit de réussir ce à quoi tout le monde aspire : la Refondation de l’État», a précisé Assimi Goïta. Il ajoutera qu’un « programme d’action gouvernementale, articulé autour de quatre axes, a été élaboré et a été approuvé par les hommes et les femmes exprimant la volonté du Peuple. » Le discours est revenu sur l’ambition des autorités de la transition qui, selon Assimi Goïta, « consiste à nous sécuriser pour nous développer, nous doter de textes et d’institutions crédibles pour instaurer une gouvernance vertueuse, réussir des élections transparentes aux résultats incontestables, raffermir la cohésion nationale. »

« Conscients de la nécessité de mener une action patriotique, il nous revient de nous mobiliser pour affronter les défis de l’heure au-delà de tout esprit d’exclusion et de clivage », a déclaré le président de la transition. Il ajoutera qu’il faut « privilégier » et « cultiver » l’ « inclusivité.» « Nul, qu’il soit personne privée, association ou parti politique, ne doit exclure les autres et personne ne doit se sentir exclu. Ce à quoi, solennellement, je convie, c’est l’unité d’action pour le sursaut national, au nom de la refondation », a enfin indiqué Assimi Goïta .

Une junte militaire dirigée par le colonel Assimi Goïta a renversé le pouvoir de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita le 18 août 2020. Nommé vice-président de la transition chargé des questions de défense et de sécurité, il a écarté les autorités civiles de la transition, le président Bah N’Daw et le Premier ministre Moctar Ouane, et a été déclaré, le vendredi 28 mai dernier, président de la transition par la Cour constitutionnelle malienne.

M. K. Diakité

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here