Gestion de la crise : retour imminent de l’assemblée nationale

4

L’Assemblée Nationale semble incontournable dans l’architecture de la transition au Mali, surtout que depuis la découverte d’un document sur le complot contre la réélection de Moussa Tiimbiné. En effet le jeune président de l’Assemblée nationale a été victime d’un complot impliquant des membres du gouvernement dissout, des membres du RPM et des diplomates étrangers. La découverte de ce document, qui est entre les mains de la plupart des acteurs internationaux a scandalisé plus d’un et a particulièrement ébranlé la conviction des nouveaux tenants du pouvoir. A ceci s’ajoute la nécessité incontournable d’avoir une telle institution dont le pouvoir législatif est sans pareil dans un retour à l’ordre constitutionnel et dans le besoin criard de réformes. Sans oublier la requête des députés déchus, pour attaquer le décret les congédiant et pour « être mis dans leur droit ». De sources proches du dossier, l’Assemblée nationale ne semble pas être un enjeu pour la classe politique, qui semble plus intéressé, chacun, par son propre positionnement dans le futur Gouvernement qui aura tous les moyens d’agir et de dessiner l’architecture future du Mali. On insiste surtout sur le départ des nombreux bailleurs de fonds et les nombreuses suspensions de précieuses aides qui pourront être rétablies avec le retour de l’Assemblée Nationale, voire de l’ordre constitutionnel. Dans les états-majors des partis politiques le débat est très présent. C’est ainsi que le RPM dans ses assises à l’Hôtel de l’Amitié a clairement laissé entendre son exigence de la réhabilitation de l’Assemblée Nationale.

Awa Camara

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Awa Arrêter d écrire des âneries du genre. Resoectez un peu l intelligence des maliens. Prenez vos sous, mais comprenez que le temps des idioties er inepties est révolu à jamais. Soyez plus professionnelle ,l argent facile par des propagandes de bas étage n esr plus ds ce pays exercez dignement votre fonction.

  2. C’est le journaliste Serge Daniel qui vient de faire cette publication dans son journal
    Qui ne sait pas au Mali que ce journaliste est à la solde d’un homme politique qui a toujours occupé des postes nominatifs de 1991 a nos jours et qui fini toujours par comploter contre le president qui le nomme au profit de la france.

  3. Ces malades du pouvoir sont à l’agonie. Je ne sais pas qui est en mesure de réhabiliter une assemblée qui a été dissoute par l’ancien président de la république.
    Il faut simplement amener ces gens chez des fous car ils perdent la tête.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here