Karim Diakité, coordinateur régional jeunesse de l’Adema Sikasso :” Nous avons besoin d’un esprit d’ouverture, de cohésion pour construire notre parti”

0

La jeunesse régionale de l’Adema de Sikasso a organisé le weekend dernier dans la Cité verte de Kenedougou, une rencontre pour passer en revue les problèmes. La rencontre s’est tenue en prélude du congrès du parti prévu les 10,16 et 17 Octobre prochains.

L’occasion était opportune pour le patron de la Coordination régionale de Sikasso, Karim Diakité de remercier les militants venus de tous les coins de Sikasso, ainsi que de tout le Mali. “Il est particulièrement agréable de vous souhaiter la chaleureuse bienvenue à cette grande rencontre de la Coalition des coordinations des jeunes de notre parti, l’Adema-PASJ et qui constitue un moment important de la vie de notre Mouvement et de notre parti à quelques encablures du congrès prévu pour les 10, 16 et 17 octobre”, a t-il déclaré.

Pour lui, cette rencontre sera sans doute, l’occasion pour la jeunesse de découvrir, d’échanger sur nos préoccupations et de donner une orientation claire sur le devenir de notre mouvement en vue d’un vaste rassemblement salvateur pour le parti, Adema-PASJ.

Karim Diakité a remercié toutes les délégations pour la forte  mobilisation, mais aussi pour leur engagement et militantisme sur le terrain. “En ayant répondu aussi nombreux à notre appel, vous avez fait taire tous les oiseaux de mauvais augure” a ajouté Karim Diakité, président de la coordination régionale Adema-PASJ de Sikasso.

“Quel autre parti politique serait prêt à relever le défi de mobiliser autant de jeunes en dehors de Bamako, en si peu de temps, pour parler politique, réfléchir et travailler à l’avenir de son mouvement, de son parti et de son pays?”, s’est exclamé Karim Diakité. Il a salué les initiateurs de cette rencontre, surtout pour le choix porté sur sa région..

Notre pays connait une situation difficile,voire des troubles sur la presque totalité de son territoire. Ces troubles créent des incertitudes sur son devenir. Karim Diakité a profité de l’occasion pour faire un plaidoyer pour le retour de la paix au Mali.

Le patron de la coordination régionale de Sikasso a rappelé que pour la lutte vers la démocratie, beaucoup de ses camarades y ont trouvé la mort, dans la fleur de l’âge et que c’est une occasion de leur rendre homage. Il a fait observer une minute de silence à leur mémoire.

“La jeunesse du Parti est aujourd’hui, une jeunesse responsable et qui sait où elle va, ce qu’elle veut, sans aucune influence et sans paternalisme. Ses espoirs sont grands et ses inquiétudes gigantesques”, estimé, Karim Diakité. Il a rappelé que les jeunes vivent d’énormes difficultés comme le chômage, l’insécurité, les conflits communautaires et les crises scolaires qui ravagent notre système éducatif depuis des années.

“J’acte envers la coordination des jeunes de Sikasso, à travers ma modeste personne, comme un privilège et j’en mesure toute la portée. Je vous suis dès à présent redevable, tout comme mes camarades de la coordination de Sikasso”. a déclaré, Karim Diakité. Il a invité les jeunes à faire autant aux prochaines assises du parti prévues les 10, 16 et 17 Octobre car les jeunes ont déjà donné le ton de la cohésion pour l’intérêt du parti. Ajoutant que le parti a besoin d’un esprit d’ouverture de rassemblement aujourd’hui.

Pour lui cela doit se faire partout sur l’ensemble du territoire national ainsi que dans la diaspora. Il plaide pour une véritable cohésion afin d’affronter les présidentielles 2022.

Rappelons que les différentes délégations présentes à Sikasso étaient des membres des coordinations de Kayes, de Koulikoro, de Sikasso, de Segou, de Mopti, de Tombouctou, de Gao et du district de Bamako.

En outre la jeunesse du parti, certains cadres du parti étaient présents à Sikasso. C’est avec une note d’espoir que la jeunesse a clôturé les travaux de cette rencontre.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here