Mali : des partis et regroupements politiques réclament l’abandon du projet de la nouvelle constitution et l’organisation des élections présidentielles et législatives sous la responsabilité d’un Gouvernement inclusif de mission

22

L’organisation d’un dialogue républicain de haut niveau avec la classe politique et la société civile et l’organisation des élections présidentielles et législatives sous la responsabilité d’un Gouvernement inclusif, ce sont l’une des propositions faites par le cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel. C’était au cours d’une conférence de presse tenue, le samedi 26 novembre, à Bamako sous l’égide de son président, Dr Modibo Soumaré.

Maliweb.net – « Sortir rapidement le Mali de la crise ». C’est la volonté affichée par le cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel, qui regroupe des dizaines de partis et de mouvements politiques. Cette sortie de crise nécessite un changement de cap et de paradigme. Ce qui n’est possible qu’à travers une vision politique clairement assumée et des actions concrètes.

Pour ce faire, le cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel propose l’organisation d’un dialogue républicain de haut niveau avec la classe politique et les autres forces de la société en vue d’une vraie décrispation et d’une vraie réconciliation entre les maliens. « Ce qui permettra de dégager un large consensus autour de la gestion et la conduite de la transition », a expliqué son porte-parole, Amadou Koïta, qui a lu la déclaration.

Le Cadre dans la même veine demande le respect du délai imparti à la transition et l’abandon du projet de nouvelle constitution, l’organisation des élections présidentielles et législatives sous la responsabilité d’un Gouvernement inclusif de mission. Le regroupement de partis et mouvements politiques demande aussi l’établissement d’une carte électorale sur la base des données sécuritaires, l’audit du fichier électoral, la distinction entre la gestion de la situation sécuritaire du pays qui est permanente et celle de la sécurisation des élections qui est temporelle et qui nécessite une stratégie spécifique.

La nomination d’un autre Premier ministre

Enfin, le Cadre demande la cessation des arrestations extrajudiciaires, des intimidations et des menaces des personnalités politiques et de retour de celles qui ont été contraintes à l’exil, le retour du Mali dans le concert des nations, le respect strict de l’indépendance de la justice et des droits et libertés, la nomination d’un Premier ministre non partisan, consensuel, compétent, intègre et ayant une connaissance avérée des dynamiques politiques, économiques et sécuritaires du pays, et ce conformément à la Charte de la Transition et la diminution du train de vie de l’Etat ainsi que des salaires et traitements de l’ensemble des Autorités.

Cette dernière demande n’est pas un fait nouveau. Puisque le Cadre a depuis le mois de juillet réclamé la démission du Premier Dr Choguel K Maïga. « Notre regroupement tient à sa position », a clamé le Dr Modibo Soumaré, président du Cadre, qui s’est beaucoup réjouit du rétablissement du chef du gouvernement.

Cette conférence presse se tient à un moment où les maliens de tout bord commencent à critiquer la gestion de la transition. A noter que les représentants des partis politiques et regroupements politiques comme Espérance Jiguiya Kura, Ensemble pour le Mali, Action Républicaine pour le Progrès (ARP), ASMA, ICAP et bien d’autres ont signé la déclaration.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

22 COMMENTAIRES

  1. 220 491 161 FCFA, tel est le montant global donné aux 121 membres du conseil national de la transition avant l’ajout des 26 nou- veaux membres comme la demande les

    😂 Au minimum 10 000 pelerins annuels à un coût de 10 000 X 4 000 000 Cfa, oui, 40 Milliards de CFA! Qui, we plain?!…..personnel?!😂

  2. La transition doit se poursuivre mais il faut la purger. Quand on voit l’argent que prennent les membres du CNT ça ressemble à une escroquerie. C’est du pillage de l’argent du peuple :

    Depuis la sortie d’un membre du CNT dénonçant l’augmentation des dépenses de cette institution et l’ajout des 26 nouveaux entrants, la population ne cesse de se demander combien gagne un membre du CNT par mois. En effet, sous couvert d’anonymat un membre de l’institution a éclairé notre lanterne.

    220 491 161 FCFA, tel est le montant global donné aux 121 membres du conseil national de la transition avant l’ajout des 26 nou- veaux membres comme la demande les assises nationales sur la refonda- tion. Selon notre interlocuteur, un membre du CNT gagne par mois 322 241 francs CFA plus 45 tickets de carburant et 1 500 000 FCFA de prime de session soit 1 822 241 FCFA. Partant de cette information on peut facilement faire un petit cal- cul pour déduire en termes de salaire les 121 membres du CNT coûtait 220 491 161 FCFA francs CFA au contribuable malien. Avec l’arrivée de 26 nouveaux membres qui couteront à l’état 47 378 266 FCFA, l’ensemble des 147 membres du CNT couteront 267 869 427 FCFA. Toujours selon notre interlocuteur, il est bon de signaler que jusqu’à ce jour des membres du CNT n’ont pas encore bénéficié de leur prime d’installation de 5 millions. Seuls les Présidents et les vice-présidents de commissions ont eu droit aux véhicules de service selon notre interlocuteur.

  3. @Bakary et Djibril: De quel M5-RFP vous parlez? Le groupe de charognards humains comme Konimba, Kadiaou, Bathily, Djim, Dicko, etc ou le M5-RFP des véritables patriotes comme Choguel, Bitar, Tall, etc.

    • Vous avez un peu vite fait de classer comme traîtres des gens qui se sont investis pour le changement. Or le changement actuel n’en est pas un. Des slogans et derrière l’on continu comme avant. Le ministre des mines et son beau-frère notre ministre de l’intérieur, que font-ils dans les mines ?

  4. Beaucoup de blablablateurs, laissez le Mali aller de l’ avant, jamais le Mali ne sera devore par ses enfants charognards, des politiciens sans dignité, sans honneur et sans vertu allez végéter ailleurs car le partage du ‘Gateau-Mali’ est fini et nous avons une gouvernance de vertu et allons continuer notre labeur dans ce sens. Au meme moment ou Kassin cheche son Djene Sinayogo.

  5. Les videomen et videogirls écervelés de la transition : La calamité Djénè Sogodogo

    Dans une diatribe virulente, la petite écervelée de Facebook qui navigue entre aides sociales en France et insultes sur les réseaux sociaux, s’est attaquée à l’imam Mahamoud Dicko et aux jeunes mouvements Yerewolo pour dit-on défendre la transition militaire et son colonel ultra climatisé Assimi Goita.

    Avant l’iman elle avait insulté ouvertement le président IBK et a fait la prison pour cela et c’est l’intervention de l’imam Dicko qui lui a paraît faut sortir de la prison de ses propres aveux.

    Avant l’iman Dicko, elle a soutenu mordicus RAS BaTH avant de le vilipender pendant plusieurs années.

    Pour « Bètè de Paris » pour reprendre le surnom donné à Djénè Sogodogo par un autre videoman écervelé de la transition militaire en la personne de Djo Balla de Dakar, en référence en une vieille chèvre de la commune 2 du district de Bamako qui parcourait tout Nia..re.la, Bozola et Bagadadji.

    Djénè Sogodogo et Djo Balla, DJE DJO, c’est à dire « DjèDjougou » la mauvaise collaboration en bambara est l’incarnation même de cette transition militaire.

    Ces hommes et femmes liges de la transition militaire sont aujourd’hui les poubelles de notre société, même en écrivant sur eux on est obligé de rabaisser à leur niveau.

    Pour revenir à Djénè Sogodogo avant sa sortie incendiaire de cette semaine, elle nous présentait une maison en étage construite et finie et tout flambant neuve au Mali avec piscine à l’étage et entièrement équipée de bas en haut avec seulement des équipements neufs.

    Pour tout ceux qui ont l’habitude de faire des dépenses pour suivre un chantier à bamako et construire une maison des gros œuvres jusqu’à la finition telle que c’est fait dans la maison présentée par Djénè Sogodogo, vous pouvez aisément savoir que ce n’est pas une maison de moins de 100 millions de francs CFA, équipements compris.

    100 millions de francs c’est 152 449 euros c’est 100 fois ce que gagne une personne comme Djénè Sogodogo en France car elle n’a pas fait des études poussées et ne peut prendre à un emploi bien rémunérateur au déla du smic mensuel (actuellement 1302,64 euros en France).

    Avec les aides sociales de la CAF (l’aide au logement et allocations diverses elle peut au plus plus gagner 1 500 euros brut par mois.

    Avec les vidéos qu’elle fait, elle peut se faire des petits revenus faits soit des dons de ses abonnés ou sympathisants soit de la monétisation de ses comptes sur les réseaux sociaux pour gagner jusqu’à peut près 2500 euros brut par mois.

    Et cela, elle peut le gagner que 11 mois dans l’année car le 12ème mois il faut payer l’équivalent d’un mois de salaire en impôt sur le revenu en France.

    Maintenant la taxe d’habitation est supprimée pour les petits revenus mais avant (il y a deux ans) il fallait en plus payer la taxe d’habitation même pour ce qui sont locataires en France.

    Dans un appartement T2 de 40 m2 en région parisienne si tu es locataire tu paies en loyer en moyenne 1000 euros car le loyer moyen par m2 est de 25 euros, mais avec l’aide de la CAF beaucoup d’immigrés comme Djénè Sogodogo bénéficient de l’aide de la CAF pour la prise en charge d’une partie de leur loyer.

    Mais en définitive, si elle est locataire il faut qu’elle paye environ 600 euros même avec les aides sociales et si elle vit dans un appartement ou une maison.

    Donc si on part de ses revenus bruts mensuels évalués à 2500 bruts par mois, déduction faites des charges sociales et des impôts, elle pourrait au mieux gagner en net 1750 euros par mois.

    Pour vivre en France: Il faut acheter, la nourriture, les vêtements, le loyer, le transport, les médicaments, le divertissement, les envois d’argent à la famille au Mali, l’entretien des enfants, frais de scolarité des enfants, etc.

    En tenant en compte toutes ces dépenses, même si elle est très économe, elle aura du mal à économiser 500 euros par mois (soit 6000 par an ou 120 000 euros en 20 ans car elle dit elle-même qu’elle a fait 22 ans en France).

    Comment peut-elle subitement construire une maison flambant neuve avec piscine et toute équipée avec des meubles et tapisseries toutes neuves d’une valeur de près de 150 000 euros?

    C’est la question qu’il faut se poser en premier.

    D’où vient l’argent que Djénè Sogodogo a eu pour construire la maison qu’elle nous a récemment montrée sur les réseaux sociaux?

    Qui lui a donné l’argent car aucune activité en France ne lui permet d’avoir de telle montant sans qu’on le voit faire cette activité et qu’elle soit reconnue comme telle car elle met tout ou presque sur réseaux sociaux même sa carte de nationalité française et son passeport français.

    C’est probable que les colonels climatisés ou leurs soutiens faux opérateurs économiques qui ont gratuitement des marchés publics de gré à gré de plusieurs milliards sans aucun contrôle lui ont donné de l’argent ou on construit pour elle sa maison pour qu’elle vienne insulter l’imam Dicko, Yerewolo debout et autres politiciens qui osent critiquer la transition militaire.

    Si tel est le cas, ce qu’elle fait est un crime et un délit car elle diffame pour dire que la France a donné 17 milliards en « francs français  et non en euros » aux politiciens et religieux maliens pour combattre la transition alors que depuis 1999, le franc français n’existe plus ce n’est plus une monnaie qui a cours légal et cours forcé dans le monde.

    Elle n’a montré aucune preuve de ce qu’elle avance avec virulence et insultes.

    Si jamais elle aurait collaborer avec ceux qui ont frauduleusement des marchés publics sans aucun contrôle au Mali pour construire sa maison et venir ensuite diffamer les autres citoyens maliens avec de l’argent et sans aucune preuve, il faut qu’elle réponde de ces faits devant la justice.

    La justice malienne doit s’auto saisir des affirmations de Djénè Sogodogo sur un prétendu financement extérieur venant de la France pour que certains maliens déstabilisent la transition militaire.

    Les faits sont très graves pour que les juges soient restés indifférents aux allégations mensongères de Djénè Sogodogo.

    On ne bâtit pas une société sûre et prospère sur du « Kalanbantji ya» et du «ngananou ngananou » c’est à dire les délations et les fausses manœuvres.

    Il est temps de moraliser la jeunesse perdue du Mali et de mettre fin aux pratiques des gains faciles et des atteintes grâce à l’honneur et à la dignité des citoyens maliens par d’autres citoyens maliens.

    Wa salam

  6. Amadou Koïta un chien qui aboie sans arrêt des qu’il est à la touche. Voilà quelqu’un qui dénonçais tout sous ibk mais des que Boua lui a donner un poste il s’est tait comme un et douce agneaux
    Franchement les militaires devait et doivent liquider tout ces chiens ++++de merdes qui ont plonger le pays dans la situation actuelle annuler toutes les récépissés de toutes les parties politiques interdirent à +++++ qui ont dirigés ou ont fait des postes clés.

    • AMADOU GOITA ne fait rien d’autres que la politique.
      C’est ainsi sous tous les cieux politiques.
      ON CHANGE DE POSITION SOIT POUR SES CONVICTIONS POLITIQUES,SOIT POUR SES INTÉRÊTS POLITIQUES OU PERSONNELS.
      C’est pour éviter que les hommes politiques profitent des deniers publics que la SÉPARATION DES POUVOIRS est exigée.
      C’est pourquoi aussi la nécessité de réviser la loi fondamentale avant l’organisation des élections.
      La SÉPARATION DES POUVOIRS gêne les hommes politiques.

  7. Ils ont raison. Le pays s’enfonce dans la crise et s’isole complètement. Le président en est réduit à recevoir des chinois qui montent une filature de coton, un terrible exemple de la chute de notre économie puisque nous ne sommes même pas capable de tisser seuls nos tissus.

    • On Etais capable de tisser nos tissus et transformais nos cotons HUICOMA COMATEX ITEMA on avais tout pour continuer et nous développer mon frère depuis l’arriver de là soit disant démocratie ils ont tout privatiser tout vendu. Donc s’il vous plaît voyons les choses dans le bon sense. Les militaires au pouvoir aujourd’hui ne font que refonder et restructurer ce que les traitres de ce 30 ans ont détruit
      Patience dans la patience la souffrance et là douleurs après il y’aura la paix si dieu le veut.

        • Franchement vous me faites rigoler par votre mauvaise foi viscérale !
          Tantôt c’est les russes et maintenant c’est les chinois !

          Qu’allez-vous nous inventer après les russes et les chinois ?

          Peut-être que vous allez finir par nous dire que la Transition donne aux maliens ?
          Ayez le courage de continuer à dénigrer la transition, svp!

          “Dougoutiki kôrô tè dougou niyè lé fè”.

  8. Le gouvernement est lâché de toute parts. C’est inquiétant. Il se prépare quelque chose. Le M5-RFP n’a d’ailleurs pas fait preuve d’enthousiasme pour le retour de Choguel.

    • De quel M5-RFP tu parles? Le groupe de charognards humains ou les véritables patriotes comme Choguel, Bitar, Tall, etc.

      • Political class regardless of circumstance Mali exist under is consistent. That is consistently evil in their actions. On this occasion they would like to leave old constitution in place so that it facilitate massive amount of corruption with impunity. Thereto creating chaos that allows NATO to again plunder us. There are still world leaders who would execute all politicians that favor that kind stupidity. Fortunately none are in Negroid Africa. It is time to evolve away from stupidity in governance that allows corruption with impunity. Mali is doing that plus all of Negroid Africa is watching. Unstoppable accelerating Global Warming will not allow Mali to go back to corruption with impunity plus develop nationwide comfortable world class modern living conditions under unstoppable accelerating Global Warming. No corruption with impunity. We would like comfortable world class modern living conditions.
        Henry Author Price Jr aka Kankan

  9. C EST TRISTE! NON?!
    CES POLITICIENS LÀ SAVENT BIEN QU ILS NE ROULENT QUE POUR LEURS INTERETS EGOITES!
    ET SI LE MALI A BESOIN D UNE NOUVELLE CONSTITUTION!? POURQUOI PAS?!

    POURQUOI, NE VEULENT-ILS PAS DU PREMIER MINISTRE QUI A RAMENÉ AU PEUPLE MALIEN SA DIGNITÉ PERDUE SOUS CETTE LIGUE-RELIGIEUSE DE PARTIS DITS “DEMOCRATIQUES” MAIS EN RÉALITÉ UNE MAFIA LOCALE EN CONNIVANCE AVEC LA MAFIA INTERNATIONALE!?!!!

    NOUS MALIENS NE VOULONS PAS DE VOUS COMME PRESIDENT OU PREMIER MINISTRE, RIEN!….DEGAGEZ ET POUR TOUJOURS SI VOUS AVEZ UNE DIGNITÉ QUELCONQUE!

    • La conférence de presse de cet été du M5-RFP l’a expliqué. Avec Choguel, les vieilles pratiques de corruption et de népotisme ont perdurées à son profit et ceux du gouvernement.

  10. Des partis et regroupements politiques, laissez nous en paix, on veut plus d’élection truquer comme en 2020 foutez nous la paix .

  11. Ces gens là sont tombés sur la tête ! Leur égoïsme viscéral leur a fait perdre la tête.

    Pendant plus de 30 ans ces partis politiques avaient toutes les cartes en main mais hélas ont été incapables de faire même 1% de ce qu’ils auraient pu accomplir.

    Il faut être fou pour ne pas aller au référendum. Aucun parti politique ou groupement ne décidera du sort des maliens. Ce temps là est révolu !

    Comme dit l’adage ” doukoutigui koro tè dougou niè lé fè”.

    • KInguiranke n’est toujours pas décédé. Bonne nouvelle. Il nous fait rire avec ses sautes d’humeur incontrôlées… ça doit être moins facile pour sa femme à la maison. A moins qu’elle ne l’ait déjà quitté.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here