Ramtane Lamamra : «Je pense que les Maliens ont vocation à se retrouver et à vivre ensemble dans l’harmonie»

0
Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu en audience, hier à Koulouba, le ministre algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’Étranger, Ramtane Lamamra. Au terme des échanges, le chef de la diplomatie algérienne a apprécié la disponibilité du chef de l’État pour développer davantage les relations entre les deux pays.

Ce, tant dans la coordination des actions quotidiennes que la projection des intérêts stratégiques. «De ce point de vue, évidemment, nous avons procédé à des échanges d’informations sur des thèmes d’intérêt commun…», s’est réjoui Ramtane Lamamra.

La rencontre a aussi porté sur le processus de paix et de la réconciliation dans notre pays. Sur ce point, l’hôte du jour a estimé que le peuple malien a, à travers son histoire contemporaine, fait preuve de beaucoup de résilience. Et que le devoir de ses dirigeants, des pays frères voisins et amis est d’aller à la rencontre de ses aspirations légitimes.

À cet effet, le ministre algérien considérera que la paix et la réconciliation sont à portée de main, qu’il faut faire preuve d’audace, de courage politique, mais aussi de générosité et de responsabilité. «Je pense que les Maliens ont vocation à se retrouver et à vivre ensemble dans l’harmonie, la sécurité et la dignité», a-t-il déclaré.

Auparavant, le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga avait reçu, à la Primature, Ramtane Lamamra. Les échanges ont essentiellement porté sur la question sécuritaire.

Le chef du gouvernement a saisi l’occasion pour expliquer les priorités de la Transition : l’amélioration de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, la justice qui s’apparente à la fin de l’impunité dans notre pays et la refondation de l’État.

Pour Choguel Kokalla Maïga, l’on ne peut résoudre les questions sécuritaires, en ignorant la dimension historique et stratégique de l’Algérie. Il dira que ce pays ami doit être un élément essentiel dans la politique extérieure et sécuritaire du Mali. Mieux, le Premier ministre s’est dit convaincu que lorsque l’Algérie aura occupé toue la place qui est la sienne, cela aura un impact positif sur les questions sécuritaires dans notre pays.

En retour, le ministre algérien a affirmé avoir pris bonnes notes. Ramtane Lamamra a affirmé être sorti réconforté de cette rencontre, car convaincu que le partenariat stratégique entre son pays et le Mali a désormais un défenseur en la personne du Choguel Kokalla Maïga convaincu et convainquant.

Oumar DIAKITÉ
Bembablin DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here