Situation sociopolitique du Mali : Le Cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel dit non au projet de la nouvelle constitution et exige le respect du délai de la transition !

0

Vu l’ébullition de la situation sociopolitique au Mali, le cadre des partis et regroupements politiques pour le retour  à l’ordre constitutionnel invite les autorités de la transition à abandonner le projet de la nouvelle constitution et à respecter le délai imparti de la transition. C’était à travers une conférence de presse dans un hôtel de la place. Lors de cette rencontre avec la presse la  déclaration est lue par l’ancien ministre Amadou Koïta. Pour lui, le cadre demande le respect du délai imparti à la transition ; l’abandon du projet de nouvelle constitution, l’organisation des élections présidentielles et législatives sous la responsabilité d’un gouvernement inclusif de mission. ‘’ L’établissement d’une carte électorale sur la base des données sécuritaires ; l’audit du fichier électoral’’, a-t-il ajouté.

Amadou Koïta a invité les différents acteurs sociopolitiques à la formulation de propositions de sortie de crise, les autorités de la transition à s’inscrire dans le respect des engagements pris vis-à-vis du peuple malien et de la communauté internationale, à maintenir l’esprit du dialogue entre l’ensemble des filles et fils du Mali et à privilégier les actions prioritaires exprimées dans le chronogramme électoral.

Tantôt l’actuel président du cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel Dr Modibo Soumaré, a signalé l’avant-projet de la nouvelle constitution dont des contenus composés des propos ramassés sur le boulevard de l’indépendance. ‘’ Nonobstant que le cadre ne partage pas l’avis d’une nouvelle constitution à la place de celle de février de1992, il a lu l’avant-projet de la nouvelle constitution’’, a-t-il affirmé et déplore le contenu de cet avant-projet de constitution. Selon Dr Soumaré, l’actuelle constitution ne prévoit pas son remplacement mais sa révision.

Toujours quant au président du cadre des partis et regroupements à l’ordre constitutionnel, sur tous les plans, rien ne va au Mali. ‘’ L’insécurité a atteint tout le Mali. L’absence de l’Etat est constatée sur une grande majorité du pays’’, a-t-il déploré.

Sur la récolte de cette année, M. Soumaré a évoqué que l’indisponibilité de l’engrais est à la cause de la mauvaise récolte sinon il a plu abondamment cette année. ‘’ La vie chère bat son plein et les mesures des autorités de la transition sont insuffisances et inefficaces’’, a-t-il avancé et rappelle que c’est le cadre qui dit la vérité aux cinq (5) colonels.

Selon le président Soumaré, le cadre rencontrera toutes les forces vives de la Nation pour sauver le bateau Mali qui tangue.

Diakaridia Sanogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here