Transition au Mali : Le chronogramme de tous les dangers ?

1

Les chefs d’Etats de la Cédéao et de l’Uémoa se réuniront ce dimanche 9 janvier en sommet extraordinaire pour statuer sur le chronogramme proposé par le gouvernement transitoire.

Dimanche prochain, un sommet décisif pour l’avenir du Mali s’ouvre à Accra, au Ghana. Les chefs d’Etat de la Cédéao et de l’Uémoa s’unissent en double sommet pour souligner le caractère politico-économique. L’objectif de ce double sommet est de se prononcer sur le chronogramme qui a été présenté au président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao.

Parallèlement, le ministre des Affaires étrangères du Mali a mené cette semaine une tournée à Abidjan et à Ouagadougou. Si le premier a montré un comportement erratique à l’encontre du chef de la diplomatie malienne, le second a été très attentif.

Sur ce double sommet politico-économique, une partie de la population malienne appelle les chefs d’Etat de la Cédéao et celui de l’Uémoa, à être plus lucide avec la junte et à trouver le juste milieu qui arrange le Mali. Mais également d’autres appellent les dirigeants de l’instance sous-régionale à être plus de fermeté et de pression maximale pour exiger le retour rapide de l’ordre constitutionnel à travers l’organisation des élections libres et transparentes.

O. Mahamane

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Danger de quoi ? Ou notre pays nous appartient ou ne nous appartient pas !!!
    Si les tripatouilleurs de constitution ne sont pas d’accord, c’est leur problème.
    Et enfin, on n’est pas obligé de rester dans la CEDEAO.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here