Humeurs électorales angoissées, décodées par un turfiste

0

Depuis l”avènement " heureux " du PMU, nous les parieurs, pardon, les électeurs, avons la hantise du «steeple chase». L”observation quotidienne de ce qui se passe en cette année 2007 nous amène à penser que ces élections ressemblent fort bien à cette fameuse course de steeple chase. Je m”en vais vous en évoquer quelques principales raisons

A) Identification du terrain

1. L”hippodrome s”appelle Mali, terrain sableux par endroits, fibreux dans certaines zones, argileux et boueux dans bien d”autres ;
2. La distance est longue : il faut plus de 1 240 000 km2 pour réussir à boucler la boucle ;
3. La présence permanente de l”harmattan empêche toute " photofinish " ;
4. Les sacrifices tous azimuts (cabri, coq, boeuf, mouton, on sussure même humain, etc) ont crevé les yeux des "Ba nyengo " les satellites ;
5. Tous les obstacles sont truffés de coups fourrés.

B) Qualifications requises des candidats

1. Savoir franchir à tout moment les coups fourrés
2. Savoir dire " Non " en public et " Oui " en toute âme et conscience, la main sur le coeur s”il vous plaît;
3. Dans le cas contraire, savoir dire " Qui " en public et " Non " en pissant, heu pardon, dans l”urne ;
4. Maîtriser la course de fond et non de vitesse sinon, cela risque de défavoriser ceux-là qui sont " bedonnants "
5. Apprécier et manger régulièrement le "bassi", le "to", boire le "Seri" pour prouver votre malianité : mangeurs de " fricassée de volaille à la tonkinoise ", abstenez vous ;
6. Savoir lire, écrire et parler au moins une des langues nationales du Mali.

C) Pronostics

Favoris :

Le premier favori a l”avantage de la connaissance du terrain et il est stimulé de surcroît par le TAB. La grande paupérisation des Maliens, la corruption et l”impunité pourraient lui être fatals ;

Le deuxième a l”avantage de parler toutes les langues accessibles aux chevaux (français, anglais, latin, grec, langues nationales etc), mais il a le désavantage de beaucoup transpirer, ce qui est certainement nuisible pour les yeux d”une bête drivée.

Favoris cachés :

Le premier conserve toutes les chances si son cheval porte des oeillères.

Le second risque de commettre des fautes car sachant que les siens "nos cousins" sont allés chercher la " besace " sur la lune. Lui, il risque de cabrer son cheval si jamais on jetait sur le trajet cette besace bourrée de fonds sonnants et trébuchants. C”est dans son sang tout naturellement.

Seconde chance :

L”étape de son terroir risque de le désavantager, en ce sens qu”il va se sentir obligé de rendre la politesse aux anciens des grandes familles. Tribun sans nul autre pareil, il aura son mot à dire si jamais il y a un second tour.

Outsider:

Leader charismatique, harangueur des foules, altermondialiste aujourd”hui, son message reste limpide pour la jeunesse. Cela peut-il suffire ?

La course enregistre la participation " d”une " outsider, charmante et séduisante, mais qui manque de compétition. On peut faire l”impasse sur ses chances, d”autant plus que mes cousins les Coulibaly m”ont souvent dit:” Quand sauve qui peut arrive, on ne se retourne pas pour voir si sa belle-mère est tombée en cours de chemin ". Mais sait-on jamais car, inconnue jusque là, pour qui pourrait-elle céurir ?

Gros outsider

Les choses semblent difficiles pour lui car les chevaux courent sur un terrain sableux, fibreux, argileux, boueux et non sur la stratosphère ou sur le dos d”un Pathfinder.

Chers parieurs, la chance ne sourit qu”aux électeurs. Bonne chance à tous.

Route des élections, Porte: Urne 001 Email: Keita, takosabatilen yèrèyinin MLI. Election

Mamadou Roche KEITA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER