Présidentielle 2007 : ATT parle de Tiéblé Dramé, Soumeylou Boubèye, Bakary Pionnier, GMT, etc.

0

Le Club perspectives et développement a ouvert le dimanche 11 février les travaux du colloque international sur la gestion consensuelle, avec en vedette, le président de la république ATT. Pour une des rares fois que le locataire de Koulouba a eu l’occasion de parler de gestion consensuelle, il s’en est donné à cœur joie.

Dans son intervention, ATT a parcouru l’histoire politique du Mali. Depuis le Soudan Français, les luttes de positionnement entre le PSP et l’USRDA, jusqu’à l’indépendance en passant par l’emprisonnement de Fily Dabo, l’assassinat du Sénateur M Bodje… les deux coups d’Etat que notre pays a connus. Celui de 1968 contre le père de l’indépendance, Modibo Kéïta perpétré par Moussa Traoré. Et aussi et surtout celui de 1991 dont il fut l’auteur. rn

ATT est donc remonté très loin à l’appui de sa thèse du consensus politique à la malienne.

rn

Ses propos sur des personnalités comme Tieblé Dramé, Bakary Pionnier et Soumeylou Boubeye ont fait dresser les cheveux à plus d’un. Non pas parce que ces témoignages étaient accablants. Mais parce qu’ils concernent des hommes politiques qui ont en commun leur rejet du consensus politique dont il est l’artisan.

rn

Tieble Dramé et Soumeylou Boubeye Maïga sont aujourd’hui les adversaires déclarés du président de la République en vue de la présidentielle 2007. Bakary Traoré, dit Pionnier fait partie de l’aile dure du RPM, parti du président IBK. Est-il nécessaire de rappeler que le président RPM, est l’un des prétendants sérieux au poste tant convoité de Koulouba. Simple hasard ou une volonté délibérée d’ATT de témoigner sur ces personnes ? En tout cas, les rapports de ATT avec Tieblé, Soumeylou et Bakary Pionnier n’ont jamais été aussi mauvais qu’en cette période de veille de la présidentielle d’Avril prochain.

rn

Sur ces personnes citées, ATT était loin d’être à court d’arguments. Pour avoir longtemps travaillé avec chacun d’eux, il se targue de bien les connaître tous. ATT dira un mot à chacun d’eux.

rn

 A Tiébilé Dramé :

rn

 «Tieblé quelque soit ce que tu as fais, je ne dirais rien, même s’il est vrai qu’aujourd’hui, nos voies se séparent », a dit ATT à propos du président du Parena.

rn

A Bakary Pionnier :

rn

«Bakary Pionnier je suis obligé de te respecter même si tu n’es pas d’accord avec moi. Tu as une forte conviction, je t’ai vu en prison ». ATT dit se rappeler de l’homme quand il était en prison.

rn

A  Soumeylou :

rn

«Soumeylou était mon garçon de course lorsque on m’a fait appel dans la nuit du 26 mars».

rn

Abdoulaye Diarra

rn

 

rn

ATT a dit  à propos de :

rn

Modibo Keïta «était dans une cellule de 3-4 mètres. Au cours de mon passage à Kidal, on m’a montré la cellule dans laquelle il se trouvait. Il sortait deux fois par jour. C’était inimaginable qu’un président de la république pouvait se retrouver dans une telle situation ».

rn

Tiécoro Bagayogo, Kissima, Diby Silas, etc. : «Ceux-ci étaient tous de vaillants militaires. Dieu seul sait comment ils étaient puissants. Mais voyez comment ils ont tous finis dans le sable ».

rn

ATT- Moussa Traoré : «Je téléphone à Moussa Traoré à chaque grand événement pour m’enquérir de son état et celui de sa famille. »

rn

Camp para, passage obligé pour les présidents déchus !  : «Modibo Keïta et Moussa Traoré étaient tous les deux au camp para. Je n’ai pas vécu avec Modibo au camp para. Je suis arrivé là-bas 48 heures après sa mort. Je venais de l’URSS»

rnAbdoulaye DIARRA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER