Fausses couches : La solution par le cerclage

0

Procédure chirurgicale exécutée pendant la grossesse qui consiste à placer une suture autour du col de l’utérus, le cerclage a pour but d’apporter un soutien mécanique au col de l’utérus en réduisant ainsi le risque d’accouchement prématuré, explique Dr. Seydou Sogoba Gynécologue obstétricien.

 

Le cerclage est une technique qui consiste à fermer artificiellement le col pour que la grossesse puisse continuer jusqu’à son terme, car il joue un rôle fondamental au cours de la grossesse.

Bien fermé pendant 9 mois, il retient le bébé et empêche également les bactéries, responsables d’éventuelles infections de remonter du vagin jusqu’à l’utérus.

La principale indication du cerclage est un problème appelé ‘béance du col’. Il s’agit d’une ouverture trop grande l’empêchant de remplir son rôle de barrière mécanique lors de la grossesse. Cela peut donc entrainer des fausses couches dans les premiers mois et aussi des accouchements prématurés par la suite”, explique Dr. Seydou Sogoba Gynécologue obstétricien.

L’origine de ce problème est souvent congénitale. Dans ce cas, le col de l’utérus présente naturellement chez certaines femmes ce problème de béance. Mais il peut aussi être la conséquence d’une opération ou d’une interruption volontaire de grossesse.

En général, le curetage est programmé vers la 16ème ou la 17ème semaine d’aménorrhée. Dans ce cas on parle de cerclage préventif, car il empêche l’ouverture du col pour les femmes chez qui le risque de béance du col a été identifié.

Selon Dr. Seydou Sogoba, il peut être aussi pratiqué en urgence lorsque l’on constate que le col a commencé à s’ouvrir de façon trop importante ou trop prématurée au cours du deuxième trimestre de grossesse.

On le réalise généralement par voie vaginale, sous anesthésie. Il ne dure que 15 minutes. Un fil est inséré dans la paroi du col de l’utérus afin de le fermer et empêcher son ouverture. Il est normalement retiré à la fin de la grossesse, au 8ème mois, afin de permettre à l’accouchement de se dérouler naturellement par voie basse. Mais si le travail débute avant, le cerclage, est retiré sans aucune difficulté.

Il existe deux types dont : le cerclage prophylactique qui est réalisé en dehors de toute situation d’urgence et de manière préventive entre 12 et 15 semaines, devant au moins deux antécédents de fausse couche tardive ou d’accouchement prématurés”, explique Dr. Seydou Sogoba.

Le cerclage thérapeutique est réalisé dans un contexte d’urgence. “J’ai deux enfants. J’ai fait deux fois le cerclage. La première fois, à 5 mois de grossesse. Mon gynécologue m’a conseillée de rester allongée et de ne pas faire trop d’effort physique pour ne pas en voir un souci après. La seconde fois, je l’ai fait de façon préventive dès le 3ème mois de ma grossesse. Pour un début, on sent des douleurs qui s’estompent au bout de quelques jours”, souligne Mme Diarra Mariam Traoré.

Comme toute intervention, il comporte des risques, comme des infections accompagnées par des pertes vaginales, des saignements.

En cas de doute, il ne faudra pas hésiter à consulter. Le cerclage ne dispense pas des conseils de son médecin. Généralement il vaut mieux attendre un peu avant de reprendre une activité sexuelle”, prévient le Gynécologue.

 

Aïchatou Konaré

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here