L’OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses aux pays pauvres

6

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), redoute une deuxième année de pandémie particulièrement mortelle dans les pays défavorisés, en retard sur la vaccination.

Le patron de l’OMS a appelé, ce vendredi, les pays à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents contre le Covid et faire don des doses ainsi libérées au système Covax pour les redistribuer aux pays défavorisés. Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné qu’au train où vont les choses, la deuxième année de la pandémie serait “beaucoup plus mortelle” que la première, lors d’un point de presse.

“Je comprends pourquoi certains pays veulent vacciner leurs enfants et leurs adolescents, mais je vous demande de penser à y renoncer et donner plutôt les vaccins à Covax”, le système international mis en place pour garantir un accès équitable aux vaccins, a déclaré le directeur général de l’OMS. Depuis des mois, il dénonce le nationalisme vaccinal, qui, au regard de la pénurie de doses disponibles, prive de nombreux pays de pouvoir protéger y compris les personnes les plus vulnérables et les personnels soignants, quand l’Union européenne ou les Etats-Unis promettent de vacciner une vaste majorité de leur population d’ici l’été.

Explosion des cas de Covid en Inde et au Népal

Notant que de nombreux pays étaient encore en proie à des taux d’infection explosifs, comme l’Inde mais aussi le Népal, le Sri Lanka ou encore certains pays sur le continent américain, le directeur général a souligné que “le Covid-19 a déjà coûté la vie à plus de 3,3 millions de gens et, au train où vont les choses, la deuxième année de la pandémie sera beaucoup plus mortelle que la première”.

Le système Covax a été privé d’une importante proportion de vaccins qu’il pensait pouvoir distribuer au 2ème trimestre de cette année, l’Inde -où l’essentiel des doses pour Covax sont fabriquées- ayant interdit leur exportation pour lutter contre l’explosion de la pandémie dans le pays. L’OMS a donc appelé des pays à faire don des doses dont ils disposaient. La France a ainsi permis de distribuer 500 000 doses de vaccin AstraZeneca par le bais de Covax, tout comme la Suède ou encore la Suisse, qui pourrait bientôt autoriser le don d’un million de doses de ce vaccin.

SOURCE: https://www.challenges.fr/

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. L’OMS devrait encourager les pays pauvres à construire des systèmes de santé forts et viables, au lieu de jouer aux pompiers à chaque fois.

  2. In giving Covid 19 greater consideration question rise of is there single or group of minor illnesses that when combined with Covid 19 makes Covid 19 illness more severe or even deadlier? If yes, is it possible to treat those minor illnesses with known successful treatments then thereof lessen severity of Covid 19 making common Covid 19 treatments more successful plus likelihood of dying from Covid 19 virtually nonexistent?
    Physicians especially in Africa need review patient records with foregoing given special attention . There might be something useful in this theory.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. On this morning of May 18, 2021 I by way of United States television Fox news observed Harvard University of United States professor whose physician plus authority on Corona 19 repeatedly say that if individual have been infected with Corona it will be at least 5 to 10 years before that individual need vaccination.
    I am deeply disappointed this information is keep out of lime light. It should be world headline news. Africa need act in accordance with information. It is align with original info from Asia from excess year ago.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    • Kankan, we call this a fake news, look for better sources of scientific information or go to medical school and learn medical virology!

  4. Tedros, des pays pauvres n’existent pas! mais il y a des mentalites pauvres! Des mentalites de mendicite et de dependance!

    • Il devrait plutôt encourager les pays pauvres à développer leurs propres vaccins….. Au lieu de donner du poisson aux pays pauvres, il faut leur apprendre à pêcher.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here