Tombouctou : Le ministre de la santé s’enquiert de la situation du coronavirus

0

Michel Hamala Sidibé a visité le centre de prise en charge des malades de la pandémie et a demandé l’implication des autorités traditionnelles pour la sensibilisation sur le respect des mesures barrières

Jeudi dernier, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a effectué une visite de travail dans la Région de Tombouctou. Il a été accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport par le gouverneur de la région Koïna Ag Ahmadou en présence du président de l’autorité intérimaire, du maire. Après cet accueil, il a rencontré les notabilités, l’imamat, les chefs de quartier, les chefs de services régionaux, les jeunes et les femmes autour de la problématique de la Covid-19 dans la région.

Michel Hamala Sidibé a d’entrée de jeu signifié à ses interlocuteurs qu’il est en mission du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta et du chef du gouvernement, Dr Boubou Cissé. À travers cette mission, il s’agissait pour lui d’être au plus près des populations et des techniciens pour s’enquérir des conditions de travail, envisager des solutions aux difficultés que les agents rencontrent sur le terrain. Le ministre et sa délégation ont visité le centre de traitement de la Covid-19 de l’hôpital de Tombouctou. Dans ce centre aménagé pour la circonstance dans la cour de l’hôpital, un grand bâtiment et plusieurs tantes climatisées sont réquisitionnées pour accueillir les malades de Covid-19.

Ces infrastructures d’une capacité de plus 40 lits, selon Dr Charles Dara, infectiologue, sont reparties en 3 zones (rouge, jaune et vert). Dr Dara a fait savoir que tous les malades atteints de la Covid-19 (au nombre de 17) sont dans un état stable à part un seul qui est sous oxygénation.

La moyenne d’âge des patients est de 53 ans. Dr Dara a ajouté qu’à la date du 21 mai l’hôpital a enregistré 175 personnes contacts qui sont aussi suivies. Le ministre a aussi entendu les problèmes du centre que sont l’insuffisance du personnel, le manque d’équipement, l’amélioration des espaces d’accueil pour une éventuelle explosion de l’épidémie, entre autres. Le ministre a instruit que tous les cas contacts soient prélevés et analysés afin de décharger ceux qui ne présentent pas de signe de la maladie et au besoin confiner ceux qui devraient l’être.

………..lire la suite sur lessor.site

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here