Accident mortel à Kaolack(Senegal) : Le calme après la tempête entre Maliens et Sénégalais

6

L’accident terrifiant, survenu le dimanche 15 août 2021 sur la route nationale de Kaolack (Sénégal), a fait plusieurs morts.

Un camion malien a percuté une moto “Jakarta” avant d’écraser complètement un taxi. Le bilan provisoire fait état de 4 morts. La tension est vive sur place, car après  ce drame, la population, très en colère, a saccagé plus de 5 camions citernes maliens stationnés dans les parages. Il a fallu l’intervention de la police et de la gendarmerie sur place  pour rétablir l’ordre.

Dans la même journée, certains de nos compatriotes ont entrepris une riposte contre des véhicules sénégalais.

Dans un communiqué en date du 15 août 2021, le Ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko,  a, au nom du gouvernement de la République du Mali, appelé au sens de la responsabilité et de la mesure de nos transporteurs et conducteurs.

Elle a assuré que les contacts sont pris avec les autorités sénégalaises pour faire toute la lumière sur ces graves incidents qui n’honorent pas les excellentes relations de fraternité et d’amitié entre nos deux pays.

H .T

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. EUH!!! a PARIS on se rue pas sur les femmes a cheveux crépus dont font partie les sénégalaises . C est du bas de gamme pour nous autres on préfères nos soeurs blanches ou sinon asiatique latinos en premier choix

    une noire metisse a la rigueur
    sauf si pas le choix
    Désolé

  2. VOICI UNE LISTE D ACCIDENTS SURVENUS AU SENEGAL

    VOUS ETES VOUS VENGES SUR LES AUTRES CHAUFFEURS ? NON CAR CE SONT DES SENEGALAIS – OU DES NON NOIRS VOILA LA VERITE

    JE CROYAIS PAS QUE CERTAINS SOIENT XENOPHOBE DANS CE PAYS FRERE AU MALI VOUS FAITES AUSSI DES ACCIDENTS MAIS ON SE VENGE PAS SUR VOS CAMIONS !!!

    MONDE
    Collision entre un car et un camion-citerne au Sénégal: 18 morts
    Par L’Obs avec AFP

    Publié le 06 mars 2017 à 22h25 Mis à jour le 07 mars 2017 à 04h51

    Favoris
    Commenter
    Nous suivre
    Dakar (AFP) – Dix-huit personnes ont été tuées dimanche soir dans une collision entre un car de passagers et un camion-citerne au Sénégal, deux jours après un accident de la route ayant fait douze morts, ont rapporté lundi soir les médias.

    L’accident s’est produit sur une route nationale près de la ville de Saint-Louis (nord), faisant sur le coup 15 morts tandis que huit blessés ont été évacués par les secouristes aux urgences, ont indiqué la télévision publique RTS et l’Agence de presse sénégalaise (APS).

    Trois des blessés sont décédés lundi, portant le bilan à 18 morts, selon les mêmes sources.

    Selon une source officielle citée par la RTS, la collision a été provoquée, d’après les premières informations, par “l’éclatement du pneu avant du car” qui, dans le choc, “a pris feu”.

    Cet accident survient moins de 48 heures après une catastrophe similaire dans la région de Kaolack (centre), qui a fait douze morts, d’après une source hospitalière et des témoins cités par l’APS ce week-end.

    Vendredi soir, une collision entre un bus et un minibus a fait dix tués sur le coup et une cinquantaine de blessés. Un des blessés est décédé durant son évacuation, un autre a succombé à ses blessures à l’hôpital.

    Le 26 janvier, ce sont 17 personnes, selon un bilan officiel revu à la hausse, qui avaient péri dans un accident entre un minibus et un camion-citerne dans la localité de Malem Hodar (centre).

    Les accidents de la route sont fréquents au Sénégal. Ils sont généralement dus à l’indiscipline des conducteurs et au mauvais état des véhicules, selon les autorités et les spécialistes.E

  3. Être chauffeur routier, c’est porter une sacrée responsabilité. La réaction de la population est disproportionnée sans doute, surtout quand on sait que les chauffeurs sénégalais sont assez souvent auteurs d’accidents de la circulation à Bamako ici même. Mais il faut aussi reconnaitre que la raison principale d’un accident aussi grave et spectaculaire en plein cœur de la ville relève d’une chose indéniable : l’excès de vitesse. Paix à l’âme des victimes.

    Pensées rebelles.

  4. J’espère qu’ils vont faire de même a Saly

    Les blancs jouent avec leur soeurs sous leurs yeux

    Bande de lâche complexés

    Occupez vous d eux !!!!

    Le gars n a pas fait exprès de provoquer accident

    L instructions académique n est pas grave d intelligence en effet ?!!!!!

    • C’est toi le complexé connard. Ce chauffeur était ivre au moment de l’accident. Les morts tués par ces chauffards ne se comptent plus. Je ne justifie pas la violence de part et d’autres mais il faudra revoir la délivrance des permis. Donner un permis de conduire a un irresponsable équivaut a lui donner un permis de tuer.

      • Badou ne répond pas à ce haineux. On connait les filles qui sont sautées par les blancs dans les bordels de Paris et à Kedougou

Répondre à Lamarana Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here