Appui à la sante communautaire : Le président du Mouvement BSS offre deux ambulances à la commune IV

2

Le Mouvement «Boubacar Sidiki Sangaré» (BSS), organisme communautaire, a procédé à la remise de deux ambulances médicalisées aux structures de santé de la commune IV du district de Bamako le samedi 21 août 2021. C’était à Lafiabougou (devant le maison familiale du donateur) en présence des autorités politiques et administratives, sanitaire (Associations de santé communautaire de la commune…) et de nombreux illustres invités.

La cérémonie de remise de deux ambulances aux structures de santé de la commune IV  par le Mouvement Boubacar Sidiki Sangaré (BSS) a eu lieu samedi dernier (21 août 2021) dans la ferveur populaire avec une forte mobilisation des femmes des différents quartiers de la dite commune. Cette remise n’est que le début d’une vaste opération qui va bénéficier à l’ensemble du pays puisque 28 autres ambulances sont attendues dans les jours à venir. Il faut rappeler que M. Boubacar Sidiki Sangaré a déjà offert 3 ambulances médicalisées à la commune de Bourem.

Au nom du BSS Mme Ramatoullaye Samoura (Secrétaire administratif) et Kabiné Diané (3e Secrétaire à la communication et à la mobilisation) ont félicité les militantes à la base pour leur forte mobilisation tout en mettant l’accent sur l’engagement de Boubacar Sidiki en faveur de sa commune, notamment des femmes et des jeunes.

Le Médecin-chef du Centre de santé de référence de la commune IV (CesRef), Dr Boubacar Dicko, a salué la forte mobilisation des femmes parce que, selon lui, elles jouent «un rôle crucial» dans la santé de la famille, de la communauté et du pays. «Ces ambulances nous seront d’une aide très précieuse, notamment dans l’évacuation d’urgence des malades», a souligné Dr Dicko.

«Les initiatives privées et l’appui communautaire occupent une place importante dans notre politique sanitaire. L’Etat fait de son mieux pour équiper les structures de santé. Mais, ce n’est pas suffisant. C’est pourquoi les initiatives comme celles du Mouvement BSS sont précieuses. Et nous espérons que son engagement social et humanitaire fera tâche d’huile», a-t-il conclu.

Dans une brève intervention le président du mouvement a rendu un vibrant hommage à la Femme en tant que actrice incontournable de la paix et de la cohésion dans les foyers et dans la société. «Si les femmes le désirent réellement et ardemment, toutes les crises qui secouent le Mali vont être résolues rapidement. Mais, si elles ne s’assument pas, nous allons continuer à reculer», a déclaré Boubacar Sidiki Sangaré.

Il a exhorté les Maliens de toutes les couches socioprofessionnelles et de toutes les sensibilités à s’inscrire dans une synergie d’action pour soutenir la transition afin qu’elle réussisse à poser les jalons d’un Mali nouveau. Pour le président Sangaré, «la réussite de la transition est une impérieuse nécessité pour éviter le retour répétitif à la case de départ… Oeuvrons tous à relever et à développer notre pays. La tâche est aisée lorsque les femmes s’assument dans leurs droits et leurs devoirs».

Ce n’est pas un fait du hasard si le Mouvement BSS fait de l’autonomisation de la femme son cheval de bataille. «La femme est au début de toutes nos actions car elle est le socle et le plier de la famille, de la société et de la nation», a déclaré B.S. Sangaré. Il a annoncé pour bientôt un projet visant à accorder aux associations féminines des micro-crédits, sans intérêt ni de garantie, pour soutenir les activités génératrices de revenus des femmes.

Organisme communautaire, le Mouvement BSS œuvre au développement social, humanitaire, culturel et environnemental du Mali. Sa mission principale est de soutenir des projets visant au renforcement des capacités et de l’autonomie des populations ainsi que l’amélioration de leurs conditions d’existence par un changement social, économique, culturel et environnemental.

La cérémonie du samedi dernier a pris fin par la remise de cadeaux (tableau d’art, Ciwara et diplôme de reconnaissance) au très généreux président Boubacar Sidiki Sangaré.

Moussa Bolly

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. QUI VA REPARER EN CAS DE PANNE ? QUI VA PAYER LES CHAUFFEURS ?

    LE MIEUX EST DE CREER UNE SOCIETE D AMBULANCE PRIVEE EFFICACE AVEC UN COUT ABORDABLE POUR LA COMMUNE VIA CONTRAT AVEC CE DERNIER

    L AMBULANCE DES QU ELLE SERA EN PANNE ON VERRA

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here