Autonomisation des femmes dans le Mandé : « Côté –Cour » renforce les femmes avec une Fabrique

0

L’association culturelle « Côté –Cour » installe un projet artisanal dans le Mandé afin de  promouvoir les femmes. Il s’agit de l’installation d’une fabrique pour les femmes de Deguela à 76 km de Bamako. Le lancement du joyau a été effectué le vendredi 12 novembre 2021 au siège de « Côté –Cour » sis à Djicoroni –Para en commune IV du district de Bamako en présence des membres de l’association et ses partenaires  financiers.

«  Côté –Cour  considère que la créativité des femmes est très souvent ignorée et qu’elles sont handicapées par le manque de formation adaptée. C’est la raison pour laquelle l’action en direction des femmes a toujours été un objectif prioritaire pour notre organisation qui a crée la fabrique des femmes du Mandé ou les femmes jouent un rôle central », tels sont les propos de la directrice exécutive de l’association culturelle « Côté- Cour » Mme Mama Koné artiste accomplie à ne citer que ses références de  conteuse, metteur en scène.  Aussi pour contribuer à la promotion de l’autonomisation des femmes, l’association « Côté Cour » organise en novembre –décembre 2021 et en mars 2022, un projet artisanal entièrement dédié aux femmes rurales de Déguéla .  Cette initiative va doter une cinquantaine de femmes et jeunes filles de la localité des compétences dans les domaines de la création et de la distribution. Et pour se faire, il est prévu des ateliers de formation :  en teinture Bogolan, couture et recherche de modèles ;  fabrication de savon ;  récupération et fabrication de meubles à partir de pneus recyclés ainsi qu’un atelier portant sur la technologie numérique et bureautique. Dans ses explications, Mme Mama Koné, déclare que chaque atelier prévoit la formation de plus d’une dizaine de femmes pendant 20 jours. Et les participantes concernées en 2021-2022 sont âgées entre 18 et 60ans, via ce projet  «  Côté –Cour » en étroite collaboration avec la coopérative des femmes de Déguéla,  compte impulser l’entrepreneuriat et l’autonomisation de la femme dans cette partie du Mandé au grand bénéfice de l’ensemble de la communauté. Car il est attendu qu’au terme de ces formations que les femmes soient  dotées de formation de qualité, que leur capacités productives soient augmentées, qu’également qu’elles puissent  aller exposer leurs productions  à de grandes foire . De plus ledit projet met l’accent sur la préservation et la promotion du patrimoine culturel et naturel local.  Soulignons que le projet de la fabrique des femmes du Mandé est financé par l’Union européenne avec le support technique du Secrétariat de l’O.E.A.C.P.AWA. . Mohamed Boumbia du ‘Centre Koré’ représentant du partenaire financier pour sa part, a profité de cet espace pour féliciter et encourager l’association pour son engagement aux côtés des femmes. µ£

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here