Conseil National de Transition ! Sale temps pour Issa Kaou N’Djim !

4

Décidément, l’étau se resserre autour Issa Kaou N’Djim, 4ème personnalité du Conseil national transitoire. En plus de la demande incessante du Conseil Supérieur de la Diaspora de l’exclure du CNT, la brouille avec le M5-RFP et la Cmas de l’imam Mahmoud Dicko, ses collègues de la conférence des présidents viennent de le rappeler à l’ordre devant le colonel Malick Diaw, le président de l’institution.
Selon certaines sources, Issa Kaou N’Djim, qui s’est caractérisé ces derniers temps par la multiplication des appels à la candidature du président du défunt CNSP et non moins actuel Vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, aurait été convoqué par ses collègues membres de la conférence des présidents du Conseil national de transition en conseil de discipline.
Les membres du CNT n’auraient pas apprécié le fait qu’un des leurs soit à l’origine de cette initiative de la candidature du Vice-président de la Transition.
Cette attitude de Issa Kaou N’Djim est en porte-à-faux avec l’article 9 de la Charte de la Transition qui prévoit que “le président et le vice-président de la Transition ne sont pas éligibles aux élections présidentielles et législatives qui seront organisées par la Transition’’.
Le vice-président le Colonel Assimi Goïta a coupé court aux rumeurs en confiant à certains confrères qu’il n’a jamais évoqué la question de sa candidature avec Kaou N’Djim.
F. A

La Plume

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Oui, mais kaou Djim en tant que vice président ne doit pas l’éloge du non respect des statuts , voilà le problème si lui il se met à inviter au non respect de la charte de la transition cela fait problème. Alors, il ne faut pas jouer avec le feu . soyons sérieux ! Kaou Djim peut avoir un candidat mais il ne peut pas faire la promotion de l’illégalité c’est ce qui lui est reproché. Il peut démissionner du CNT et aller sa campagne pour n’importe qui, mais en attendant, il doit respecter les textes de la charte. Nous ne devons pas tout encourager. Le Mali est dans un tournant et mérite mieux que tout ça.
    Il a juré de ne pas être ni preneur ni demandeur. Alors où est il aujourd’hui ? Que vaut sa parole ?

  2. C’est mesquin … !
    Je ne comprends pas cet acharnement contre Issa Kaou DJIM…
    Même l’attitude du CSDM ( Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne ) envers Issa Kaou DJIM me surprend.
    Que le CSDM se contente de siéger au CNT.
    Et que le moment venu il nous présente ses Candidats qui représenteront la Diaspora à la future ASSEMBLÉE NATIONALE qui sera élue après la présidentielle.
    Qu’il s’abstienne d’entrer dans une politique politicienne sans intérêt.
    Qu’il se contente plutôt de défendre les Intérêts du PEUPLE Malien. Mais aussi et surtout ceux de la DIASPORA Malienne.
    Nos problèmes ne manquent pas : la CARTE NINA, les difficultés des Maliens à l’Étranger ou encore des LOGEMENTS SOCIAUX à Bamako au Mali inaccessibles pour les Immigrés Maliens, surtout ceux D’Europe considérés par certains de nos Compatriotes Maliens de l’intérieur, comme étant des privilégiés.
    Issa Kaou DJIM ne s’exprime ni au nom du CNT ni au nom des Membre du CNT, quand il sollicite la Candidature du Colonel Assimi GOÏTA.
    Mais il s’exprime en son nom propre à travers l’Association ACRT qu’il anime avec d’autres militants et sympathisants qui soutiennent la TRANSITION et qui voudraient voir Assimi GOÏTA briguer la Présidence de la République à l’élection présidentielle à venir.
    Si Assimi GOÏTA ne peut remplacer le Président NDAW en cas de démission de ce dernier… Ça voudrait dire qu’ASSIMI GOÏTA n’est pas dirigeant de la TRANSITION. Et de ce fait, rien ne devrait empêcher son éventuelle candidature à l’élection présidentielle.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  3. Je ne comprends pas cet acharnement contre Issa Kaou DJIM…
    Même l’attitude du CSDM ( Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne ) envers Issa Kaou DJIM me surprend.
    Que le CSDM se contente de siéger au CNT.
    Et que le moment venu il nous présente ses Candidats qui représenteront la Diaspora à la future ASSEMBLÉE NATIONALE qui sera élue après la présidentielle.
    Qu’il s’abstienne d’entrer dans une politique politicienne sans intérêt.
    Qu’il se contente plutôt de défendre les Intérêts du PEUPLE Malien. Mais aussi et surtout ceux de la DIASPORA Malienne.
    Nos problèmes ne manquent pas : la CARTE NINA, les difficultés des Maliens à l’Étranger ou encore des LOGEMENTS SOCIAUX Inaccessibles pour les Immigrés surtout ceux de D’Europe considérés par certains de nos Compatriotes Maliens de l’intérieur, comme étant des privilégiés.

    Issa Kaou DJIM ne s’exprime ni au nom du CNT ni au nom des Membre du CNT, quand il sollicite la Candidature du Colonel Assimi GOÏTA.
    Mais il s’exprime en son nom propre à travers l’Association ACRT qu’il anime avec d’autres militants et sympathisants qui soutiennent la TRANSITION et qui voudraient voir Assimi GOÏTA briguer la Présidence de la République à l’élection présidentielle à venir.
    Si Assimi GOÏTA ne peut remplacer le Président NDAW en cas de démission de ce dernier… Ça voudrait dire qu’ASSIMI GOÏTA n’est pas dirigeant de la TRANSITION. Et de ce fait, rien ne devrait empêcher son éventuelle candidature à l’l’élection présidentielle.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  4. Kaou Djim est un politique, il faut le laisser en paix faire son travail, s’il apprecie Assimi c’est bien et il le dit sans complexe et sans detour, ne soyons pas des petits-enfants cas-meme ou a chaque moment il faut aller se plaindre a papa Ndaw: Kaou a dit ceci ou Kaou a fait ceci. Grandissons!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here