Crise sécuritaire et administration territoriale : L’Etat a-t-il intérêt à laisser la main aux religieux ?

5

Dans la perspective de la refondation de l’Etat malien, il urge de s’interroger sur le récent rôle joué par le Haut conseil islamique du Mali (HCIM) dans le retour de la paix à Farabougou et ses environs, dans le cercle de Niono.

Pour freiner un tant soit peu l’extrémisme rampant, faut-il se réjouir de l’implication forte d’organisations religieuses dans le processus de pacification et de sécurisation du pays ? La réponse négative semble s’imposer à nous.

Le blocus de Farabougou, selon des sources concordantes, a été levé, la semaine dernière, grâce à la médiation du Haut conseil islamique du Mali (HCIM). C’est-à-dire qu’il a fallu qu’une délégation de leaders religieux du HCIM vienne supplier des hordes de jihadistes pour que ceux-ci acceptent desserrer l’étau autour de la localité de Farabougou, une partie du territoire national. Ceci, pour que l’Etat du Mali puisse y rétablir sa souveraineté. Un précédent fâcheux. Comment en est-on arrivé là ?

En effet, au même moment où l’opinion publique, dans sa grande majorité, s’interroge sur le rôle croissant des leaders religieux dans la sphère politique, l’on peut s’offusquer que le HCIM soit porteur d’engagement  devant apporter la paix et la sécurité dans le pays. Quel discours ces religieux ont-ils tenu aux jihadistes preneurs d’otages de Farabougou, pour qu’ils entendent raison et laissent les populations jouir de leurs libertés fondamentales ?Sur quelles bases les chefs terroristes qui avaient isolé Farabougou depuis le mois d’octobre 2020, persécutant, malmenant et tuant les paisibles populations ont finalement accepté de lever le siège de la localité ? Pourquoi les premières missions de paix de l’Armée avaient-elles échoué ?

En intervenant de la sorte, le HCIM a aidé l’Etat en lui sortant une épine du pied, mais que sera le prix à payer pour  la libération visiblement sous condition ? Quid de promesses d’islamisation par contrainte dans la zone ? Que vaut la laïcité ou la liberté de conscience religieuse dans Farabougou et ses environs aujourd’hui ? Quel sort pour les habitants de Farabougou contraints de changer leurs habitudes et croyances vestimentaires et comportements ?

Comme on le voit l’Etat, censé protéger tous les citoyens, s’est davantage affaibli en acceptant que des citoyens soient contraints à adopter des attitudes imposées par un fanatisme qui ne dit pas son nom. Inutile de signaler, par exemple, que les citoyens de la localité qui refusent de laisser pousser leurs barbes, de couper leurs pantalons,de payer des redevances sur les produits champêtres se sont définitivement éloignés de la zone. D’où un exode ou des déplacements forcés de nombreux habitants…

L’on comprend alors que le retour de la paix décrété dans la localité est une sinécure, car il aura été question d’une paix arrachée aux forceps. L’Etat devant perdre une partie de son droit régalien de protéger tous ses fils et de leur assurer un minimum de sécurité et/ou de libertés.

Quand on sait que cette compromission de Farabougou s’est étendu à Dogofry et pourrait étendre ses tentacules vers d’autres horizons, il y a lieu de réfléchir par deux fois avant d’applaudir le travail du HCIM.

Boubou SIDIBE/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Les pays de la sous région n accepteront cette situation a leurs portes .Ces bandes armées feront face a l Afrique ,ils seront déloger du mali.La terre du kala(niono) et du kourouma a été toujours un terre de refus je veux nommé bambougou dji ,bablen et autres

  2. Si vous n’avez pas une armee capable de vous defendre et vous ne pouvez pas vous defendre, il vous sera impose un ‘petit quelque chose’ et bientot la zakate si vous voulez manger du riz. C’est aussi simple que ca: on parle pas de laicite ici mais rizicite mon frere. Si vous voulez laicite il faut vous battre pour l’avoir. En tout cas plus de cadeau encore. On vous a donne independance cadeau vous avez dormi et vole tout le reste. On vous a donne democratie cadeau vous n’avez fait que voler et le mouta-a et envoyez vos enfants au Canada. La republique islamique vous ne l’aurez pas cadeau, ok, vous serez contraint, battu, exploite et vos femmes seront partagees car cest ca seulement qui vous fait mal. Vous allez bosser dur dur comme des anes et vous allez de gros zakat pour les 61 ans de paresse et de singerie de l’occident. C’est une dette que vous devez payer pendant 100 ans car vous avez payer aux blancs la dette de la colonisation. Vous allez payer tres cher le sang des ‘martyrs’. Le deal de Farabugu, c’est juste ne pas taxer trop fort les pauvres et honnetes paysans qui sont aussi vos victimes.
    Voila ce aui risque d’arriver si on continue de dormir.

  3. Le Mali n’est pas en guerre, réveillez vous chers peuple du Mali, ni terrorisme.n’y djihadistes, ni avoir avec la religion, une bande de malfrats arabes et occidentales sont entrain d occupé mon pays le Mali pour piller nos richesses.

    L’islam un fond de commerce du réseau arabes pour piller les richesses de l’Afrique noires.

    Et le pire en collision avec ceux qu’ils appel eux même les mécréants

    quant il s’agit de voler les richesses des africains, il n’ya pas de mécréants avec ses crapules

    Nous avons compris, nous sommes au courant de toute cette manigance. Et la route sera barré à tout ces pilleurs, voleurs de matières premières et nos entreprises comme moov africa vendu gratuitement au Maroc certaines Banques , mines etc.

    La gaz, pétrole, uranium, eau, energy solaire, cobalt, comme par Azar il ya une guerre d’occupation, puis de partage, et c’est des maliens qui meurt, et c est le Mali qui est pillé, vidé comme une coquille vide.

  4. L'occupation de farabougou quel rôle des réseaux bedoins du bouché Salman et du vilain petit Qatar😎

    L’islam business qatari bedoin des Saoud. Si les maliens veulent l’argent facile des pays du bouchée Salman et ses émissaires tel question ses infirmé teurs à valises du pétrole Dollard, alors la suite est la, un peuple qui ne s’assume pas, un peuple mendiant, fait néant, alors tous complice, tous coupable, on va tous périr ensemble. L’islam un fond de commerce pour certains pays arabes. Le malin ou il n’y a plus de fils pour le défendre est une belle pour des multinationales étrangères et leurs armées et milices

  5. Sidibe ke a ecrit: “Quand on sait que cette compromission de Farabougou s’est étendu à Dogofry et pourrait étendre ses tentacules vers d’autres horizons, il y a lieu de réfléchir par deux fois avant d’applaudir le travail du HCIM”. Analyse intelligente et nous disons que c’est le debut de la Republique Islamique Wahabite du Mali et c”est ainsi quand l’Etat perd son role regalien et l’armee ne parvient pas a defendre le territorie National, les citoyens et leurs biens!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here