Hôpital Gabriel Touré : Le personnel manifeste contre le départ de son Directeur Général

5

Le remplacement du Directeur de l’hôpital Gabriel Touré, Abdoulaye Sanogo, n’a pas été du goût des travailleurs de cet établissement sanitaire. Ils ont montré leur mécontentement aux autorités de la transition, hier, jeudi, tout en leur intimant l’ordre de rétablir le directeur dans son poste pour qu’il aille au bout des innovations.

Professeur Djiré Mohamed kassoum, chirurgien à l’hôpital Gabriel Touré, a indiqué qu’ils ont été surpris par la nouvelle du remplacement de leur directeur. A ses dires, si les autorités voulaient relever une personne de son poste, elles devraient avoir des raisons valables, mais « il n’y a pas de raisons valables qui aient été évoquées. » « Nous demandons aux autorités qui ont relevé Abdoulaye Sanogo de son poste de Directeur du CHU Gabriel Touré de nous donner les raisons qui ont motivé leur choix. La seule chose qu’on ne peut pas militariser au Mali est la santé, parce que nous avons juré que nous allons donner la santé aux Maliens et les protéger.

Depuis l’arrivée de notre Directeur Sanogo, il a sillonné tous les départements de l’hôpital afin d’apporter des changements significatifs pour la satisfaction des besoins des patients. Le visage de l’hôpital est en train de changer et vous pouvez constater que même sur le plan de l’hygiène, le visage a changé. Depuis son arrivée aussi, les agents touchent normalement  leurs ristournes, leurs primes de garde etc. Si vous voulez remplacer un tel Directeur, le mieux serait de venir demander  aux travailleurs de l’hôpital, mais ils l’ont fait sans nous consulter et nous ne serons pas d’accord. Qui a vu le président de la transition, Bah N’Daw, à l’hôpital Gabriel Touré ici ? Ce n’est pas juste et ce n’est pas honnête ce qu’ils ont fait et nous ne serons jamais d’accord avec une telle injustice. Si les Maliens ne se lèvent pas, le peu qui reste du Mali nous échappera aussi. Un Directeur compétent qui a montré ses preuves à Koutiala, Niafunké, Ségou et Bamako ne peut pas être débarqué de la sorte et nous invitons les Maliens qui ont critiqué la proposition de loi de Magma Gabriel sur les anciens présidents de l’Assemblée nationale du Mali de prendre à bras le corps cette affaire afin que le Directeur soit rétabli dans ses droits. Cette lutte vient de commencer et nous serons là tous les jours pour réclamer le retour de notre Directeur », a-t-il dit.

MSD

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. L’ administration malienne a besoin de discipline militaire pour se remettre à niveau ! Il faut être un apatride ou un myope intellectuel ou les deux à la fois pour ne pas comprendre cela !

  2. Une chose est évidente, jamais un ministre ne s’est montré aussi incompétent que celle qui a actuellement en charge le département de la santé. Que de tâtonnements !

    Pensées rebelles.

  3. NOUS SOMMES DANS QUEL PAYS OU UN SIMPLE SALARIE VA DICTER SA REGLE AUX AUTORITES CENTRALES.
    SI VOUS N’ETES PAS CONTENT IL FAUT DEMISSIONNER CEST SIMPLE.
    VOUS ETES ALLEZ EN GREVE COMBIEN DE FOIS.
    VOUS AVEZ LAISSER LES MALADES SEUL COMBIEN DE FOIS.
    MAINTENANT DONNEUR DE LECONS.
    NUL N’EST INDISPENSABLE DANS CE MONDE A PLUS FORTE RAISON LE MALI.
    LES AUTORITES DOIVENT MEME VOUS RADIER DU CORPS MEDICAL.
    VOUS ETES DES POLITICIENS ET NON DES MEDECINS.

  4. Chers praticiens de l’hôpital Gabriel Toure,
    Le Directeur Abdoulaye Sanogo a t il remplacé quelqu’un ou non?
    Le colonel militaire est il malien ou non? a t il étudié la médecine a même titre que le civile?
    Les politiciens une fois au pouvoir ont ils nommé des technocrates?

    Evitons de créer la discrimination entre les fils du pays. Donnons la chance au niveau Directeur de faire ses preuves, bonne chance mon colonel.

    • c’est pas une question de discrimination tu as mal compris c’est une question de compétence ce militaire peut servir au terrain et on change pas une équipe qui gagne selon ces agents c’est un Directeur compétent qui a montré ses preuves à Koutiala, Niafunké, Ségou et Bamako. N’oublie pas la foule qui lui réclame donc pose toi la question pourquoi un militaire.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here