Gabon : 185 Maliens expulsés

Gabon : 185 Maliens expulsés

Les autorités gabonaises ont ordonné l’expulsion de près de 185 Maliens pour défaut de carte de séjour. Nos compatriotes refoulés ont été accueillis le lundi 4 janvier 2016 à Bamako au centre de migration de la protection civile à Sogoniko. Consternés, ils dénoncent l’attitude des autorités gabonaises qui les auraient privés de carte de séjour.

En transit depuis le 23 décembre 2015, les 185 rapatriés maliens du Gabon sont arrivés au bercail le lundi 4 janvier 2016 soit près de deux semaines de voyage, marqués par des tortures et la famine. A leur arrivée, ils ont été accueillis par le chef de cabinet du ministère des Maliens de l’extérieur, Mme Sidibé Mahawa Haïdara, le directeur national adjoint du développement social, Ibrahima Abba, le commandant Bakary Dao et Nouhoum Coulibaly, chef du centre de migration de la protection civile de Sogoniko.

Refoulés pour faute de carte de séjour, les 185 rapatriés sont arrivés à bord de trois cars affrétés par le ministère des Maliens de l’extérieur. Dans un premier temps, ils ont été embarqués dans un navire défectueux qui avait failli couler entre le Gabon et le Nigeria n’eussent été leur courage et leur bravoure, a témoigné Youssouf Sidibé.

Notre interlocuteur a dénoncé l’attitude des autorités gabonaises qui avaient juré de les tuer tous en les embarquant dans ce bateau défectueux. Les jeunes à bord auraient passé toute une nuit à écoper l’embarcation. C’était entre le Gabon et le Nigeria.

S’agissant de l’octroi de la carte de séjour, c’est la croix et la bannière, dira M. Sidibé. Selon lui, les autorités de la documentation et de l’immigration refusent d’octroyer la carte de séjour aux immigrés dans le but de pouvoir les expulser de leur territoire.

La carte de séjour grimpe d’année en année, de 100 000 F CFA, elle plafonne de nos jours à près de 800 000 F CFA sans compter les frais supplémentaires. Certains migrants démunis, ne pouvant s’offrir le sésame, s’exposent automatiquement à une expulsion.

Les rapatriés ont déploré notamment l’indifférence du personnel diplomatique malien au Gabon qui n’a rien fait pour les sortir des griffes des autorités gabonaises. Pour une journée de repas, la police gabonaise servait une miche de pain pour quatre personnes sans oublier d’autres tortures morales. Parmi les rapatriés figurent des personnes âgées dont certains vivaient au Gabon depuis 35 ans avec leurs familles.

Le chef de cabinet, consterné par cet acte, à inviter les jeunes à l’accalmie et à prendre leur courage à deux mains pour mener des activités devant les maintenir au Mali où des actions sont en cours pour faciliter l’insertion socioprofessionnelle des migrants une fois de retour.

Les expulsés, faut-il le noter, seront pris en charge par le ministère en charge du Développement social jusqu’à leur destination finale.

Ousmane Daou

 

PARTAGER

51 COMMENTAIRES

  1. Ça n’a rien de nouveau que des personnes soient rapatriées pour manque de papiers mais je crois qu’au niveau de l’Afrique; nous devons être un peu plus tolérant et aussi nous devons promouvoir l’intégration sous-régional car de toutes les façons nous sommes liés par un destin commun qui est le fait d’être noir.

  2. Cette situation ne plait à personne mais il faut que nous puissions entreprendre aussi dans notre pays car l’eldorado ce n’est pas forcement chez les autres et de surcroît sans papiers.
    Si on décide d’aller en exil on doit être capable de se mettre en règle.

  3. On ne peut pas parler de solidarité dans le mal mais il faut que les états africains soient solidaires les uns envers les autres car même si nos compatriotes n’étaient pas en règle; ils devaient bénéficier d’un bon traitement et être rapatrié sans atteintes à leur dignité. Nous africains devons nous mettre ensemble pour bannir les questions de frontières et promouvoir la libre circulation des biens et des personnes sur notre espace.

  4. Refoulés pour faute de carte de séjour 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁
    C’est vraiment dommage mais pour défendre une cause il faut être dans le droit chemin alors comment voulaient-ils que l’ambassade réagissent si vous n’êtes pas en règle.

  5. Cette situation de rapatriement est vraiment dommage; cependant quand tu décides de laisser ton pays et tenter l’exode à coup de millions pendant que ceux-ci pouvaient te servir à monter une activité dans ton pays pour te prendre en charge financièrement et apporter un plus à l’économie de ton pays; il faut être à même de te mettre en règle vis-à-vis des lois de ton pays hôte.

  6. Nul n’est mieux que chez soi, dit-on. Effectivement, chacun est mieux chez lui. Même si, l’on décide de s’aventurier, il faut respecter les conditions permettant d’y aller et d’y rester. C’est en substance ce que nos compatriotes n’ont pas fait et on s’étonne qu’ils soient expulsés. Je suis désolé…

  7. Moi, j’estime que lorsqu’on décide d’aller vivre dans un pays étranger, c’est aussi respecter les lois et les règles établies par ce pays au risque de se voir expulser. Je suis désolé pour mes compatriotes expulsés.

  8. A mon humble avis, je pense que les chefs d’Etats Africains devraient discuter d’une politique migratoire afin d’assouplir les conditions de migration inter Etat. Car, il est un peu mal perçu de voir des Africains expulsés d’autres pour des cartes de séjour.

  9. Il est vrai que des africains ne doivent pas chasser d’autre africains d’un pays africain.
    Mais nos frères qui vont dans d’autres pays doivent songer à se mettre à jour par rapport aux lois d’immigration de ces pays d’accueil pour éviter de tels désagréments.

  10. Pour ma part, je pense que cette expulsion est un peu politique. Je souhaiterais qu’elle se règle dans la diplomatie afin d’éviter des tensions entre ces deux pays. Ce qui risque d’ébranler les relations qui lient fort heureusement entre ces deux nations.

  11. Lorsque nous allons chez les blancs et qu’ils ne veulent pas de nous on se plaint.
    Mais si nous devons nous faire ça entre africains,cela devient encore plus grave.
    Où est donc passée la solidarité africaine?

  12. Je pense que lorsqu’on se donne les moyens d’aller chercher fortune ou que sais-je encore dans un Etat autre que le sien, il est important de se conformer aux règles et lois établies par ce pays d’accueil. Donc, si nos compatriotes ne sont pas des règles, c’est évident qu’ils soient expulsés.

  13. Moi je pense que tous les pays africains doivent s’asseoir et voir ensemble les conditions de migration et d’accueil des ressortissants africains.
    Ce genre d’expulsion entre africains n’est pas du tout digne.
    Vivement que nos différentes autorités se penchent sur ce problème.

  14. L’ambassade malienne au gabon n’a pas fait preuve de sa fonction au Gabon.
    Il est important de savoir que dans chaque pays il y a des règles et quand on est pas au Mali il faut respecter les règles des pays extérieurs.

  15. Je pense que de la manière que les choses se passent, les pays concernés doivent revoir les accords diplomatiques pour éviter aux ressortissants d’être expulsés à tout moment.
    Les autorités gabonaises doivent revenir à la raison et revoir à la baisse le prix de la carte de séjour qui est extravagamment élevé

  16. Aujourd’hui, le monde est devenu un village planétaire à cause des relations qui lient les différents pays. Chaque pays est un potentiel marché pour écouler ses produits. Avec ses expulsions, le Gabon met en cause ses relations de toute nature avec les autres pays africains

  17. Je pense qu’entre nous africains, il faut supprimer les barrières frontières en très nous pour favorisant l’intégration africaine qui est un facteur de développement de l’Afrique

    • Aujourd’hui encore problème de rapatrier au Mali encore c’est IBK. C’est nous même qui sommes à la base de ça on aime trop remplir pays des gens .A en tout cas Ici c’est là bas et là bas c’est ici

  18. C’est vrais que lorsqu’on va dans un pays on doit se conformer aux lois de ce pays mais il est méchant de rapatrier quelqu’un qui a passé plus de 35 ans ou toute sa vie.

  19. Que font les autorités gabonaises des partenariats diplomatiques qui lient les pays. Je pense que le président doit revoir le prix des cartes de séjour qui ne fait que grimper. C’est très méchant

  20. Le gouvernement est coupable de tous parce qu’il sait que peu importe dans les populations ne se soucie pas partout où vous allez ne se soucie que de sa famille et votre portefeuille. Mali est pas un pays pauvre que les gens pensent

    Mali, un territoire riche,
    une dette d’Etat …

    Le Mali est extrêmement riche en ressources naturelles de l’or à ses immenses rizières. Paradoxalement le peuple du Mali consomme de riz importé de l’Est industriel … Investig’Action parlé avec Eric Pauporté, spécialiste enMali, qui a clarifié la situation et nous a demandé soucier de leur grain

    Le marché mondial a provoqué l’appauvrissement du pays par strangulation. One’re mécanismes d’étranglement a été la spéculation sur le coton. Dans les années 90, le FMI a exhorté Mali production à grande échelle de coton pour l’exportation. Le marché mondial fortement réduit le prix du coton au Mali. Que la spéculation endetté au Mali qui a dirigé le FMI, qui lui a prêté de l’argent en échange de sacrifier tous les investissements publics et d’ouvrir à l’investissement étranger. En conséquence, toutes les ressources et toutes les richesses ont été donnés un peu de prix. Le chemin de fer a été vendu à une entreprise canadienne pour 107 millions de francs CFA, soit rien. Une véritable arnaque! Comme pour les mines, les multinationales ont acheté leur terre aux paysans de 54 € 7 hectares. Ainsi, les paysans ont été laissés avec rien.

    • ” Parmi les rapatriés figurent des personnes âgées dont certains vivaient au Gabon depuis 35 ans avec leurs familles.”
      Ce n’est pas la faute au gouvernement mon frère il faut mettre un autre CD sinon celui là ne tient plus 💡 💡 💡 💡 💡 8) 8) 8) 8) 8) 8) :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  21. La carte de séjour grimpe d’année en année, de 100 000 F CFA, elle plafonne de nos jours à près de 800 000 F CFA sans compter les frais supplémentaires.
    Quand ça ne vas pas ailleurs venez chez vous et tout ira bien avec cette sommes tu pourras te faire une petite entreprise.

  22. A chaque pays ses réalités, le papier de séjours augmente de jour en jour au Gabon alors que des milliers des gabonais vivent sur nos territoires sans aucune difficulté.

  23. C’est triste, mais à nous aussi de faire comme le Gabon ou autre pays plus développer, cela est belle et bien possible.
    Je souhaite que ses maliens qui vivais au Gabon entèrent leurs souvenirs du Gabon et commence une nouvelle vie au Mali avec beaucoup de sens, il est possible de se donner tous au Mali.
    Bonne Chance…

  24. Nous sommes triste en la place de ses maliens refoulés, mais en réalité nous devons prendre les choses avec intérêt, le gabon n’est pas le Mali. Il faut que les jeunes restent au Mali afin de savoir exploité nos richesses, c’est ensemble que nous serons des maliens fiers.

  25. Tu as raison, la faute est celui de l’ambassade malienne résidant au Gabon. C’est l’ambassade qui sensé se charger de tous les problèmes concernant sa communauté alors pour quoi cette même communauté est mal traité par par les autorités du Gabon. L’ambassade malienne est incompétente c’est tout.

  26. Je pense que la faute revient à l’ambassade malienne résidant au Gabon, l’ambassade malienne au Gabon n’a pas pleinement jouer son rôle sinon les 187 maliens ne seraient pas refouler injustement. Le gouvernement malien doit tenir compte de l’incompétence de l’ambassade malienne au Gabon.

  27. Les autorités gabonaises n’avaient point de refouler des maliens sont avertir l’ambassade malienne. Je pense que le gouvernement malien doit à son tour montré son désaccord face à cet acte ignoble des autorités gabonaises.

  28. Cela fait un certain moment que les maliens sont traités avec indifférence par les autorités gabonaises, le gouvernement malien doit intervenir pour que cela puisse cesser. Les maliens résidanats au Gabon ont le droit et le devoir d’être munir d’une carte de séjour. Les autorités gabonaises n’ont pas le droit de les privés.

  29. Le Gabon devrait au préalable consulter les autorités maliennes avant d'expulser ces 185 maliens de son territoire. Ce n'est pas une obligation ou autre. C'est tout simplement pour ne pas causer de tort au Mali et de souder d'avantage nos liens.

  30. Nous devons arrêter de nous donner à l’immigration clandestine. Le gouvernement malien doit trouver une solution à cette situation d’immigration. Les pays africains doivent annuler les cartes de séjours entre eux. 🙄 😳 😳 😳

  31. Ces maliens sont responsables de leur désastre. Certes, nous reconnaissons le taux de chaumage de notre nation, mais tous les jeunes maliens ne doivent pas aller en immigration clandestine. Je suis dessolé pour eux. 😈 😈 😈 😈 :mrgreen: :mrgreen:

  32. C’est une telle chose qui fait qu’il est demandé aux maliens de ne pas aller en immigration. Pas parce que nous sommes contre celle-ci. C’est parce qu’elle n’est pas sûre et les personnes immigrées sont toujours victimes d’expulsion. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆 😆

  33. Cette situation interpelle les autorités maliennes à faire tout revoir les relations de notre pays avec le Gabon. Le Mali et le Gabon sont des pays amis. Cette nation ne peut pas expulser ces maliens sans raison valable.

  34. le mali a des potentiels il est preferable de rester pour pofiter de ca .Etre rapatrier ou expulser n’est pas la fin du monde .utiliser ce experience pour faire avancer vos famille .
    le Mali a change .Bonne arrive au bercail.
    Vous etes chez vous .

  35. Si ces gens étaient effectivement là-bas sans documents ni titre de séjour, il n’y a rien d’anormal à ce qu’ils soient expulsés! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Mais là encore, on nous présente ça comme s’il s’agissait de VICTIMES, alors que n’importe quel pays au monde expulse (évidemment!) ses ressortissants étrangers en SITUATION IRREGULIERE! 🙄 🙄 🙄 🙄

    Mais comme d’habitude hélas: Le Malien se pose toujours 🙄 et systématiquement 🙄 en…VICTIME DES AUTRES! 🙄 🙄

    N’importe quoi!

    • C’est intelligent ce que tu dis, venant d’une perdrix, on n’a jamais l’habitude malheureusement 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • 😆 😆 😆 😆 😆

        Ravi de te surprendre! 😆 😆 😆

  36. Evitons d'aller envahir chez les autres sans papier. C'est aussi simple que cela. Et faisons attention à ce que nous écrivons. Il y a des maliens qui vivent au Gabon et qui y trouve leurs compte. Nous ne devons pas faire l'amalgame entre l'agissement de l'autorité politique et celui des populations. Parfois les populations ne se retrouvent dans la politique de l'autorité en place. Surtout en ce moment, Ali Bongo Ondimba est décrié par la majorité des gabonais.

  37. Les maliens aiment se plaindre de leurs expulsions, pourtant ils sont conscient qu'ils envahissent les pays des gens. Quand, nous allons à notre tour exploiter nos richesse, nous allons expulsé les étrangers. C'est une pratique qui existe depuis toujours. Arrêtons d'utiliser la carte de la victimisation. Quand on vit dans un pays étranger, il faut apprendre à respecter les lois qui régissent la dite nation.

  38. Les maliens aiment se plaindre de leurs expulsions, pourtant ils sont conscient qu'ils envahissent les pays des gens. Quand, nous allons à notre tour exploiter nos richesse, nous allons expulsé les étrangers. C'est une pratique qui existe depuis toujours. Arrêtons d'utiliser la carte de la victimisation. Quand on vit dans un pays étranger, il faut apprendre à respecter les lois qui régissent la dite nation.

  39. Quand, on ne connait pas la politique intérieur d’un pays, on faut souvent éviter de le critiquer surtout en mal.
    La population gabonaise est estimé à 1.500.000 Habitants, les maliens sont plus d’un million. Divungui, l’ancien vive président de la République du Gabon n’a que des cadres maliens dans ses établissements. Il y a des maliens qui font fortune au Gabon et investissent au Mali, il y a aussi des maliens qui vivent au Gabon depuis toujours et ne disposent d’aucun documents.
    C’est une affaire politique, je pense que l’expulsion des maliens ne doit plus trop faire parler. Ils envahissent 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 C’est une vérité.

  40. ……..Que de la honte tous les mois. Certains de nos compatriotes peuvent bien et belle travailler au MALI tout en gagnant leurs vies. Mais, quant on met en tête coute que coute , vaille que vaille l’idée de partir à l’étranger alors que les temps ont changé, il faut s’attendre à toutes sortes d’humiliations. Je me demande ce qu’on fait de plus dans les autres pays africains et que l’on ne peut pas faire au MALI. Il est temps qu’on se regarde devant la glace et se dire: qui suis – je.

  41. Les défenseur des immigrés, n’on toujours pas expliquer qu’on ne garde pas son argent dans une boutique, un matelas ou dans une valise ? Chaque retour la même litanie : les militaires, les policiers, les douaniers nous ont volé ! Il n’y a pas de baque, de transfert d’argent ou faire passer l’argent par un voyageur vers le Mali …
    C’EST FATIGANT !!!

  42. Avec 800 000 FCFA ils peuvent entreprendre un business activité au Mali…….. C’est nettement mieux que d’aller se faire humilier et perdre sa dignité dans un pays étranger!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  43. décidément les maliens sont les mal venus partout ou ils passent ,meme en Afrique 😉 😉 😉 😉 😉 😉 ol y a eut la Libye sous Kadhadi ,le Gabon ,le Nigéria ,la Guinée et je dois certainement en oublier 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 en France au moins ils travaaillent ,ils sont presque tous dealers 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    • ………….C’est une expulsion qui touche beaucoup d’autres nationalités. Il ne s’agit pas une exception malienne. Allez vous renseigner au lieu de vomir votre haine sur les maliens. Pourquoi vous êtes si désagréable comme ça envers le MALI et les maliens? .

Comments are closed.