Négociation Gouvernement-UNTM : Le pragmatisme payant de Choguel Kokalla Maiga !

1

Le gouvernement Choguel Kokalla Maiga, sous la conduite du Premier ministre en personne, serait en passe de trouver un accord avec l’UNTM. C’est du moins ce qui ressortirait d’une réunion tenue le jeudi dernier par les syndicalistes de l’UNTM. En termes clairs, il y a même un accord de principe devant déboucher à la signature imminente d’un procès-verbal de conciliation qui reste, pour le moment, suspendue à des gages de garanties que le gouvernement devra continuer à donner après son engagement d’harmonisation des salaires des fonctionnaires et bien d’autres encore.

C’est dire finalement en fin de compte que l’approche privilégiée par le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga, à savoir le contact direct avec les partenaires sociaux de l’Etat, s’est avéré payant. On se souvient en effet que Choguel Kokalla Maiga ne s’était pas encore installé à la Cité Administrative qu’il avait commencé à prendre les dossiers sensibles de l’Etat en main en rencontrant les responsables de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), la principale centrale syndicale du pays en conflit ouvert avec l’Etat avant les événements du 25 mai dernier.

Un grand sens de l’Etat et de responsabilité qui avait été salué à sa juste valeur par les responsables syndicaux qui l’ont encouragé dans la perpétuation des initiatives du genre. Aussi, nous l’avons toujours dit, les responsables de l’UNTM ne sont pas des va-t-en guerre, encore moins des gens qui sont insensibles aux difficultés qui assaillent l’Etat malien. Seulement ce sont des responsables qui, comme tout autre responsable à quel que niveau que ce soit, veulent être respectés et pris au sérieux. Ce qui n’a toujours pas été cas, notamment pour ce qui concerne des difficultés nées de l’inertie et du manque de sérieux de l’équipe Bah N’Daw.

Sur ce registre, Katilé et ses camarades ont bien apprécié le geste du Premier ministre de la rupture, en l’occurrence Choguel Kokalla Maiga. Ce dernier, qui avait d’ailleurs promis de réserver sa première sortie à l’UNTM, s’était en effet rendu à la Bourse du Travail juste après sa prise de fonction. Ce qui ne surprend guère pour ceux qui connaissent Choguel Kokalla, un homme pragmatique et un visionnaire qui aime anticiper et agir en amont avant que le problème ne dégénère et atteigne un stade de non-retour. Partant de là, on peut sans doute affirmer que la nouvelle équipe gouvernementale, sous l’égide de Choguel Maiga, saura contenir la colère des syndicalistes de l’UNTM, et qu’ensemble, les deux sauront préserver l’essentiel en mettant en avant les intérêts du Mali !

Dans les jours à venir, les maliens pourront juger par eux-mêmes la nouvelle dynamique imprimée au sommet de l’Etat par le duo Assimi-Choguel ou FSD-M5-RFP, c’est selon ! La gestion d’un Etat, c’est une affaire trop sérieuse pour que certains, à l’image de l’équipe de transition déposée, s’amusent avec l’intelligence des personnes en face. C’est pour cela d’ailleurs que l’UNTM avait lancé un ultimatum au gouvernement Moctar Ouane !

Le Secrétaire Général de l’UNTM avait en effet dénoncé, dans une lettre circulaire à la veille du 1er Mai, ce qui suit : « L’enthousiasme qui a accueilli la signature du procès-verbal de conciliation du 05 février 2021 a fait suite à une amère désillusion du fait des tentations des pouvoirs publics de faire traîner l’application des accords, pour en faire un cadeau empoisonné aux futurs responsables du pays ».

Et de poursuivre : « Ces méthodes sont d’un autre siècle, et non adaptées aux circonstances d’un pays confronté à des hypothèques ardentes les unes et les autres. L’UNTM ne sera pas complice d’un tel anachronisme de l’histoire, d’un tel amateurisme politique (…) Pendant la négociation et la signature des accords le 05 février 2021, tous les ministres négociateurs juraient sur leur applicabilité pendant la transition. L’UNTM, a bien entendu, a bien été informée des désirs nourris par « ces autorités» de la transition, pour ne rien concéder aux syndicats, singulièrement à l’UNTM, afin que le prochain régime eût à s’employer pour les gérer (…).

Puisque le Gouvernement de la transition est irrespectueux des lois et décrets du pays, le Bureau Exécutif a déposé un préavis de grève. Ce préavis sera le dernier, car une structure de conjonction sera mise en place. Elle, et elle seule décidera de la conjonction des forces. Nous y travaillerons » !

Chapeau donc à Choguel Kokalla Maiga !

Flani SORA

Notre  Voie

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here