Pour une transition intelligente et réussie : ATIR voit le jour

1

Veiller sur toute proposition ou projets de lois entrepris par le gouvernement et le Conseil national de la Transition, contribuer à la bonne application de la Charte issue des journées de Concertation nationale, proposer des pistes d’amélioration de la sécurité, la santé, l’éducation, l’agriculture, la réorganisation du territoire, du code électoral conformément aux résolutions du DNI, tels sont, entre autres, les objectifs visés par l’ATIR (Alliance pour une Transition Intelligente et Réussie) lancée le samedi dernier à la Maison des Ainés de Bamako. Composée des partis politiques, des mouvements et associations, des personnes ressources, cette alliance présidée par le Pr Younouss Hamèye Dicko, président du RDS compte jouer toute leur partition pour une transition réussie au Mali.

C’est dans une salle remplie de militants des différents partis politiques, mouvements et associations que s’est déroulée le lancement officiel de l’Alliance pour une Transition Intelligente et Réussie (ATIR) le samedi 03 octobre. A l’issue de la concertation nationale tenue du 10 au 12 septembre dernier, une charte de transition fut adoptée par l’ensemble des forces vives de la nation pour une gestion consensuelle de transition pour une durée de 18 mois. Une charte qui porte sur l’organisation transitoire des pouvoirs publics, à même de rassembler les Maliens autour d’une feuille de route partagée pouvant conduire à des élections transparentes, libres et crédibles dans les délais convenus. En un mot, le retour à l’ordre constitutionnel normal.

Le présent Accord Cadre pour une Transition Intelligente et Réussie a été accepté par l’ensemble des groupements de partis politiques, d’associations et personnes ressources signataires à travers leurs engagements conformément à la Charte de Transition afin de lui conférer la valeur juridique requise permettant de rester dans le cadre normatif de la constitution du 25 février 1992 et des accords internationaux ratifiés par le Mali.

Dans son discours de lancement, le président de l’ATIR, Pr Younouss Hamèye Dicko, aussi président du parti RDS (Rassemblement pour le Développement et la Solidarité) a mis l’accent sur le contexte dans lequel a été créée cette alliance au moment où les regroupements politiques, les calculs politiques les plus élaborés et les repères se sont brouillées tandis que le pays traverse de graves crises. Ainsi, des citoyens honnêtes, courageux et des patriotes se sont réorganisés pour créer l’ATIR. Une alliance qui accompagnera la Transition afin qu’elle soit une réussite car notre pays, le Mali, n’a plus droit à l’erreur, a souligné le Pr Younouss Hamèye Dicko. Avant d’ajouter que la charte veillera à la bonne application des décisions issues de la Concertation nationale et du Dialogue National Inclusif (DNI).

Aussi, l’ATIR s’engage à accompagner positivement la transition en toute liberté, en toute objectivité et en toute souveraineté pour le respect strict des 18 mois de la transition. L’honneur est revenu à M. Bah Mariko de faire la lecture de l’Accord Cadre pour une Transition Intelligente et Réussie. Une lecture suivie de la traduction de ses grandes lignes en langue nationale bambara par Mme Adam Kamara.

Dans son discours de clôture, le président de l’ATIR a remercié tous qui ont fait le déplacement pour honorer par leur présence l’éclat de cette cérémonie. Ce qui prouve qu’ils ont le Mali dans leur cœur. Un Mali qui n’a pas de plan B mais A seulement. Un Mali que l’ATIR est déterminée à apporter sa contribution pour le retour du pays dans le concert des Nations. Aujourd’hui, l’ATIR est une alliance sur laquelle les Maliens peuvent compter dans les prochains jours.

Il faut noter que l’ATIR, dont la devise est : travail – unité et patriotisme, est ouverte à tous les partis politiques, associations, regroupements et personnes ressources partageant les mêmes objectifs.

 

Youssouf Sangaré

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Voila des ingrats comme ce younous Dicko qui viennent parler de changement. Des gens qui ont soutenus IBK. HONTE à vous

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here