CAN 2019 : l’Egypte enfonce la République démocratique du Congo et file en huitièmes !

0

Cinq jours après avoir lancé cette Coupe d’Afrique des Nations 2019 avec un match face au Zimbabwe (1-0), l’Egypte défiait ce mercredi soir la République démocratique du Congo pour son deuxième match de la phase de poules (groupe A). Sur la pelouse du Stade International du Caire, les Pharaons ont validé leur qualification pour le prochain tour grâce à une victoire 2-0.

Une victoire pour rejoindre le Nigéria, première équipe qualifiée, en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 ? Après avoir disposé du Zimbabwe (1-0) lors du match d’ouverture, vendredi soir, l’Egypte avait rendez-vous ce mercredi soir avec la République démocratique du Congo. L’objectif était simple pour les Pharaons dans ce deuxième match de la phase de poules (groupe A) : s’imposer pour obtenir leur billet pour la phase finale, quelques heures après les Super Eagles, tombeurs de la Guinée (1-0). Mais en face, les Léopards jouaient gros. Battus par l’Ouganda samedi (0-2), Cédric Bakambu et les siens devaient absolument prendre les trois points pour encore garder un réel espoir de qualification. Pour ce match, Javier Anguirre conservait exactement la même équipe avec Salah ou encore Trezeguet. De son côté, Florent Ibengé sortait un 4-3-3 avec Tisserand ou encore Bakambu.

Malgré la pression du public égyptien, les Léopards ne se laissaient pas impressionner et Mbutu allumait la première mèche avec une reprise de volée cadrée et captée par El Shenawy (3e). Le round d’observation était totalement zappé et Salah pensait même ouvrir le score au bout de cinq minutes mais Tisserand réalisait un sublime retour. Le début de match était agréable et la RDC passait tout près de l’égalisation puisque le défenseur de Wolfsburg, après son geste défensif, trouvait la barre transversale à bout portant sur un corner (10e). Mais devant son public, l’Egypte restait concentrée pour finalement débloquer la situation sur coup de pied arrêté. Après un cafouillage et une main adverse dans la surface, El Mohamady récupérait le ballon et l’envoyait dans le petit filet intérieur d’un bel enchaînement (25e, 1-0). Les Pharaons n’étaient d’ailleurs pas loin du break ensuite puisque Matampi devait réaliser une belle parade sur un coup-franc direct de Salah (31e). Suffisant pour maintenir son équipe dans le match.

Mohamed Salah débloque son compteur dans cette CAN !

Et alors que la pause approchait, les Léopards poussaient pour égaliser. Sur un coup-franc bien botté, Tisserand se jetait au deuxième poteau mais la capitaine congolais frôlait le cuir (33e). Les joueurs de Florent Ibengé n’avaient pas vraiment la chance avec eux. La preuve une nouvelle fois quelques instants plus tard avec un coup de tête de Bolingi sur la barre transversale, la deuxième de la soirée (41e). Et la deuxième période se terminait mal pour les Léopards. Après un excellent travail, Trezeguet lançait Salah qui plaçait une magnifique frappe du gauche devant Tisserand pour le 2-0 (43e). Au retour des vestiaires, Meschak, entré en jeu à la pause, s’illustrait rapidement mais sa frappe enroulée, malgré le rebond, ne surprenait pas El Shenawy (49e). La deuxième période était cependant beaucoup moins riche que la première en occasions. Le public du Stade International du Caire se régalait un peu moins. Il fallait attendre la 67e minute pour voir une opportunité égyptienne, mais Hassan trouvait le petit filet extérieur.

Devant au tableau d’affichage, les Pharaons levaient un peu le pied, laissant les Léopards jouer. Après plusieurs frappes contrées, Bakambu arrivait lui à cadrer sa tentative mais le joueur du Beijing Guoan trouvait les gants d’El Shenawy (75e). Le gardien égyptien sauvait ensuite les siens sur une belle tête de Bolingi, avant que l’arbitre ne siffle une faute (76e). Les hommes de Florent Ibengé insistaient de plus en plus. Bolasie se chargeait d’un coup-franc très bien placé et le joueur de 30 ans voyait sa frappe puissante frôler le montant opposé (83e). Malgré plusieurs occasions en deuxième période, Cédric Bakambu et ses coéquipiers n’étaient pas récompensés. Devant son public, l’Egypte tenait le coup et s’imposait donc sur ce score de 2-0 pour valider sa qualification pour les huitièmes de finale, et ce malgré un dernier match face à l’Ouganda. De son côté, la RD Congo défiera le Zimbabwe et devra absolument s’imposer pour essayer de finir dans les meilleurs troisièmes.

Source: http://www.footmercato.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here