Championnat national : Le COB arrive au galop

0

Vainqueurs 2-0 du Réal, les Verts ne comptent plus qu”une unité de retard sur le leader du classement, le Stade malien de Bamako. 

Tenu en échec 0-0 par le Sigui de Kayes lors de la précédente journée, le leader du championnat, le Stade malien a encore trébuché samedi dernier en concédant un nouveau match nul 1-1 face à l”un des mal classés, l”USAFS. Conséquence : les Blancs ne comptent plus qu”une unité d”avance sur leur poursuivant immédiat, le COB qui l”a emporté 2-0 contre le Réal et qui a un match de moins que l”équipe de Sotuba (28 contre 27 points). C”est dire que si les Olympiens l”emportent mercredi face aux joueurs de Mohamed Magassouba, ils se hisseront en tête du championnat quel que soit le résultat des autres matches. Et le moins que l”on puisse dire est que l”équipe de Dravéla-Bolibana a bien préparé ce face à face avec le leader actuel du championnat en dominant 2-0 une bonne équipe du Réal à laquelle il n”a finalement manqué qu”un petit quelque chose pour obtenir au moins le partage des points.

Face aux Olympiens, les Scorpions se sont bien comportés dans l”ensemble et l”équipe a fait montre de gros progrès dans la construction du jeu. Malheureusement, le capitaine Jacques Koffi N”Guessan et ses coéquipiers ont manqué de vigilance derrière, permettant ainsi aux Verts de frapper deux fois sur des contres rapides rondement menés par les latéraux, Mamadou Diawara et Amadou Sidibé. Après le but matinal de Mamadou Diawara (9è) parti dans le dos de la défense adverse et dont le lob termina sa course au fond des filets de Noumouké Traoré, les Noirs et blancs ont bien réagi en deuxième mi-temps en assiégeant le camp du COB pendant un quart d”heure. Tour à tour, le nouvel entrant Sidi Coulibaly (60è) et le capitaine Jacques Koffi N”Guessan (70è) auront la balle de l”égalisation au bout des crampons, mais à chaque fois, il y aura un pied ou une tête adverse pour empêcher le cuir d”aller au fond des filets de Djadjiri Diarra.

C”est donc au plus fort de leur domination que les joueurs de Mad Coulou se feront piéger à nouveau sur un contre du latéral, Amadou Sidibé qui avait déboulé dans le couloir gauche avant de centrer à son homonyme Amadou Diamouténé pour une reprise imparable (71è). Après cette deuxième réalisation, Mamadou Diawara (sans conteste le meilleur joueur de la partie) et ses coéquipiers n”avaient plus qu”à gérer tranquillement le reste de la rencontre face à des Scorpions qui n”auront donc totalisé que 9 points sur 39 possibles lors de la phase aller. C”est dire si le chemin à parcourir pour être présent l”année prochaine en première division est encore long pour l”équipe de Djicoroni-Para qui marche à l”ombre du Stade et du Djoliba depuis plus d”une décennie.

À l”instar des Scorpions, les Blancs ont dû se poser également des questions samedi dernier après leur nouvelle contre-performance contre l”USFAS qui a contraint le leader du championnat au partage des points. Une semaine donc après leur échec retentissant face au Sigui de Kayes (0-0 au stade Modibo Keïta), les champions en titre ont laissé filer deux nouveaux points contre un autre mal classé du championnat, l”USFAS menée au score peu après l”heure de jeu (but de Amadou Diallo "Docteur" à la 61è), mais qui a réussi à arracher le nul grâce à un ancien Stadiste, Lassine Berthé. À la réception d”une longue balle venue de la droite, l”attaquant usfasien contrôla parfaitement le cuir avant de pivoter et d”expédier une puissante frappe du gauche qui se logea pleine lucarne (73è).

Galvanisés par ce but d”anthologie de Lassine Berthé inscrit quelques minutes seulement après l”exclusion du défenseur central du Stade, Abdoulaye Maïga (deux cartons jaunes), les militaires multiplieront les alertes devant les buts de Soumbeyla Diakité qui devra sortir le grand jeu face à Amadi Diallo (76è) et Ali Traoré (89è) pour éviter la défaite à son équipe. Mais, les Blancs ont également raté quelques belles occasions en deuxième mi-temps notamment par l”international gambien Saja Leigh à deux reprises (48è et 60è), Bakary Coulibaly (50è) et Lassana Diallo (80è) qui avait été intégré à la place d”un Djélimory Kané transparent.

S. B. TOUNKARA

Samedi 14 avril au stade Modibo Keïta

USFAS-Stade : 1-1
Buts de Lassine Berthé (73è) pour l”USFAS; Amadou Diallo (61è) pour le Stade.
Exclusion de Abdoulaye Maïga du Stade (65è).
Arbitrage de Boubou Traoré assisté de Mamadou Sidi Haïdara et Moriba Diakité.
USFAS : Issiaka Traoré (cap), Abdoulaye Diarra, Mamadou Mariko, Souleymane Kandjigui, Amadi Cissé, Gaoussou Diallo, Amadou Diallo, Massa Diabaté (Ali Traoré), Daouda Samaké (Soumaïla Touré), Ousmane Goïta et Lassine Berthé. Entraîneur : Amadou Tidiane Camara "ATC".

Stade : Soumbeyla Diakité, Boucader Djidani Diallo (cap), Abdoulaye Maïga, Youssouf Diarra, Benogo Diaby, Moussa Diop, Amadou Diallo, Saja Leigh (Lassine Camara), Karim Sogoba (Issiaka Eliassou), Bakary Coulibaly et Djélimory Kané (Lassana Diallo). Entraîneur : Mohamed Magassouba.

COB-Réal : 2-0
Buts de Mamadou Diawara (9è) et Amadou Diamouténé (71è).
Arbitrage de Ousmane Sidibé assisté de Ibrahima Sambou Bagagah et Seydou Doumbia N°2.
COB : Djadjiri Diarra, Mamadou Diawara (cap), Mohamed Dramé, Yaya Doumbia, Amadou Sidibé, Mohamed Fall, Pape Assane N”Doye (Alassane Keïta), Mahamadou Mariko (Moussa Bagayoko), Amadou Diamouténé, Morimakan Keïta et Ousmana Cissé (Labass Haïdara). Entraîneur : Aliou Badara Diallo.

Réal : Noumouké Traoré, Abdou Traoré, Amara dit Mouké Kollo (Amidou Doumbia), Abdallah Coulibaly, Adama Diakité, Aboubacar Koné, Abou S. Conté, Momo Wandel Souma, Adama Sidibé (Sidi Coulibaly), Mohamed Koumaré (Oumar Sidibé) et Jacques Koffi N”Guessan (cap). Entraîneur : Mamadou Coulibaly.

L”Essor du 16 Avril 2007

Commentaires via Facebook :

PARTAGER