CHAN 2021 : L’accueil triomphal pour les vice-champions d’Afrique

1

Les Aigles locaux se sont classés deuxième suite à la défaite face aux lions de l’Atlas du Maroc par le score de 0-2. La finale s’est jouée le dimanche 07 février, sur la terre camerounaise, en présence du ministre de la jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, du président de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT), Mamoutou Touré et de nombreux compatriotes qui ont effectué le déplacement pour apporter leur soutien à nos joueurs qui ont hissé plus haut le drapeau malien. Du président de la transition jusqu’au piéton de la rue, chacun, à sa manière, a salué « la fibre patriotique » et la prestation de nos joueurs locaux durant cette compétition. Un accueil chaleureux leur a été réservé, hier, à l’Aéroport international président Modibo Kéita de Bamako. Sous les couleurs nationales, des milliers de supporters ont répondu présent pour accueillir les Aigles locaux.

Les Dieux du football n’ont pas été avec l’équipe locale du Mali lors de la finale au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé qui a tourné à l’avantage du Maroc par le sacre de 2-0. Ce résultat qui ne nous satisfaits pas n’a pu faire oublier le parcours élogieux de nos jeunes qui sont parvenus à se hisser sur le podium de la finale. Dans l’après-midi de la journée d’hier, à l’aéroport international de Sénou, la patrie reconnaissante a répondu présent avec joie pour accueillir les Aigles locaux. Le vice-président de l’Union nationale des supporters du Mali (UNASAM), Cheickna Demba et ses hommes ont agrémenté l’accueil. Attendant avec patience les héros du jour, Cheicknè Demba a déclaré devant les hommes des médias ce qui suit : « On est venu pas la tête baissée, on est venu avec une fierté ;  c’est vrai que Yaoundé 2 ne nous a pas réussi. Cette équipe malienne a fait un effort énorme en faisant deux fois 120 minutes. Cela ne nous a pas empêchés de dominer le Maroc. On est tombé sur un arbitre qui était à la solde de quelqu’un? », s’est il questionné. Il en a profité  pour adresser ses salutations  à l’ensemble des supporters maliens résidents au Cameroun.

Sous le grand bruit des supporters qui l’entouraient, le vice-président a lancé un cri de cœur à l’endroit des acteurs sportifs du pays. «  C’est une occasion de saluer notre  grand ministre, Mossa Ag Attaher qui nous a permis d’amener quelques supporters, le président de la transition Bah N’Daw, le premier ministre, Moctar Ouane et Mamoutou Touré Bavieux. Le Mali est débout, on est engagé, rien ne peut nous arrêter, il faut que les acteurs du football se donnent la main pour qu’on sorte de ce carcan, car aujourd’hui, les gens sont étonnés que le championnat ne soit pas régulier. On était à deux doigts de cette coupe, malheureusement, quand on tombe sur des arbitres qui ne méritent pas de représenter l’Afrique, il y a des problèmes », a-t-il indiqué. Quelques minutes après cette intervention, les vice-champions du CHAN sont arrivés à l’aéroport et s’en suivra une escorte gigantesque des supporters qui a traversé la ville de Bamako jusqu’au stade Mamadou Konaté. Sur le long de la route, des masses sont sorties pour saluer l’arrivée des Aigles locaux. Un accueil chaleureux a été réservé aux jeunes et à la forte délégation ministérielle, sous la conduite du ministre de tutelle. Exécution de l’hymne nationale, présentation du staff technique, des joueurs, animation musicale et discours de remerciement et de félicitations ont constitué des moments forts sur la pelouse du stade Mamadou Konaté. La mobilisation a été au rendez-vous pour immortaliser ce moment historique. Au nom de ses coéquipiers, Djigui Diarra, le capitaine des Aigles locaux, a remercié l’ensemble des Maliens et des autorités maliennes pour leur accompagnement.

Avant cet événement, c’est-à-dire juste après le match, des félicitations n’ont pas manqué à l’endroit des joueurs, du staff technique, de la fédération et du ministre des Sports. Le premier responsable du pays, le Président de la transition, Bah N’Daw, a salué les hommes de Nouhoum Diané qui ont dignement représenté le pays et l’ont servi jusqu’au bout. « Il y avait seize équipes au départ, vous êtes arrivés deuxième du continent africain. Bravo ! Par votre combattivité, votre esprit d’équipe, votre sens patriotique, je vous le redis, vous êtes un exemple pour chacun de nous » et de poursuivre « En félicitant l’équipe marocaine, vainqueur de la compétition, je voudrais vous dire de nouveau combien je suis fier de vous, fier de votre encadrement, fier du leadership du ministère de la Jeunesse et des sports, fier enfin de l’accompagnement  de la Fédération Malienne du football. Recevez mes félicitations, celles de toute la nation et celles de tout le Gouvernement. Rentrez au pays la tête haute. Vive les Aigles, vive le Mali », a-t-il dit.

Ce message réconfortant traduit la volonté manifeste du président de la transition qui avait par ailleurs eu un entretien téléphonique avec le staff technique avant le début de la finale. Du côté de l’organe législatif, en occurrence le Conseil National de la transition (CNT), la réaction du président du CNT, Malick Diaw, n’a pas tardé. Il a félicité avec honneur et fierté l’ensemble du groupe des Aigles. « En vous hissant sur la deuxième plus haute marche de cette compétition, après ce match héroïque contre la très méritante équipe du Maroc, vous avez honoré le peuple malien qui vous a soutenus du fond du cœur tout au long de la compétition et applaudi tous vos gestes techniques et victoires. Par ce parcours élogieux, vous venez de démontrer à toute l’Afrique votre appartenance à une nation digne et fière.  Nous vous en félicitons ainsi que votre encadrement qui a su trouver en toutes circonstances les ressources techniques, tactiques et pédagogiques appropriées pour vous orienter vers le chemin de la finale », a-t-il affirmé.

Depuis sa nomination à la tête du département des sports, Mossa Ag Attaher affiche un leadership salutaire pour l’essor des différentes disciplines sportives au Mali. L’UNASAM   ne dira pas le contraire, car très souvent, on voyait ce ministre à coté de cette dernière au stade Mamadou Konaté pour encourager nos vaillants jeunes lors du CHAN 2021. Un hommage mérité lui a été rendu par le confrère Mamadou Camara, ancien membre du service de la communication de la présidence sous le régime défunt. « Avec leur air de triomphe ; sans pour autant avoir démérité, nos aigles locaux ne doivent pas avoir honte de leurs parcours, ils ont fait le combat et ne sont pas tombés, ils gardent encore les armes dans la main. La seconde grande leçon à tirer est le sens élevé de patriotisme du jeune ministre Mossa Ag Attaher que nombreux de ses compatriotes voyaient dans un passé récent comme un compatriote qui n’aimait pas le Mali. Depuis sa venue dans le département des sports, nous voyons et constatons un ministre très fier d’être malien, prêt à se sacrifier pour son pays, l’amener très loin avec une belle image de paix et de réconciliation. Il est certes déçu de ne pas avoir amené la coupe au Mali, mais on pouvait lire sur son visage de rêve après ce CHAN, l’espoir et la hargne de vaincre pour l’avenir », a témoigné le confrère Madou’s.

Le président du FEMAFOOT, Mamoutou Touré dit Bavieux, qui a été de cœur et d’action avec les Aigles locaux durant tout le long du périple, a exprimé sa fierté malgré la défaite. Il dit retenir l’ardeur des jeunes pendant la compétition et se sent fier dans la victoire comme dans la défaite.

Sur son compte tweeter, l’ancien international des Aigles seniors du Mali, Fousseyni Diawara, a posté : « Cette compétition CHAN 2021 doit nous renforcer dans l’idée de valoriser notre championnat local. Bravo à ce groupe qui a dignement porté nos couleurs et merci à nos dirigeants pour leur dévouement ».

Selon un autre supporter des Aigles sur le réseau social facebook, cette défaite doit interpeller le ministre de la jeunesse et des sports. « Que l’Etat veille à la régularité des compétitions, elle ne doit plus être laissée à la seule volonté de la fédération. Nous sommes arrivés en finale face à une équipe dont le championnat est non seulement l’un des plus relevés, mais aussi des plus réguliers du continent », a-t-il dit.

S’adressant aux dirigeants sportifs qui freinent l’épanouissement de nos joueurs, l’inconditionnel supporter des Aigles ajoutera : « Les errements des acteurs du foot doivent s’arrêter à présent. Cette équipe est de loin celle qui représente la véritable valeur intrinsèque de notre sport. Elle nous a rendus fiers et nous a unis. Bravo aux jeunes ! On ne peut pas vous demander de rivaliser avec une équipe compétitive, mieux organisée, plus disciplinée. Félicitations au Maroc, l’investissement du royaume dans le foot depuis une dizaine d’années est en train de porter fruit. La vision des autorités marocaines sur certaines disciplines est remarquable », a-t-il conclu.

Nous espérons que cette défaite permettra aux acteurs du sport roi de se réunir pour le bonheur des enfants et pour qu’enfin nos différentes sélections puissent remporter des trophées sur l’échiquier continental et pourquoi pas une place sur le rang mondial.

Sidiki Dembélé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here