Éliminatoires Can cadets 2017, Mali-Éthiopie : 2-0 : Les Aiglonnets en pole position

0
Les Aiglonnets du Mali
Les Aiglonnets du Mali

EN s’imposant par 2 buts à 0 face à l’Ethiopie lors du dernier tour aller des éliminatoires de la CAN Cadets Madagascar 2017, le Mali cheap nfl jerseys se donne une bouffée d’oxygène pour mieux négocier la manche retour dans une dizaine de jours  à Addis-Abeba. 

Pour leur première prestation officielle devant leur public, les Aiglonnets du Mali ont joué crispés pendant 70 minutes avant de se libérer à la faveur d’un penalty marqué par Hadji Dramé (72’). Face à une équipe éthiopienne bien organisée et très tactique, les jeunes Maliens ont confondu vitesse et précipitation. Après une entame de match bien engagée, les poulains du coach Jonas Komla ont vite déchanté face à des jeunes Ethiopiens bien regroupés derrière et procédant par des contres. Les Aiglonntes balbutient alors leur jeu  collectif et se contentent d’incursions individuelles qui ne donnent rien. Seule le capitaine Mohamed Camara et le couloir gauche Djemoussa Traoré ont tiré leur épingle de jeu sur le plan individuel et collectif pendant la première période. Pire, le leader technique de l’équipe, Hadji Dramé n’était pas dans un beau jour. EN seconde période, les Aiglonnets reviennent avec de nouvelles ambitions, mais sans succès. A la 57e minute, le coach Jonas Komla introduit l’attaquant Semé Camara en lieu et place de Sebou Senou. Hadji Dramé se retrouve mieux dans l’entrejeu et les bonnes combinaisons s’enchainent pour les Aiglonnets. Coaching payant, car à la 72e minute Semé Camara, en dribbles éliminatoires, est fauché dans la surface de réparation par un défenseur éthiopien. Le penalty est transformé par Hadji Dramé. Les Ethiopiens changent alors de tactique. Ils se ruent sur la case malienne pour tenter l’égalisation. Les Aiglonnets tiennent bon et s’offrent également des opportunités de but. A la 86e minute, sur une bonne combinaison amorcée par le capitaine Mohamed Camara, le  Mali va faire break par le virevoltant Djemoussa Traoré. Ce dernier reprend du gauche un centre millimétré de Mamadou Traoré. Le Mali mène par 2 buts à 0 à 4 minutes de la fin du match. Le score aurait pu être plus lourd si le capitaine Mohamed Camara avait pu cadrer sa reprise, seul face au gardien (88’). On ne peut passer sous silence cette belle frappe de Djemoussa Traoré (68’) qui s’est écrasée sur la transversale de la case du portier éthiopien.

Malgré une avance assez confortable de 2 buts à 0, les Aiglonnets du Mali ne sont pas tout à fait à l’abri d’un retournement de situation. L’équipe éthiopienne a laissé une très bonne impression sur le plan individuel, collectif et tactique. Un avertissement de taille pour les Aiglonnets du Mali, champions d’Afrique en titre surtout que le coach éthiopien, Leulseged Begashaw,  a promis l’enfer à l’équipe malienne dans une dizaine de jours sur les altitudes d’Addis-Abeba.

B C

Commentaires via Facebook :