Le 6ème anniversaire de la Coupe de la Confédération, remportée par Le Stade Malien de Bamako en 2009, célébré samedi dernier à Sotuba

1
Boukary Sidibé dit Kolon (m) et Sam (en boubou)

Quand la grande famille des Blancs de Bamako met en avant la cohésion et l’entente au sein du club

 

C’est dans une atmosphère très cordiale et fraternelle que la grande famille du Stade Malien de Bamako a célébré, samedi dernier, le sixième anniversaire du sacre continental du club en Coupe de la Confédération, remportée le 5 décembre 2009. Cette rencontre qui a regroupé tous les acteurs du club (dirigeants, anciens joueurs, supporters…) a été une véritable retrouvaille. Du coup, ils ont mis en avant  la devise du club à savoir : l’union, la discipline et la loyauté. Cela, dans la cohésion et l’entente.

Le 5 décembre 2009 restera longtemps gravé dans la mémoire des amoureux du football malien, plus particulièrement ceux du Stade Malien de Bamako. C’est ce jour-là, en effet, que les Blancs de Bamako ont remporté le trophée de la 6ème édition de la Coupe de la Confédération. C’est le tout premier succès en compétition continentale de l’histoire du Stade Malien de Bamako, considéré comme le club le plus populaire du Mali. Raison pour laquelle, l’inoubliable date du 5 décembre est toujours célébrée à Sotuba.

La tradition a été respectée cette année avec un cachet particulier au regard de la présence de plusieurs invités de marque dont des dirigeants. Ainsi, le président du Comité de gestion, Boukary Sidibé dit Kolon, était entouré de son staff dont Youssouf Traoré, Aguibou Bah. Le président d’honneur à vie, Dioncounda Samabaly avait à ses côtés les membres du Comité des sages. Les anciens joueurs qui ont fait la fierté du club, à l’image de Doudou Diakité, Sadio Baba Cissé, Bakary Coulibaly dit Bako étaient aussi au rendez-vous.

S’agissant des supporters, ils étaient venus de tous les coins de la capitale pour être témoins oculaires de cette cérémonie très symbolique dans la vie de leur club. La grande surprise aura été la présence effective de l’ancien président du Stade Malien de Bamako, Mahamadou Samaké dit SAM. C’est sous son règne que le club a remporté ce trophée continental. Tout ce beau monde a été accueilli dans la ferveur par le Comité central des supporters du Stade dirigé par Ousmane Diakité dit Maraka, qui n’a ménagé aucun effort pour que cette fête puisse se dérouler dans de meilleures conditions.

C’est aux environs de 11 h 40 que les différentes personnalités ont fait leur entrée sous un tonnerre d’applaudissements et sous le son du djembé des supporters. D’entrée de jeu, ce fut d’abord la séance de bénédiction de l’imam Mamadou B. Sylla. Son message fut un moment d’émotions avec des conseils à l’endroit de la grande famille du club. Selon lui, rien ne peut se réaliser dans la division. Raison pour laquelle, il a mis un accent particulier sur la cohésion et l’entente. Pour cela, les supporters doivent faire confiance à leurs dirigeants.

Même son de cloche chez le président du Comité des sages, Dioncounda Samabaly. Pour lui, le Stade Malien de Bamako demeure toujours un grand club de référence au Mali. “Je pense que les autres clubs s’inspirent toujours de notre club parce que nous avons bien fait. Nous devons mettre en avant notre devise. Il s’agit de l’union, la discipline et la loyauté. Dieu merci, jusqu’à présent, je pense que nous sommes sur cette voie. Pour ce faire, chacun doit jouer son rôle”.

Après, ce fut le tour du président Boukary Sidibé dit Kolon de prendre la parole. L’occasion était bonne pour lui de rendre un vibrant hommage à Mahamadou Samaké dit SAM pour tout le travail qu’il a fait pour le club. Avant de préciser que : “la Coupe de la Confédération est bel et bien le fruit de SAM. C’est à son honneur. Nous étions là pour l’accompagner. Merci Président SAM”.

Le Président du Stade Malien de Bamako a profité de cette opportunité pour livrer ses quatre vérités concernant la campagne de déstabilisation. Le but, selon lui, n’est autre que de créer un “faux” problème au sein de notre club. “Moi, Kolon, n’est rien sans vous les supporters. Je vous demande d’être très vigilant face à ce qui se dit dehors sur le Stade Malien de Bamako. Restons solidaires pour faire avancer notre club” précisera le président des Blancs de Bamako.

S’agissant du bilan du club de 2010 à nos jours, il estime qu’il est très positif, même s’il reste beaucoup à faire. Puisque le club a été cinq fois Champion du Mali, deux fois de la Coupe du Mali et a réalisé un doublé (Coupe du Mali – Championnat). Le club a été trois fois dans la phase de poule des compétitions interclubs et demi-finaliste de la Coupe de la Confédération. “Je pense qu’il est important d’évaluer et de consolider ces acquis. Notre ambition reste toujours la phase de poule de la Champions League. Nous ferons tout pour réaliser cet objectif. Mais, nous sommes convaincus qu’il faut aller vers la formation à la base. Nous ne pouvons plus nous contenter des transferts interclubs. Nous voulons concentrer nos efforts à l’intérieur de notre club en donnant beaucoup plus d’intérêt à cette formation” précisera-t-il.

S’agissant de la situation de certains transferts, Boukary Sidibé dit Kolon a donné des éclaircissements sous les applaudissements des supporters. “De 2010 à nos jours, le Stade Malien a recruté 80 joueurs. C’est un véritable sacrifice puisque cela demande beaucoup de moyens financiers dus aux différents transferts. Il y a eu des moments où chaque mois on dépensait plus de 11 millions de FCFA au titre des salaires de l’entraîneur et des joueurs. Sans compter les différentes primes.C’est pour vous dire que gérer un club comme le Stade n’est pas de l’eau à boire. Moi, mon ambition n’est autre que de faire du Stade Malien de Bamako, un club de référence en Afrique” a-t-il conclu.

Prenant la parole, Mahamadou Samaké a demandé aux supporters de faire confiance à Boukary Sidibé dit Kolon. “Il y a eu beaucoup de gens qui sont venus me voir pour me dire que le Stade n’a pas de président. Je leur dis donc vous voyez qui pour diriger le club ou remplacer Kolon. Leur réponse est sans équivoque : personne. Donc, il faut rester derrière lui” dira SAM.

En tout cas, cette cérémonie a été une belle occasion pour que la grande famille du Stade Malien de Bamako puisse se retrouver désormais pour de bon. Le président du Comité des supporters, Ousmane Diakité, en a profité pour réaffirmer tout son soutien aux membres du Comité de gestion présidé par Kolon.

A.B. HAÏDARA

PARTAGER

Comments are closed.