Ligue des champions : face à Manchester United, le PSG veut exorciser ses vieux démons

0

Pour son premier match de Ligue des champions de la saison, mardi, le PSG va retrouver un vieux rival. Un an et demi après l’humiliante élimination en 8es de finale, les Parisiens affrontent de nouveau Manchester United. Les hommes de Thomas Tuchel vont essayer de faire oublier ce douloureux souvenir.

Un cauchemar. Le 6 mars 2019, au Parc des Princes, le PSG subissait l’une de ses plus humiliantes défaites. En huitièmes de finale retour de Ligue des champions, les Parisiens laissaient filer une nouvelle fois la qualification pour les quarts en concédant une improbable défaite à domicile (1-3) face Manchester United, après avoir remporté nettement (0-2) le match aller.

Une saison plus tard, le club francilien retrouve les Mancuniens pour son premier match de groupe de la Ligue des champions. La réception de Manchester United, mardi 20 octobre, va être l’occasion de montrer que la blessure est refermée, pour Thomas Tuchel et pour les 11 joueurs de l’effectif actuel qui étaient sur la feuille de match ce jour-là.

“Notre objectif, tout le monde le connaît. Nous voulons gagner tous les matches. (Face à Manchester) certains penseront à prendre leur revanche, d’autres oublieront… C’est un autre match, totalement différent de la dernière fois”, avait toutefois modéré le capitaine Marquinhos juste après le tirage au sort qui a placé Parisiens et Red Devils ensemble dans le groupe H.

Manchester sans Cavani

Du côté de Manchester, l’excitation est aussi à son comble. Le Français Paul Pogba attend cette confrontation avec impatience. “J’espère déjà que je vais jouer, c’est sûr que ce sera un match à regarder, attendu par tout le monde. Parce que vu l’histoire du dernier match contre le PSG, et bien sûr le transfert d’Edinson, je pense que ce sera un match à voir et très intéressant”, a expliqué le champion du monde, évoquant la récente signature d’Edinson Cavani à Manchester United après son départ libre du PSG.

Après sa quatorzaine, ce dernier avait débuté, dimanche, l’entraînement avec ses nouveaux coéquipiers, mais il a finalement été jugé trop juste par son entraîneur Ole Gunnar Solskjaer. L’Uruguayen, qui n’a pas joué en match officiel depuis plus de sept mois, n’a donc pas pris l’avion pour Paris et ne sera pas sur la pelouse du Parc des Princes pour jouer contre ses anciens coéquipiers. Au mieux de sa forme, il aurait été utile à Ole Gunnar Solskjaer qui, malgré l’énorme potentiel offensif de son équipe avec Marcus Rashford, Anthony Martial et Bruno Fernandes, cherche encore à marquer son territoire, deux semaines après la rouste reçue à domicile en championnat contre Tottenham (6-1).

Chasser les vieux démons

En mars 2019, contre des Red Devils qui n’avaient rien de diabolique, les hommes de Thomas Tuchel avaient multiplié les bourdes, dont un penalty dans le temps additionnel provoqué par le défenseur Presnel Kimpembe, coupable d’avoir contré un ballon avec le bras.   “C’est la vie, mais ça m’a fait mal”, racontait il y a un an le défenseur central. “C’est un moment qu’on n’oubliera jamais dans nos vies et nos carrières. Mais il faut avancer.”

Lors de cette rencontre, plusieurs erreurs avaient symbolisé la faillite mentale de l’équipe de Thomas Tuchel face à celle d’Ole Gunnar Solskjaer, pourtant privée de nombreux cadres.  Une passe en retrait ratée de Thilo Kehrer avait permis à Romelu Lukaku d’ouvrir le score d’entrée pour “ManU”, puis un cafouillage du vénérable Gianluigi Buffon sur une frappe de loin de Marcus Rashford avait offert un doublé à l’attaquant belge. C’est le même Rashford qui avait ensuite transformé le penalty du 3-1 dans les arrêts de jeu, synonyme d’élimination des Parisiens en vertu des buts inscrits à l’extérieur.

Un an et demi après, le PSG a peut-être conjuré le mauvais sort. Son parcours dans le “Final 8” inédit de Lisbonne au mois d’août, jusqu’à la finale perdue 1-0 contre le Bayern Munich, semble montrer que le champion de France a rompu son plafond de verre. En 2020, les “remontadas” ont été à l’avantage des Parisiens, contre le Borussia Dortmund (1-2, 2-0) en huitièmes puis l’Atalanta Bergame (2-1 avec deux buts dans les dernières minutes) en quarts, disputé sur un seul match en terrain neutre, pandémie oblige.

Un effectif parisien amoindri

Mais l’équipe de la capitale apparaît toutefois diminuée avant ce premier choc de la Ligue des champions. En raison de blessures et du coronavirus, plusieurs cadres sont assurés de manquer la reprise de la compétition européenne.

Si Thomas Tuchel a confirmé que l’attaquant vedette Neymar sera bel et bien sur la feuille de match, il n’en sera pas de même pour Marco Verratti et Leandro Paredes. Selon Le Parisien, le milieu de terrain du PSG sera forfait à cause d’une blessure à la cuisse contractée avec la sélection italienne, tandis que l’Argentin a été touché aux ischio-jambiers face à Nîmes. Ces forfaits viennent s’ajouter à ceux de Juan Bernat, victime d’une rupture des ligaments croisés le 16 septembre dernier contre Metz, de Mauro Icardi, touché au ligament interne d’un genou et de Thilo Kehrer. Mais Angel Di Maria sera bien sur le terrain pour ce match face à son ancienne équipe. Suspendu en Ligue 1 après un crachat, sa sanction ne s’applique pas en Ligue des champions.

En tout cas, le choc face à Manchester United, l’adversaire le plus redoutable de son groupe avec le RB Leipzig, en dira long sur la capacité du PSG à atteindre le Graal cette saison. Cette affiche déterminera aussi la tonalité pour la suite du calendrier, avant deux déplacements en deux semaines, à Istanbul contre le Basaksehir, puis en Allemagne.

 

Avec AFP

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here