MAHAMADOU DIARRA DIT DJILLA : Toujours dans le cœur des Lyonnais

0

Parti en août dernier pour le Réal Madrid (Espagne), Mahamadou Diarra dit Djilla a beaucoup marqué l’histoire de l’Olympique Lyonnais. Il a été l’un des artisans des quatre titres de champions consécutifs remportés par l’OL. On comprend alors la réticence de Gérard Houiller, le coach du club, à le laisser partir parce qu’il comptait sur lui pour réaliser le rêve de tous les Lyonnais : un sacre en Ligue des champions. N’empêche que Djilla est apparemment adopté pour toujours par l’OL et ses fans.

« J’aurai préféré la victoire de l’OL. Mais, ce nul me satisfait, ne serait-ce que pour Diarra qui aurait mérité de gagner aujourd’hui avec le Réal. Il a livré un grand match contre ses anciens coéquipiers. Ce joueur est extraordinaire. Capello ne regrettera pas de l’avoir recruté », souligne Patrick.

C’est un jeune étudiant et fan de l’OL avec qui nous avons regardé le match Réal Madrid/Olympique Lyon, du 21 novembre 2006, au Le Totem (une résidence pour jeunes de Villeurbanne). Il reconnaît avec une certaine amertume, « le départ de Diarra a permis à des joueurs comme Toulalan (Jérémy) d’éclater au grand jour. Mais, ce joueur nous manque. Il était essentiel dans le dispositif tactique de l’OL pour qu’on l’oublie si facilement ».

« Nous étions naturellement contre le départ de Diarra parce qu’il était une pièce maîtresse de l’OL. Mais, il ne faut pas être égoïste, il avait d’autres ambitions. Il avait certainement besoin d’autre challenge sportif pour continuer à progresser dans sa carrière. Cela est compréhensible », souligne François, un jeune supporter de l’Olympique lyonnais, à la sortie du match de Ligue 1 OL-Valenciennes (2-1).

Un avis partagé par de nombreux interlocuteurs rencontrés à Lyon. Pour le jeune lycéen Stéphane, comme beaucoup de nos interlocuteurs, « Diarra reste à jamais dans nos cœurs. Nous ne pouvons pas l’oublier comme tous les Lyonnais de sa génération. Ils ont changé l’image du club qui est sorti de l’anonymat pour figurer parmi les meilleures équipes de France et d’Europe. C’est un joueur admirable, un conquérant qui parvenait toujours à communiquer sa rage de vaincre à ses coéquipiers dans les moments de doute ».
De l’avis de Mélanie, une coiffeuse que nous avons croisée à Gerland, « Djilla est un type super. Il nous laisse des souvenirs pour ses qualités sportives et humaines. Il a été un joueur exemplaire pendant son passage à Lyon de 2002 à 2006 ».

La très joviale Alexa Thille du service de communication des « Gones » est sur la même longueur d’onde. « Nous gardons de lui sa joie de vivre. Il venait régulièrement nous voir au bureau et il était toujours souriant et respectueux. Son départ nous a rendus tristes. Mais, c’est la loi du sport », avoue-t-elle. « Nous sommes toujours ravis d’avoir de ses nouvelles par Bernard Lacombe de qui il est très proche », ajoute-t-elle.

Des supporters encore amers

N’empêche que d’autres comme, Ismaël, un jeune informaticien rencontré dans un cybercafé, auraient préféré que Djilla restât encore au moins une saison. « Comme Gérard Houiller, nous comptions beaucoup sur lui cette année pour un 6e sacre et surtout remporter la Ligue des champions. Il est parti, mais nos ambitions demeurent intactes. Nos deux confrontations contre le Réal Madrid doivent lui prouver que nous pouvons nous débrouiller sans lui », attaque-t-il, mélancolique.

En tout, les lots de consolation ne manquent pas pour ceux qui n’ont pas encore digéré le départ de l’international et capitaine des Aigles du Mali. « De toute façon, nous avons perdu un Diarra (Mahamadou) et nous en avons récupéré un autre (Alou Diarra), même s’ils ne jouent pas forcément dans le même registre. Il est regrettable que Houiller ne fasse pas encore confiance à Alou Diarra parce que c’est un joueur plein de talent. Il le démontre toujours avec les Bleus », souligne Mathieu, un jeune supporter de l’OL au quartier Gratte-ciel de Villeurbanne.
A propos de combler le vide laissé par le capitaine des Aigles dans l’effectif lyonnais, Alexa pense que « une personne ne remplace pas une autre. Chaque joueur a sa personnalité et Diarra est un grand personnage ».

Une reconversion souhaitée à l’OL

A défaut de pouvoir discuter avec les responsables de l’OL pour des questions de procédure, nous avons échangé avec certains confrères dont les propos ne vont pas à l’encore de ceux de la majorité de nos interlocuteurs. « Nous nous étions habitués à lui (Djilla). Mais, avec une progression si constante et si merveilleuse, il fallait s’attendre à ce qu’il nous quitte un jour. Quitter l’OL pour le Réal Madrid est un formidable challenge sportif que Diarra a voulu relever parce que c’est un homme de défi. Mais, nous ne devons pas surtout oublier ce qu’il a apporté à notre club. Nous devons surtout être fiers d’avoir contribué à sa progression parce que l’OL a sans doute été une étape importante de sa carrière très prometteuse », analyse un confrère de l’OL-TV.

Même si certains n’ont pas encore digéré son départ, ils sont nombreux les fans de l’Olympique Lyon qui souhaitent un jour retrouver Djilla dans la famille lyonnaise. « Comme bientôt Sonny Anderson, il est souhaitable que Diarra rejoigne Lyon à la fin de sa carrière. Il peut beaucoup apporter au staff tactique », souhaite Sylvain, agent d’un service de sécurité.

« Pourquoi pas », affirme la sympathique Alexa Thille. Elle ajoute, « cela dépend de ce que Diarra a envie de faire après. Peut-être qu’il aura aussi envie d’entreprendre quelque chose au Mali. De toutes les manières, nous serons ravis s’il décide de réintégrer le club à la fin de sa carrière ». Une carrière qu’ils lui souhaitent longue et auréolée de nombreux sacres.

Moussa Bolly
(Depuis Lyon)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER